Coronavirus | Béja : Fermeture du marché Keireddine Bacha pour 5 jours    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 09 Avril à 11H00 :    Coronavirus : Oussama Mellouli a passé un test qui s'est révélé négatif    Coronavirus : la FTF demande au joueurs de revoir leurs privilèges financiers    Un nouveau coup dur pour le tourisme tunisien : La France exhorte ses ressortissants à ne pas partir en vacances à l'étranger    Abdellatif El Mekki et Slim Choura examinent à Sousse les perspectives de coopération et de partenariat entre les deux ministères    L'avion militaire de retour de Hong Kong arrive cet après-midi à Tunis    Les 3 Présidents se rendent au Carré des Martyrs à Sijoumi    Nissaf Ben Alaya : la diminution du nombre des cas confirmés enregistrés ces derniers jours est le résultat du respect de la quarantaine globale par les citoyens    Coronavirus – Espagne : Plus de 15 mille morts et 150 mille contaminés    L'ANETI lance sa plateforme digitale de formation en ligne : «ANETI Tkawen» !    La Tunisie rend un vibrant hommage à ses Martyrs à l'occasion du 82ème anniversaire des évènements du 9 Avril 1938    Covid-19 : la Banque africaine de développement crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Tunisie: Les besoins en masques médicaux sont estimés à 30 millions d'unité, selon la porte-parole du gouvernement    Tunisie: En prévision du Ramadan, importation de 60 tonnes de viande    Météo: Prévisions pour jeudi 09 avril 2020    Covid-19 : l'UPMI appelle les entreprises à préserver l'emploi de l'ensemble de leurs salariés    Mourinho viole le confinement et s'excuse    Salem Labiadh et Issam Chebbi disent être visés par des menaces terroristes    La Poste Tunisienne émet deux timbres- poste pour rendre hommage à Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi    Un gain budgétaire de 6,6 milliards DT    Ronaldinho quitte la prison    Décès d'Antic, ex-coach du Real et de l'Atlético Madrid    Prolongement des contrats des joueurs expirant le 30 juin    La Tunisie jugée désormais « conforme pour l'essentiel »    Les modalités d'application des mesures sur la table de discussions    L'UE en échec sur la réponse économique au virus    Trump menace de suspendre la contribution américaine    Toujours aucun cas confirmé de coronavirus    Ras-le-bol et manque de moyens    D'une main sèche et brûlante…    Axefinance offre des repas aux travailleurs de la santé    Artistes et intellectuels, comment vivent-ils le confinement (II)    Créer dans l'urgence et la solidarité    Vers quelles autres manipulations ?    Prolongement du Confinement au-delà du 15 avril pour la France    Le Qatar réfute les allégations de corruption autour de la Coupe du monde    Tunisie: Deux timbres postaux à l'effigie de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi    La famille de La Presse en deuil : M'Hamed Jaïbi, n'est plus    COVID-19: le fondateur de Twitter donne 1 milliard de dollars    Covid-19 | Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS    OMS: L'Afrique ne sera pas un terrain d'essai pour les vaccins contre le COVID-19    Michèle Gazier : Il était une fois Leila Menchari    Elizabeth II aux britanniques: “C'est un temps de disruption dans la vie de notre pays”    Beit El Hikma se dote d'une cellule de veille pour suivre les données relatives au Covid-19    La Fondation Kamel Lazaar lance l'appel à projets “Culture Solidaire”    Olivier Poivre d'Arvor: Leïla Menchari, ma reine de Carthage    Retour sur le décès de la célèbre décoratrice tunisienne Leïla Menchari, emportée par le Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)
Publié dans Leaders le 17 - 02 - 2020

Après plus de quarante années d'amitié pure et profonde, tu nous quittes. Tu as laissé présentes en nous la légèreté de ta présence, la rapidité de ton esprit et la grandeur de ton âme. Petite consolation! . Pour moi tu as toujours été la quintessence de ce qu'est «être tunisien».
Tu as toujours été tellement attaché à ton pays, tu as toujours été possédé par ce qu'il est et par ce que tu voulais qu'il soit. Oh combien j'ai été ému de voir ton corps drapé dans les couleurs «rouge et blanc» du drapeau de ce pays que tu as tant aimé. Tu as travaillé sur les multiples aspects concernant la psychologie sociale en Tunisie. Un exemple a été le concept de «Qaddesh?» que tu as créé, avec un travail d'équipe inédit, et qui a marqué la campagne médiatique du Recensement général de la population en 1994. Un autre exemple a été le projet qui a consisté à mesurer et comprendre les «émotions» des Tunisiens après la révolution. Mais pendant ces dernières années, c'étaient tes émotions qui te guidaient et te possédaient, et que tu voulais comprendre. Tu vivais intensément, comme nous tous, les soubresauts, les douleurs et les souffrances, mais aussi les joies de ce pays ! Tu n'as cessé de t'impliquer et de chercher les moyens de contribuer et de «faire quelque chose», avec tes amis dans toute leur diversité. Pour ton pays tu voulais toujours «donner» et tu n'as jamais cherché à «prendre». C'est une Tunisie que tu voulais en paix avec elle-même, son histoire, sa culture et sa géographie ! Une Tunisie qui aspire au meilleur et qui mérite de l'avoir. Tu y as contribué par une activité sans relâche tous azimuts, dans les domaines de la science, de l'éducation, de l'engagement civique et la vie associative, de l'action culturelle, dans l'action politique, dans les médias, ou dans la vie familiale et dans les multiples cercles d'amis!
«Etre tunisien», c'est aussi être profondément attaché à son terroir. Tu l'as été comme personne d'autre, avec ton amour et ta consécration pour Tébourba, ta terre natale et celle de tes ancêtres. Non seulement tu ne pouvais vivre ailleurs que dans cette ville et cette région, mais tu étais attaché à son histoire, sa culture et sa géographie. Tu as été présent et actif dans la vie quotidienne, ainsi que la vie citoyenne et politique. Rien de plus éloquent que ton intérêt et les efforts consacrés pour comprendre, éduquer, préserver, développer et ancrer l'attachement à «l'olivier» ou à la «Majrada». Ton amour pour Tébourba n'est pas sectaire, ni exclusif. Tu étais aussi attaché à d'autres régions de ton pays, comme la Chebba, dont tu appréciais tellement la joie de vivre avec ses pêcheurs, sa mer et sa qualité de vie.
«Être tunisien», c'est aussi un ancrage profond dans ta famille et dans les valeurs familiales. Aussi bien ta petite famille que la grande trouvaient toujours en toi le sage, le conseil et le soutien. Tu étais aussi bien la référence, le rassembleur que le conciliateur. Tu voulais préserver les traditions, le respect des ancêtres, mais dans une dynamique de modernité et de changement. Tu étais autant le «chef de clan» respecté, que l'ami proche et le confident !
Cette « tunisianité » était ce qu'il y avait de plus noble en toi. Elle était toute générosité, partage, enracinement dans la profondeur de son histoire, amour de ses couleurs et de ses odeurs, amour des autres, savoir-vivre et bien vivre.
Pour ta famille, tes amis, tes étudiants, et tes collègues universitaires et chercheurs, tu étais le plus généreux. Avec les jeunes et avec les moins jeunes, avec les plus aisés comme les plus démunis, tu pouvais être aussi proche et aimable. Pour toute personne, la «connexion» avec toi était aussi facile que naturelle. Ton sens permanent et aigu de la boutade et de la dérision ont toujours constitué une source de joie de vivre et de bonheur, qui nous faisait toujours rire de nous-mêmes, et de cette vie éphémère. En Tunisie, en Belgique et ailleurs, tous ceux que je connais, parmi tes amis, tes collègues ou ta famille, ceux d'il y a quarante années comme ceux que tu as connus plus récemment et qui t'ont aimé continueront à vivre avec ton bon souvenir, mon ami de toujours.
Mustapha Kamel Nabli
Lire aussi
Hatem Kotrane: Hommage à Abdelwahab Mahjoub
Hommage au professeur Abdelwahab Mahjoub: Abdel, l'olivier…
Hommage à Abdelwahab Mahjoub: Adieu, Abdel
Abdelwahab Mahjoub n'est plus : une immense perte pour l'enseignement et la sauvegarde du patrimoine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.