Suspicions de conflit d'intérêt : Composition de la commission d'enquête    Energie : Une centrale photovoltaïque flottante, aux Berges du Lac de Tunis    Constat des expertes du FMI : Le télétravail n'est pas l'alternative appropriée pour les plus vulnérables    1067 guérisons en Tunisie    Un avertissement sans frais à Netanyahou    Les députés passent au crible le rapport sur les blocages des projets de développement régional    Tunisie: La réouverture de la Foire Internationale de Sfax en "avant première" [vidéo]    Rached Ghannouchi : Nécessité de revoir le modèle de développement actuel    En photos : Première sortie officielle de Mme Fakhfakh    BTS Bank : Des résultats exceptionnels qui confirment son statut de Leader dans le financement des très petites entreprises    Ligue Europa : le tirage des quarts et demies    Khadija Taoufik Moalla - En plein confinement à Hammamet : 10 Recommandations urgentes pour le gouvernement    L'huile d'olive de Téboursouk enregistrée en tant qu'appellation d'origine protégée    Augmentation de 81% des mouvements de protestation au mois de juin    Algérie : Interdiction de circulation automobile entre 29 wilayas    Tunisie – Bac 2020 : Examens des Mathématiques pour les sections Techniques,Economie, Sciences Exp. et Sport    ''Non aux violences faites aux femmes''    Tunsie : La Cité de la Culture officiellement baptisée au nom de Chedli Klibi    REMERCIEMENTS ET 40e JOUR : Maître Naïma BEN ABDALLAH    REMERCIEMENTS ET FARK : Abdelmajid TLEMÇANI    Tunisie: L'ambassadeur de l'Union européenne en visite de courtoisie à l'UTICA à l'occasion de la fin de ses fonctions    Elections du CA le 19 juillet : Une liste blindée entre en course    Vidéo : A travers "Fakhfekh meter", I watch évalue les promesses de Eleyes Fakhfekh    Plan d'activité pour les entreprises : Gérer la continuité    Lancement du nouveau projet du Ballet de l'Opéra de Tunis : «Empreintes dansées» dans les régions    Utopies Visuelles à Sousse (du 10 au 26 juillet 2020) : Une édition en partie digitale    3 membres d'une même famille testés positifs à Sousse    Foot-Europe: le programme du jour    Mini-football | Championnat national – Quarts de final : Béni Khiar et Hammamet passent...    EST | Recrutement non-stop : On attend encore un grand nom    L'Italie établit une liste de 13 pays interdits d'accès au territoire pour leur niveau d'infection au Covid-19    Météo: Légère hausse des températures    Real Madrid, coronavirus: Vinicius est bien négatif    La 3ème Edition du Forum mondial de la Mer de Bizerte, se tiendra par visioconférence, le 15 Juillet 2020    Lancement d'un programme d'accompagnement des femmes actives dans la vie publique locale dans le domaine du leadership    Les Diamants Free Fire chez Ooredoo    Business infos    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Mémoires militantes et mots incandescents    Le transfert des archives de Cinéma se poursuivra en 2021    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    Sfax et son histoire urbaine : Vue plongeante sur l'histoire d'un centre urbain    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Pr Hassen Gharbi médaillé en Argentine par la Société internationale de Radiologie (Photos)
Publié dans Leaders le 05 - 10 - 2016

Nouvelle haute distinction internationale pour l'éminent professeur tunisien de Radiologie et de Biophysique. Il s'est vu attribuer la médaille Antoine Béclère qui lui été décernée par la Société internationale de Radiologie (ISR), le lors de la tenue récemment à Buenos Aires (Argentine) du Congrès international de radiologie. La cérémonie de remise de la médaille s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de Tunisie en Argentine, Hichem Bayoudh et d'un grand aréopage d'académiciens et grands spécialistes. Un dîner était offert à la résidence de l'Ambassadeur en l'honneur du Pr Gharbi et avait groupé notamment les professeurs Ricardo Monaco nouveau président élu de l'ISR (2016-2018) et Carlos Bruguerra, président du comité Scientifique du Congrès Mondial, Boudjema Mansouri, chef du Programme de la sécurité en Afrique à l'OMS et l'AIEA , pour l'utilisation des Rayons X.
Saluant la présence de l'ambassadeur Bayoudh lors de la séance inaugurale du congrès, le président sortant de l'ISR, le Pr James Borgstede (Américain) ne s'est pas privé de lancer publiquement au Pr Gharbi, non sans humour, combien il l'envie de le voir accompagné par l'ambassadeur de son pays qui n'a cessé de l'entourer de sa sollicitude dès son arrivée à Buenos Aires alors que le sien ne s'est guère manifesté. Et d'enchaîner : « Je voudrais remercier, pour la qualité de leurs brillants travaux, les bénéficiaires de la plus haute distinction de l'ISR. La Médaille Antoine Béclère est attribuée à la fois au Dr tunisien Hassen Gharbi et au Dr tanzanien Helmut Diefenthal, tous deux figurant parmi les plus grands porteurs contemporains du flambeau du savoir dans le champ de la radiologie.»
Dr Hassen Gharbi a en effet mis sa carrière au service de l'amélioration de la santé publique en Tunisie en officiant en tant que professeur de radiologie et de biophysique à la Faculté de médecine de Tunis et en conduisant des recherches dans les domaines de l'ultrasonographie et de la radiologie pédiatrique. A la tête du département de radiologie à l'hôpital d'enfants de Tunis de 1970 à 1989, le premier d'Afrique du Nord à avoir bénéficié d'une totale indépendance, Hassen Gharbi a également fondé et dirigé le Centre national tunisien de radio-protection (CNRP). En étroite collaboration avec l'OMS et d'autres organisations internationales, Dr Gharbi a par ailleurs dirigé des cours et des travaux de recherche dans plusieurs pays en voie de développement, parmi lesquels, outre les pays d'Afrique du Nord, la Turquie, le Bangladesh, la Tanzanie, l'Ouganda, le Sierra Leone, le Rwanda ou encore la Thaïlande.
Une fierté tunisienne qui dépasse les frontières
Dans son discours de remerciement, le professeur Gharbi a exprimé sa « profonde gratitude pour les membres de l'ISR pour leur reconnaissance envers ma modeste contribution au domaine de la radiologie ». Et d'ajouter : « Lorsque j'ai appris que j'étais le 86e bénéficiaire de cette médaille, qui n'a été, dans l'histoire, décernée qu'à des mastodontes de la radiologie, je me suis senti très fier. Une fierté que je voudrais partager avec mon équipe, mes amis, ma famille et mon pays, la Tunisie
Au cours de sa carrière, il s'est également beaucoup penché sur l'étude, l'épidémiologie et le traitement des maladies hydatiques (ou kystes hydatiques), sortes de maladies parasitaires dues aux œufs d'un ténia, l'Echinococcus granulosus. Un travail sur la classification des kystes hydatiques, publié dans Radiology en 1981 (une revue de référence mondiale publiée par la RSNA, Société nord-américaine de radiologie), lui vaut jusqu'à ce jour d'être cité aux quatre coins du monde. Il a publié, en tant qu'auteur et co-auteur, plus de 20 ouvrages, ainsi que 130 articles scientifiques dans le domaine de la radiologie pédiatrique et des maladies infectieuses tropicales. En 1986, il fonde et devient président de la Société Méditerranéenne et Africaine d'Ultrasonographie (MASU). Hassen Gharbi a également dirigé d'autres organismes d'envergure dont la Société mondiale d'ultrasons en médecine et biologie (WFUMB) ainsi que la Société africaine de radiologie (ASR). Il a reçu plusieurs prix et distinctions pour la qualité de ses travaux et sa contribution à la promotion de la radiologie au sein des pays africains en développement.
S'il est aujourd'hui à la retraite, il reste impliqué dans plusieurs programmes d'enseignement et d'études, notamment pour promouvoir un bon usage de l'imagerie par ultrasons dans les pays en développement.
« C'est pour moi une joie inouïe que de voir mon travail reconnu par la communauté scientifique. Ce travail, j'y ai consacré toute ma vie, j'y ai mis tout mon enthousiasme et toute ma passion », a encore déclaré le professeur tunisien. Il a également promis à son auditoire qu'il continuerait de faire de son mieux pour satisfaire aux exigences de la recherche médicale et pour promouvoir le meilleur usage possible des outils de la radiologie dans le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.