La Manouba : Tebourba ensevelie par les déchets ménagers !    Tunisie – Syrie : Un arbitre mexicain au sifflet    NBA : les Rockets inarrêtables, Denver, Miami et les Clippers battus    Sghaier: On m'a interdit de se rendre en Italie    Najla Bouden présente son programme de réforme non-pas aux Tunisiens, mais aux diplomates    Twitter interdit le partage des photos et vidéos sans le consentement du propriétaire    Ben Mbarek: Kais Saied fait partie du problème et non de la solution    Jaouher Ben Mbarek: Le gouvernement actuel est illégitime    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 02 Décembre 2021 à 11H00    La Tunisie participe, à Oran, à la conférence sur la paix et la sécurité en Afrique    Grève de la SNCFT: Nous n'avons pas réclamé des augmentations salariales, assurent les employés    Tunisie – Accidents de la route: Plus de 900 décès recensés en 2021    France : Kadhafi tient peut-être sa vengeance posthume contre Sarkozy    Mövenpick Hotel du Lac Tunis célèbre Noël et les fêtes de fin d'année du 5 au 26 décembre 2021    Programme TV du jeudi 02 décembre    Taboubi : Bouden n'a aucun pouvoir de décision    Sidi Bouzid: Les diplômés chômeurs réclament l'activation de la loi n°38 [Vidéo]    Novembre 2021 : Peugeot leader du marché automobile français en VP    Walid Bel Hadj Amor : Najla Bouden a manifesté une réceptivité encourageante    NEWS: Msakni de retour à l'Etoile    En marge de la première sortie probante du Team Tunisie: Les vertus du pressing haut    Plus de déplacements entre les gouvernorats sans passeport vaccinal ?    La Mauritanie n'a pas fait le poids devant la Tunisie: Comme dans du beurre !    A l'occasion de son 60ème anniversaire: L'UBCI révèle sa nouvelle identité visuelle    Les saveurs d'Italie débarquent à Tunis: Partager la joie de vivre à travers la gastronomie    Hafedh Boujmil: L'éditeur de l'année    A la galerie « Musk and Amber »: Taher Jaoui ou la peinture-émotion    Première de « Démo » de Moez Gdiri à l'Espace 77: Une œuvre grinçante    Coupe arabe FIFA 2021 :Tunisie, Chikhaoui et Maaloul blessés    Météo | Temps hivernal à partir de ce jeudi soir    Le nouveau variant Omicron inquiète l'OMS: Aucun cas enregistré en Tunisie    Le PDL en tête des intentions de vote, selon Emrhod Consulting    Kaïs Saïed – Ennahdha: L'ultime bras de fer ?    Entreprises publiques Nabil Abdellatif appelle l'Etat à se retirer des secteurs compétitifs    Moez Joudi: Même en cas de cession des entreprises publiques, il n'y aura pas d'acheteurs    Tunisie: 40 tonnes d'oxygène liquide octroyées par l'Arabie Saoudite    Coronavirus-USA : Vers l'annonce de nouvelles mesures    Tunisie - Kia Motors annonce le démarrage des "Kia Clinic Days Pre Winter"    JTC et JMC: Le ministère de la Santé organise des campagnes mobiles de vaccination contre le Covid-19    Maroc-Algérie : Des confidences terrifiantes sur la guerre qui se prépare à Alger    Par Abdelaziz Gatri : Rendez-nous notre capitale    Tunisair programme un vol de rapatriement depuis Casablanca    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    Aujourd'hui, ouverture de la 2e édition de « Vues sur les arts » à l'Agora : Enrichir le savoir cinématographique    La Fashion Week Tunisienne diffusée au Cinéma    Majdi Karbai appelle les médias à entendre les témoignages des jeunes récemment expulsés d'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Enfants en situation de menace : près de 6.000 avis reçus
Rapport 2013 sur les activités des délégués à la protection de l'enfance
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 05 - 2014

Des chiffres en dessous de la réalité. L'insuffisance de signalement, pourtant obligatoire, met l'enfant en péril
Le dernier rapport annuel de l'activité des délégués à la protection de l'enfance a été présenté hier lors d'une conférence de presse à Tunis. En 2013, les délégués à la protection de l'enfance ont reçu 5.783 avis, dont plus d'un tiers concerne des enfants de moins de 6 ans. Les situations de danger les plus fréquemment signalées sont : l'incapacité des parents à assurer la protection et l'éducation de l'enfant (1.819 avis), le manquement notoire et continu à son éducation et à sa protection (1.496), l'exposition à la mendicité ou son exploitation économique (956) et son mauvais traitement habituel (634).
Pour le délégué général, Hammadi Mehiar, ces chiffres ne sont pas représentatifs de la réalité. «Le nombre d'avis a beaucoup diminué alors qu'il devrait augmenter. Ceux qui doivent faire le signalement, éducateurs, médecins, professeurs ou instituteurs, ne le font pas. Il y a un certain désengagement et un manque de disponibilité envers les enfants qui ne trouvent plus à qui se confier ou parler».
Le nombre d'avis enregistrés diffère d'une région à une autre. Il est de 499 à Tunis, contre 59 et 65 à Médenine et à Tataouine. Le foyer familial semble être le cadre où l'enfant est le plus exposé aux menaces (3.707 avis), suivi par la rue (742) et les institutions d'éducation (458). Ce sont dans ces lieux également où il y a le plus de victimes. Sur les 2.441 cas avérés de violence, 65,9% ont lieu à la maison, 14,4% dans la rue et 11,5 % dans une institution d'éducation.
Pour Moëz Chérif, de l'Association tunisienne de protection des droits de l'enfant, ces statistiques remettent en question le bien fondé du texte constitutionnel, qui confie à la famille, dans son article 47, la première responsabilité pour assurer l'éducation et la protection de l'enfant, et relègue au second plan le devoir de l'Etat à assumer cette responsabilité.
Autres chiffres présentés, ceux relatifs aux enfants en conflit avec la loi. En 2013, les délégués de protection à l'enfance ont reçu 429 demandes de médiation, ce qui représente une moyenne de 5,2 demandes pour 10.000 enfants (13-17 ans). Uniquement 6,8% des demandes concernent les filles. Dans la plupart des cas, les délits commis sont le vol et des actes de violence. Les délégués obtiennent des résultats «positifs» après médiation dans 96% des cas. «La médiation est un des mécanismes de protection des enfants en conflit avec la loi. Notre priorité est de ne pas les arrêter. On évite au maximum les poursuites et surtout l'incarcération dans les centres de correction ou même dans les postes de police», affirme Hammadi Mehiar.
La conférence de presse a été l'occasion d'évoquer également certains problèmes rencontrés par les délégués de protection à l'enfance. «Les gens pensent qu'on a toutes les ressources matérielles et humaines nécessaires. En réalité, on n'a pas d'équipe de travail. Il y a un délégué pour 10.000 enfants et les moyens sont très limités», indique Anis Aounallah, délégué à la protection de l'enfance à Tunis. «Le budget de fonctionnement n'a pas été versé depuis 5 mois. Les déplacements sont à notre charge, on achète nous-mêmes notre matériel de travail... Au bureau de Tunis, par exemple, on n'a pas d'Internet. Il n'est pas sûr que pour l'année 2014, on aura les statistiques».
Autre problème soulevé, celui des textes juridiques. «Depuis leur création en 1996, les textes régissant l'activité des délégués à la protection de l'enfance n'ont pas été révisés. Plusieurs lois ne sont pas applicables aujourd'hui, et nos prérogatives sont parfois trop limitées».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.