Abir Moussi : Le dernier remaniement ministériel est « anticonstitutionnel »    HUAWEI : L'intégration d'un seul écosystème dans les milieux professionnelle moderne    Le cinéma tunisien présent à la 18ème édition du FCAPA en ligne    Participer à la grande étude sur les contributions économiques et sociales des Tunisiens de l'étranger    Un virus asiatique dont le taux de mortalité atteint 75% préoccupe les chercheurs    Mechichi envoie une correspondance à l'ARP    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    Tunisie-Ennahdha: Le Conseil de la Choura dénonce les actes de violence    Hédi Bouraoui: Voilà ce que nous avons perdu!    Voici la date des soldes d'hiver    Les émeutes nocturnes, que pensent les politiciens et les analystes?    Le Président de la FIFA soutient le redémarrage du football africain au Cameroun    Affaire ANGED-VALIS : Conflit d'intérêts confirmé pour Elyes Fakhfakh    Manque flagrant en lits de réanimation dans les régions intérieures    L'UIB certifiée PCI-DSS pour la 3ème année consécutive    Royal El Mansour El Mahdia classé parmi les 7 meilleurs hôtels Iberostar dans le monde    Korchid : ceux qui m'ont suivi ont échoué à récupérer les fonds Ben Ali    Libye: Le Forum du dialogue politique vote sur le choix d'un mécanisme de sélection des candidats à l'autorité exécutive    CoviDar, une initiative citoyenne pour la prise en charge des malades de coronavirus chez eux    Le Tunisien Walid Boudhiaf bat le record du monde en Apnée (vidéo)    Les Tunisiens privés de vaccins à cause du ministre de la Santé limogé, selon l'UPR    Walid Jalled au chef de l'Etat : envoyez vos missiles constitutionnels    Les smartphones Galaxy S21, Galaxy S21+ et samsung galaxy Ultra en précommande    Tunisie: Abdellatif Mekki appelle à définir qui est derrière les actes de pillages et de vandalisme    Kasserine : 15 personnes arrêtées pour actes de vandalisme    D'un sport à l'autre    Coronavirus: Le bilan s'alourdit à Sfax    Hand – Mondial 2021 : Programme de la 3ème journée    Tunisie – météo : Passages nuageux et légère augmentation des températures    Tunisie [Vidéo]: Protestations des avocats à Médenine contre un juge pour la publication de posts sur Fabebook    Néji Jalloul appelle à des concertations politiques pour sortir de la crise    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis tient encore à Mouine Châabani    Volte-face de Abdessalem Younsi: Retour à la case départ    Hand – Mondial 2021 : Qui est Mehdi Harbaoui, l'un des hommes du match face au Brésil ?    Relance de l'économie Tunisienne: Une croissance de 5,8% est possible pour cette année    L'EST trébuche à Sfax après 33 matches d'invincibilité: Un mal pour un bien ! ...    Nadia Khiari, dessinatrice de « Willis from Tunis », à La Presse «Je suis dans l'autodérision : je me moque de nous-mêmes»    Cinéma tunisien «Halte au hold-up sur nos voix !»    L'Algérie pose une condition pour partager son vaccin avec la Tunisie    Saviez-vous que le premier journal imprimé en Tunisie était en langue italienne ?    Sombre fin de règne pour Trump Un ministre démissionne et dénonce les discours post-élection    Les nouvelles procédures douanières créent des pénuries    Sur les pas de Merkel: Armin Laschet président de la CDU en Allemagne    Bruits et chuchotements    La complainte de l'Acropolium    La fabuleuse histoire de l'épave de Mahdia    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hymne à la vie
Arts Plastiques : Sérénité à la galerie Sémia Achour
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 02 - 2013

On est, d'emblée, séduit par cette fête sereine que suscite l'exposition; on y célèbre l'amour, le rêve et l'imaginaire.
En quête de sensations intérieures et variées, traduisant le réel, l'environnement ou tentant de transcrire un univers fantastique, la peinture se veut — avant tout — l'expression d'une liberté et une aventure singulière.
C'est cette aventure-là que la galerie Sémia Achour à la Soukra nous offre en partage, à travers une exposition collective où des talents se rencontrent dans la passion et la différence. Il s'agit des artistes plasticiens : Hbib Bida, Hafedh Rekik, Abdelmalek Allani, Fadhel Gedhira, Mohamed Bouaziz et Adnen Sfaxi.
Une belle exposition où chaque œuvre est un hymne à la vie, dans la délicate esquive du geste, le rompu d'un ton ou dans l'ardeur chromatique. Des peintres, toutes obédiences picturales confondues, nous offrent, à travers leurs œuvres, une balade évanescente, une aventure humaine puissante et subtile haute en couleur...
On est, d'emblée, séduit par cette fête sereine que suscite l'exposition; on y célèbre l'amour, le rêve et l'imaginaire. Ces artistes confirmés parcourent encore et encore la voie périlleuse de l'art, sans faillir, avec beaucoup de sobriété. Des formes et des silhouettes plongées dans des halos de couleurs. On navigue à travers des tons tendres empreints de lumières mystiques; les lumières de la création et du savoir-faire.
Par un travail rigoureux et étudié, les exposants proposent des œuvres qui sont autant d'évocations de paysages réels ou imaginaires, où la couleur et la matière jouent un rôle essentiel. Parfois, on retrouve dans certaines œuvres cette étrange sédimentation d'une mémoire antique, de signes rupestres, de réminiscences orientales évoluant vers de nouveaux horizons artistiques.
Cuivre martelé , acrylique , aquarelle et pastel, à partir de matériaux simples, on peint , on sculpte et on réalise de l'art.
Des plages colorées, des formes géométriques ou des portraits évoquent tour à tour la vie, l'amour, le silence, la réflexion, le mouvement ou l'immobilité, et toute forme de rêve éveillé.
Des espaces abstraits d'où émergent des visages, des fragments d'humanité présentant une «interaction entre le monde lyrique de rêves et le monde rationnel... Une petite fenêtre qui joint ces deux mondes». Les artistes jouent, en effet, du fond et de la forme, faisant de ces fenêtres de petits tableaux dans le tableau, des percées à la facture réaliste qui nous observent et nous interrogent.
Profondeur, messages, univers oniriques, il appartient à chacun d'aller puiser sa richesse dans la pureté de ces peintures qui égayent le hall de la galerie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.