Ridha Tlili: La Tunisie a-t-elle enterré le Panafricanisme?    Covid-19: aucun cas de contamination à Mahdia    Libye : Les renseignements turcs lancent la traque de Seif el islam Kadhafi    Tunisie – Kairouan : Les autorités appellent tous ceux qui ont consommé les boissons frelatées à se rendre d'urgence à l'hôpital    Palestine : aux origines étaient les Philistins    Kef-Covid19 : Evasion de 4 migrants irréguliers du centre d'isolement sanitaire    1931 nouveaux cas et 12 décès en Arabie Saoudite    Saadeddine Zmerli : La Ligue Tunisienne pour la Défense des droits de l'Homme (LTDH) a 50 ans    Ce que l'on sait de la rencontre entre Saïed et Fakhfakh    Tunisie-Espagne: Examen des préparatifs pour la reprise de l'activité touristique dans les deux pays    Hand – All Star team : Amine Bannour et Asma Elhghaoui nominés    Confinement: baisse de 40% de la pollution atmosphérique dans la plupart des régions    L'UNESCO rend hommage à Albert Memmi    Tunisie – Le ministre des domaines de l'Etat renaît de ses cendres…    Webinar “Ces startups qui facilitent le quotidien des parents” by Startup Grind Tunis    J'invite tout le monde à créer une entreprise...    Soyez lauréats du Growth Stage Impact Ventures au Sommet Finance de Genève : l'appel du PNUD    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 26 mai à 11H00    Tunisie: Des signataires d'un document interne appellent à une alternance de dirigeants au sein du Mouvement Ennahdha    Le transport irrégulier autorisé à assurer le retour des élèves et personnels éducatifs aprés le refus des louagistes    [vidéo] Réouverture des crèches et des jardins d'enfant : ” La protection de nos enfants est notre responsabilité”    Le spot publicitaire “Jena l'Aïd avec Judy” des années 80 de retour à la Télé (vidéo)    Le film Dachra de Abdelhamid Bouchnak sur la plateforme Netflix dès le 6 juin    Abdelfattah Mourou jette l'éponge    « Far7et El Aïd » avec Tunisie Telecom : 3 voitures Wallys Car, 116 mille DT et des cadeaux pour 32 gagnants    Bassin minier : Et ça chauffe…    L'Arabie saoudite désormais le 15ème foyer du Covid-19 dans le monde    Tunisie – Bac 2020 : reprise des cours dès le 28 mai sous certaines conditions    Tunisie [Vidéo]: En direct , animation au centre-ville de Sfax après la reprise des cafés    Jourchi : le discours de Saied n'est pas protocolaire    Basket : l'Euroleague annulée    Serie A : Ibrahimovic (AC Milan) gravement blessé    Borussia Dortmund – Bayern Munich : sur quelle chaîne voir le match ?    Football – Coronavirus : Le Barça vend ses masques à 18 euros la pièce    Club Africain : Mokhtar Belkhiter résilie son contrat    Tunisie – Météo : Températures en légère baisse    Hédi Bouraoui - Albert Memmi : un fondateur d'une francophonie plurielle    VIDEO : Korchide explique la gravité de la prise de la base militaire d'Al Watya par les turcs sur la sécurité nationale tunisienne    Les pays africains invités à bâtir des économies plus résilientes à travers l'intégration    25 Mai, Journée Internationale de l'Afrique: Achref Chargui et Samia Orosemane ce soir au WAN Music Show    Samir Marzouki - Mort d'Albert Memmi, le Tunisien tourmenté    Arabie Saoudite: 2399 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures    Covid-19: 193 nouveaux cas et 8 décès en Algérie    Albert Memmi est décédé : la Tunisie perd en lui l'un de ses illustres écrivains    Un mur d'acier contre les Palestiniens    Tunisie – VIDEO : Imed Ben Halima appelle à assigner Rached Ghanouchi à la résidence surveillée    L'Alecso publie une version en ligne du "Dictionnaire Terminologique Covid-19"    Tribune | Art, culture et loisirs, le malentendu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enfants en situation de menace : près de 6.000 avis reçus
Rapport 2013 sur les activités des délégués à la protection de l'enfance
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 05 - 2014

Des chiffres en dessous de la réalité. L'insuffisance de signalement, pourtant obligatoire, met l'enfant en péril
Le dernier rapport annuel de l'activité des délégués à la protection de l'enfance a été présenté hier lors d'une conférence de presse à Tunis. En 2013, les délégués à la protection de l'enfance ont reçu 5.783 avis, dont plus d'un tiers concerne des enfants de moins de 6 ans. Les situations de danger les plus fréquemment signalées sont : l'incapacité des parents à assurer la protection et l'éducation de l'enfant (1.819 avis), le manquement notoire et continu à son éducation et à sa protection (1.496), l'exposition à la mendicité ou son exploitation économique (956) et son mauvais traitement habituel (634).
Pour le délégué général, Hammadi Mehiar, ces chiffres ne sont pas représentatifs de la réalité. «Le nombre d'avis a beaucoup diminué alors qu'il devrait augmenter. Ceux qui doivent faire le signalement, éducateurs, médecins, professeurs ou instituteurs, ne le font pas. Il y a un certain désengagement et un manque de disponibilité envers les enfants qui ne trouvent plus à qui se confier ou parler».
Le nombre d'avis enregistrés diffère d'une région à une autre. Il est de 499 à Tunis, contre 59 et 65 à Médenine et à Tataouine. Le foyer familial semble être le cadre où l'enfant est le plus exposé aux menaces (3.707 avis), suivi par la rue (742) et les institutions d'éducation (458). Ce sont dans ces lieux également où il y a le plus de victimes. Sur les 2.441 cas avérés de violence, 65,9% ont lieu à la maison, 14,4% dans la rue et 11,5 % dans une institution d'éducation.
Pour Moëz Chérif, de l'Association tunisienne de protection des droits de l'enfant, ces statistiques remettent en question le bien fondé du texte constitutionnel, qui confie à la famille, dans son article 47, la première responsabilité pour assurer l'éducation et la protection de l'enfant, et relègue au second plan le devoir de l'Etat à assumer cette responsabilité.
Autres chiffres présentés, ceux relatifs aux enfants en conflit avec la loi. En 2013, les délégués de protection à l'enfance ont reçu 429 demandes de médiation, ce qui représente une moyenne de 5,2 demandes pour 10.000 enfants (13-17 ans). Uniquement 6,8% des demandes concernent les filles. Dans la plupart des cas, les délits commis sont le vol et des actes de violence. Les délégués obtiennent des résultats «positifs» après médiation dans 96% des cas. «La médiation est un des mécanismes de protection des enfants en conflit avec la loi. Notre priorité est de ne pas les arrêter. On évite au maximum les poursuites et surtout l'incarcération dans les centres de correction ou même dans les postes de police», affirme Hammadi Mehiar.
La conférence de presse a été l'occasion d'évoquer également certains problèmes rencontrés par les délégués de protection à l'enfance. «Les gens pensent qu'on a toutes les ressources matérielles et humaines nécessaires. En réalité, on n'a pas d'équipe de travail. Il y a un délégué pour 10.000 enfants et les moyens sont très limités», indique Anis Aounallah, délégué à la protection de l'enfance à Tunis. «Le budget de fonctionnement n'a pas été versé depuis 5 mois. Les déplacements sont à notre charge, on achète nous-mêmes notre matériel de travail... Au bureau de Tunis, par exemple, on n'a pas d'Internet. Il n'est pas sûr que pour l'année 2014, on aura les statistiques».
Autre problème soulevé, celui des textes juridiques. «Depuis leur création en 1996, les textes régissant l'activité des délégués à la protection de l'enfance n'ont pas été révisés. Plusieurs lois ne sont pas applicables aujourd'hui, et nos prérogatives sont parfois trop limitées».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.