Sadok Belaïd : les réunions du comité consultatif des Affaires juridiques se dérouleront sans quorum    FITA 2022 | Présence renforcée du Groupe BH BANK    Express    Début de l'exercice Phoenix Express 2022 en Tunisie    Le délégué de Boumhel s'explique sur sa sortie nocturne en tricot de peau    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Un nouveau spectacle de Walid Gharbi : Nouvelle cadence, nouveau pont    4e édition des Journées chorégraphiques de Carthage : Un acquis qui se consolide    Jendouba: Opérations blanches de la Protection civile (Vidéo)    Prix au marché municipal de Sidi Bouzid [Vidéo]    CA : Le regard vers l'avenir    EST : Le titre passe par Monastir !    USBG : Sans illusions !    Je reste à Liverpool, assure Salah    Réactions à la publication du décret présidentiel portant convocation des électeurs pour le référendum du 25 juillet    Safouane Ben Aïssa : les négociations avec le FMI s'achèveront après l'été    Ridha Chkoundali: Les 300 M€ débloqués par l'UE ne résout pas les problèmes financiers de la Tunisie (Vidéo)    Crise de déchets: L'UGTT évoque une prochaine grève générale à Sfax (Vidéo)    Le Fonds de Fonds ANAVA souscrit 6 millions d'euros dans son premier fonds sous-jacent, 216 Capital Fund I    BAL 2022 : Les stats qui font de Radhouane Slimane un joueur plus que spécial    Italie : Ibrahimovic absent 7 à 8 mois    BCT, gouvernement et interférences...    Tunisie : Swagg Man écope de 3 ans de prison    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    JORT: Parution d'un décret-loi sur le référendum du 25 juillet    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Les producteurs d'huile de pépins de figue de barbarie bio tunisienne, Au cœur d'une exposition de produits cosmétiques    Tunisie-Béja [VIDEO] : Le président de l'Union Régionale de l'Agriculture appelle à un démarrage immédiat de la récolte de l'orge    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Alerte Météo : 17 gouvernorats placés en vigilance jaune    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    En vidéo: Coup de gueule en direct à cause de la situation de la Radio Publique    Boycott du Dialogue et grève générale...Précisions de l'UGTT    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lutter contre toutes les formes de discrimination
Atelier sur les mécanismes de suivi et d'évaluation de la violence fondée sur le genre
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 11 - 2010

• Contribution remarquable de Mme Leïla Ben Ali, épouse du Chef de l'Etat et présidente de l'OFA, au lancement de la stratégie régionale de protection de la femme arabe contre la violence
Les travaux d'un atelier de réflexion sur les mécanismes de suivi et d'évaluation de la violence fondée sur le genre" (VFG) ont démarré, hier, à Tunis.
Organisée à l'initiative du ministère des Affaires de la femme, de la famille, de l'enfance et des personnes âgées, en collaboration avec le Fonds des Nations unis pour la population (Fnuap), cette manifestation s'inscrit dans le cadre de la célébration, le 25 novembre de chaque année, de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
La première séance a comporté plusieurs communications portant notamment sur "la stratégie arabe de lutte contre la violence à l'égard de la femme", "la stratégie nationale de prévention des comportements violents au sein de la famille et dans la société" et "les mécanismes de suivi et de prise en charge de la femme victime de violence".
Les travaux de la deuxième séance ont été axés, notamment, sur les données statistiques sur la violence et les formes de coordination entre les différentes parties intervenantes.
Mme Bebia Bouhnak Chihi, ministre des Affaires de la femme, de la famille, de l'enfance et des personnes âgées, a souligné que l'organisation de cet atelier traduit la prise de conscience quant à la nécessité d'agir d'une manière efficiente en vue d'élaborer les programmes et les plans à même d'impulser les efforts visant à lutter contre toutes les formes de discrimination et de violence à l'égard de la femme dans le cadre d'un dispositif national de suivi et d'évaluation.
Elle a précisé que ce dispositif constitue un important mécanisme permettant de suivre l'évolution de la violence, en termes statistiques, et de prendre les mesures appropriées pour faire face à ce phénomène et assurer le meilleur encadrement, protection et prise en charge des femmes victimes de violence.
La ministre a souligné que même si la discrimination et la violence à l'égard de la femme ne constituent pas un phénomène préoccupant en Tunisie, une approche préventive fondée sur la prospection des mutations sociales a été élaborée depuis 1987. Elle est basée sur une forte volonté politique de diffuser à une plus large échelle la culture de la non-violence, de la modération, de la tolérance et de l'égalité des chances.
Conventions onusiennes
La ministre a mis l'accent sur la contribution remarquable de Mme Leïla Ben Ali, épouse du Chef de l'Etat, présidente de l'Organisation de la femme arabe (OFA), au lancement de la stratégie régionale de protection de la femme arabe contre la violence, lors du troisième Congrès de l'OFA, tenu, fin octobre 2010 à Tunis. Cette stratégie, a-t-elle fait remarquer, constitue un nouveau jalon sur la voie de la promotion des conditions de la femme dans le monde arabe, soulignant que la publication de l'ouvrage intitulé "La violence à l'égard de la femme arabe, entre le poids de la réalité et la consécration des valeurs universelles" constitue une étape pratique vers l'élaboration de cette stratégie.
Elle a, d'autre part, mis l'accent sur l'importance que la Tunisie porte aux conventions onusiennes sur la promotion des conditions de la femme et la lutte contre toutes les formes de violence à son encontre. Elle a, à cet égard, rappelé la décision du Chef de l'Etat, dans son discours à l'occasion du 23e anniversaire du Changement, concernant l'élaboration d'un projet de loi portant retrait de la première réserve que la Tunisie avait exprimée au sujet de la Convention des Nations unies sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes, dans son volet relatif à la nationalité.
Cette volonté est illustrée, notamment, par l'adoption d'une stratégie nationale de prévention des comportements violents au sein de la famille et de la société, ordonnée le 25 novembre 2008, par le Chef de l'Etat et l'ouverture depuis 1992 d'une ligne verte pour recevoir les plaintes des femmes victimes de violence.
La ministre a fait remarquer que les mesures et les stratégies mises en œuvre dans ce domaine ont habilité la Tunisie à occuper les premiers rangs, à l'échelle internationale, en matière de lutte contre la violence à l'égard de la femme et de garantie de son droit de propriété et de circuler librement.
De son côté, Mme Leïla Joudane, représentante de le Fnuap, a salué l'initiative de la Tunisie d'entamer, depuis 2008, la mise en œuvre d'une stratégie nationale de prévention de la VFG visant à préserver la dignité de la femme et à la protéger contre toutes les formes de discrimination.
Elle a indiqué que la réflexion sur la création d'un dispositif national de suivi et d'évaluation de la VFG réaffirme l'engagement de la Tunisie à lutter contre ce phénomène sur des bases scientifiques et pratiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.