Apaisement et solidarité    A 37 ans, Oussama Mellouli qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo    Concurrence féroce pour recruter Kechrida : Destination finale    Tennis | Tournoi de Birmingham : Enfin un titre pour Ons Jabeur !    Handball | Le bilan de la CAN des dames au Cameroun : Au-delà des espérances !    Tunisie- Confinement général et Concours d'Entrée aux Cycles de Formation d'Ingénieurs    Jalila Ben Khelil : Pas de nouveau variant en circulation à Kairouan !    Météo : Temps chaud    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de l'Algérie    Daily brief du 21 juin 2021: Confinement général dans plusieurs gouvernorats    Tunisie- Faouzi Mehdhi en visite au Kairouan    Coronavirus : la Tunisie le pays plus touché parmi ses voisins de la Méditerranée    Birmingham : Ons Jabeur remporte son premier titre, HISTORIQUE !!!    Nabeul : De nouvelles mesures annoncées pour stopper la propagation du Covid-19    Décès de Ridha Hamza    Ons Jabeur gagne son premier titre WTA    Toute la classe politique est défaillante et doit partir    Programme TV du dimanche 20 juin    Dacia dévoile sa nouvelle identité visuelle    Médenine: Air France reprend ses vols vers l'aéroport de Djerba-Zarzis    Vers la suppression de 25 autorisations pour les activités économiques    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    FITA 2021 : Neuf ministres africains seront présents aux côtés des plus grands bailleurs de fonds    La cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania au jury des courts métrages et du concours des films d'écoles de la Cinéfondation du festival de Cannes 2021    Exposition de groupe «Itération» à la Galerie Aïn Répéter pour mieux dire    Affaire Nabil Karoui — l'association tunisienne des experts judiciaires affirme : «Aucune mise en accusation n'a été formulée à l'encontre des experts»    SALON POLLUTEC La Tunisie en tant qu'invitée d'honneur    Réseau méditerranéen d'investissement ANIMA: La Tunisie, premier pays bénéficiaire    Protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre: Observations préliminaires sur la situation en Tunisie    Entretien avec Ridha Dhib (artiste visuel et marcheur): Le devenir territoire    Covid-19: 86 décès et 2193 contaminations enregistrés le 18 juin 2021    Ammar Mahjoubi: L'histoire à Rome de César à Auguste    La vulnérabilité de 53% des terres en Tunisie est très élevée face au phénomène de la désertification (ministère)    Démarrage du festival Gabès Cinéma Fen : Découvrez le programme du 19 au 26 juin 2021    Ouverture d'une exposition de femmes rurales au Palais Ennejma Ezzahra    Tunisie : La production nationale de gaz naturel augmente de 62%    Tunisie – Etats-Unis : Visite virtuelle de Wendy Sherman à Tunis    Un fils de la médina d'envergure universelle: Ibn Khaldoun    Houcine Abassi : Qui est Kaïs Saïed pour mettre en doute notre patriotisme ?    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Cannes 2021 : la tunisienne Kaouther Ben Hania membre du jury de la compétition Courts métrages    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des émissaires de paix attendus à Islamabad
Afghanistan
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 01 - 2011

KABOUL (Reuters) — Des émissaires de paix afghans sont attendus cette semaine au Pakistan pour évoquer les perspectives d'un règlement de paix en Afghanistan, où les autorités d'Islamabad joueront nécessairement un rôle crucial.
Conduite par l'ancien président afghan Burhanuddine Rabbani, la délégation du Haut Conseil de paix mis en place par le Président actuel Hamid Karzaï rencontrera notamment le Président pakistanais Asif Ali Zardari.
Fréquemment accusé par Kaboul d'alimenter l'insurrection des talibans pour contrer l'influence régionale de l'Inde rivale, le Pakistan est considéré par les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux comme un acteur clé sur la scène afghane.
Selon Wahid Omer, porte-parole de Karzaï, les émissaires afghans feront le point de la situation avec leurs interlocuteurs pakistanais et solliciteront leur aide, mais il ne serait pas question qu'ils rencontrent des responsables des talibans.
"Comme le Pakistan a de l'influence auprès des talibans et d'autres éléments anti-gouvernementaux qui sont afghans, ces contacts peuvent être productifs pour le processus de paix", a-t-il assuré.
Le Pakistan était l'un des rares pays qui soutenait le régime des talibans jusqu'à son renversement par les forces internationales, fin 2001, dans la foulée des attentats du 11 septembre à New York et Washington. La plupart des dignitaires talibans, dont leur chef, le mollah Mohammad Omar, ont fui au Pakistan.
Les Etats-Unis font pression sur le gouvernement d'Islamabad, leur allié régional dans la "guerre contre le terrorisme", pour qu'ils traquent les éléments armés afghans qui se réfugient sur le territoire pakistanais.
Le Haut Conseil de paix afghan a été mis sur pied par Karzaï en octobre avec pour objectif d'intégrer les talibans de base dans le processus de paix et d'ouvrir la porte d'un exil étranger à leurs dirigeants jugés "irrécupérables".
Karzaï est en contact avec ces derniers depuis déjà deux ans mais, selon des sources afghanes et occidentales, il n'y a eu aucune négociation sérieuse entre les deux parties, seulement des "pourparlers à propos de possibles pourparlers".
Les talibans ont fait savoir à maintes reprises qu'il n'y aurait pas de pourparlers tant que les troupes étrangères n'auraient pas quitté le pays, ce qu'elles se proposent de commencer à faire lorsque le régime afghan pourra assurer seul sa sécurité. Il s'est fixé la fin 2014 comme ambitieuse échéance.
L'initiative diplomatique de Kaboul envers Islamabad intervient au terme d'une année qui a vu le nombre de victimes militaires et civiles du conflit afghan atteindre des records depuis l'intervention étrangère de 2001.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.