Tunisie : Reprise du lancement du projet de délivrance d'un passeport et d'une carte d'identité biométriques    Kasserine : Deux mandats de dépôt en prison contre le directeur de l'usine de chaux et un employé    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Tunisie : Libération de l'avocate accusée d'avoir agressé un agent de sécurité à l'aéroport de Djerba Zarzis    La bourse de Tunis renoue avec les pertes    CAN 2021 : Où regarder les 4 matches de mardi ?    Najla Bouden reçoit Slim Hentati et Faouzia Yacoubi    Libération de Mustapha Khedher    CAN 2021 – Gr A : Le Burkina Faso décimé mais qualifié aux 1/8    France : Une autre grève générale qui tombe au plus mal pour Macron    Fermeture des écoles : Un membre du Comité scientifique tranche    Libération de Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi    Autos-Renault: Les ventes de voitures en chute libre depuis 3 ans    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Covid-19 | Nabeul : 901 cas détectés dans le milieu scolaire    Covid-19 : Décès d'une élève, les détails    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Tunisie-coronavirus : La plupart des hospitalisés sont des non-vaccinés    JSK : On ne chôme pas...    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Express    Météo: Températures en légère hausse pour ce lundi    Tunisie : Un capitaine de la garde nationale retrouvé pendu, son avocate balance des dossiers    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Faire réussir tous les examens nationaux
Education
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 06 - 2014

La correction des épreuves du bac sera suspendue mardi prochain pendant quatre heures
«L'agression des enseignants est une ligne rouge, nous serons intransigeants avec tout ce qui portera atteinte à ce corps et nous appliquerons la loi contre les agresseurs», a affirmé, en substance, hier le ministre de l'Education, Fethi Jarray.
Dans une déclaration à l'Agence TAP, en marge de sa participation à une rencontre organisée en hommage à l'ancien ministre de l'Education Mohamed Frej Chadli, il a tenu à affirmer que les examens du bac se déroulent dans les meilleures conditions.
Des tentatives isolées de fraude et d'agression d'enseignants-surveillants et de cadres administratifs ont été cependant enregistrées lors de la présente session du baccalauréat.
«Il s'agit de cas isolés qui se comptent sur les doigt d'une main», a assuré le ministre avant d'ajouter que toutes les mesures ont été prises contre les agresseurs dont certains croupissent actuellement en prison.
Par ailleurs, le ministère de l'Education réaffirme, dans un communiqué publié hier, sa détermination à faire réussir tous les examens nationaux et à garantir le droit de l'élève à une évaluation objective et transparente de son rendement.
Le ministère appelle les parents et les enseignants à bien encadrer les élèves en cette période d'examens afin de les aider à passer les différentes épreuves dans les meilleures conditions possibles.
Le ministère fait part également de son refus catégorique de toute forme d'instrumentalisation politique et idéologique de la question éducative, soulignant son engagement à protéger les enseignants et l'ensemble des personnes chargées du déroulement des examens de toute forme d'agression ou de manque de respect.
«Le ministère poursuivra en justice toute personne impliquée dans des actes de violence au sein des établissements éducatifs», ajoute le communiqué.
Par ailleurs, le ministère réitère la détermination à lutter contre toutes les tentative de fraude par tous les moyens disponibles et à appliquer strictement la loi contre toute personne impliquée dans de tels actes.
Il a, en outre, loué les efforts déployés par les enseignants, l'ensemble du corps administratif et des agents de communication dans le contrôle du bon déroulement des épreuves de la session principale du baccalauréat 2014.
Protestation contre l'agression des enseignants
De son côté, Lotfi Lahwal, membre du Syndicat général de l'enseignement secondaire, relevant de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt), a déclaré, hier à la TAP, que la correction des épreuves du baccalauréat sera suspendue mardi 10 juin pendant quatre heures (de 08h à 12h) dans tous les centres.
«Cette mesure intervient en signe de protestation contre la succession d'actes de violence à l'encontre de surveillants», a-t-il expliqué, faisant remarquer que les agressions ont ciblé, en particulier, les enseignants qui ont lutté, par tous les moyens, contre la fraude, notamment à Rouhia, Jendouba, Om Larayes, Le Kef et Ben Arous.
Lahwal a indiqué que le syndicat avait, à plusieurs reprises, dénoncé ces actes de violence suite aux plaintes formulées par les victimes et le mutisme du ministère de l'Education qui, estime-t-il, n'a pris aucune mesure pour lutter, d'une manière efficace, contre de tels agissements qui se sont multipliés depuis le début de l'année scolaire.
Il a, d'autre part, indiqué qu'une réunion a regroupé, vendredi, le Syndicat général de l'enseignement secondaire et le ministre de l'Education, qui a souligné que le département appliquera les sanctions prévues par la loi contre les fraudeurs et les agresseurs.
Lahwal a, en outre, indiqué que le syndicat a appelé le ministère à ouvrir une enquête, dans les plus brefs délais, sur d'éventuelles fuites de sujets à l'examen du bac.
Il a ajouté que le ministre a démenti toute fuite de sujets et affirmé que les épreuves se déroulent dans de bonnes conditions.
Le syndicat a aussi appelé le ministère à prendre des mesures urgentes pour protéger les surveillants et trouver une solution radicale à la fraude par le biais du «kit» (un outil qui permet aux élèves de communiquer avec une partie à l'extérieur) pour le reste des épreuves, a-t-il dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.