Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    La FTF en total soutien de Maher Karoui    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Etoile du sahel : Agression de certains policiers sur Maher Karoui    FC Barcelone vs Real Madrid : Liens streaming pour regarder le match    Manifestation contre Kaïs Saïed devant le consulat de Tunisie à Pantin    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Tunisie – La STEG suspend ses services en ligne    COVID 19 : La Russie enregistre une flambée inédite de la situation épidémiologique    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Tunisie : L'ancien ministre Abdelbaki Hermassi n'est plus    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Infrastructure : Le stade olympique de Sousse opérationnel dès mars 2022    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    L'Office des œuvres scolaires se digitalise    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    France-Ligue1 : Saint-Etienne, Wahbi Khazri buteur    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Tunisie-Ligue 1 (J2): les matches de ce samedi    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Tunisie – France : Entretien téléphonique Charfeddine-Darmanin    Cour de cassation : I Watch appelle l'exécutif à entériner la nomination de Moncef Kchaou    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Djaili Amadou Amal lauréate de la sixième édition du prix Goncourt en tournée en Tunisie    Monde- Daily brief du 20 octobre 2021: Poutine décrète une semaine chômée payée pour freiner l'épidémie de Covid-19    Donald Blome proposé ambassadeur auprès de la République Islamique du Pakistan    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un show-case d'une artiste vraie
Concert de «Badia» à El Abdellia
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 08 - 2012

Ce n'était pas étonnant que le patio du palais El Abdellia soit bondé samedi soir, ils sont venus nombreux apprécier la voix suave de la chanteuse, auteure compositeur. Badia Bouhrizi alias Neyssatou est une artiste qui porte bien son label underground. Après des débuts dans des groupes rock et metal, elle a très vite évolué sur des scènes européennes, et contrairement à d'autres, l'engagement de Badia Bouhrizi est réel, sa voix a porté le cri des révoltes du bassin minier, la détresse d'une société, des gens en quête d'idéal. Ses titres se partageaient sur la toile, des titres inoubliables tels Kama kala abi ou encore Bladi circulaient comme des tracts portant au fond d'eux une parole libre, blessée mais combative et déterminée.
Icône du monde virtuel, Badia est pourtant réelle, ses mots et sa musique le sont aussi. Un univers roots, des airs mélodiques, du groove et la vibration de la voix. En somme, Badia c'est des sonorités pures qui viennent du cœur et d'une sensibilité que beaucoup d'artistes n'ont pas.
Badia a présenté à son public du samedi soir son nouveau spectacle baptisé Anoujad, titre éponyme de l'un de ses derniers morceaux. Artiste minimaliste, elle s'éloigne de plus en plus des sonorités recherchées, des compos laborieuses et se limite à quelques instruments qui tissent son univers, et des compagnons de route qui lui communiquent l'énergie qu'il lui faut : Malek Ben Halim alias «Paco» à la percussion, Tareq Maaroufi à la batterie, Mourad Majoul à la guitare et Zakat Touré à la basse, et elle, comme toujours, à la guitare et au chant.
Avec Labess, Ila Salma, Haw Galou Blues, Anoujad et d'autres titres nouveaux, Badia revisite son répertoire et présente ses nouvelles créations, comme pour marquer une nouvelle phase dans son parcours qu'elle définit comme un passage de l'art de la libération vers l'art libre.
Tantôt ironiques, tantôt mélancoliques, les textes critiques que Badia écrit et interprète épousent bien la forme musicale qu'elle leur donne ; un métissage entre traditions, reggae, blues afro et groove, une sorte de cocktail sonore absolument remarquable.
Dommage que la soirée ait été gâchée par de nombreuses interruptions causées par les défaillances sonores, cela a empêché notre artiste de s'épanouir sur scène et d'offrir du plaisir à son public. Il aurait été souhaitable que la direction de l'espace accorde plus d'intérêt aux artistes et respecte un peu mieux le public présent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.