Officiel : La Ligue 1 reprendra le 2 août    Ligue 2 : le calendrier des play-offs dévoilé    Le procès de la bloggeuse Emna Chargui reporté au 2 juin    ANSI : Mise en garde contre des vulnérabilités critiques dans les systèmes d'exploitation mobiles Android 8, 9 et 10    Le mécanisme de garantie de l'Etat, désormais opérationnel    444 MDT    La Tunisie n'a pas à choisir dans l'absurdité de la guerre    Le coup de grâce…    Elyès Fakhfakh dans un cul-de-sac ?    Décisions contradictoires de la FIFA et de la FTF, concernant les joueurs en fin de contrat, le 30 juin !    3,5 millions de dinars à partager entre l'EST, l'ESS, le CSS et l'USBG    L'acteur égyptien Hassan Hosni tire sa révérence    Les photos fuyantes de Mahmoud Chalbi    L'humoriste et comédien Guy Bedos est mort    Le patrimoine culturel, grand axe du programme «Tounes Wijhetouna»    Ligue1 : la JS Kairouan reprend les entraînements jeudi prochain    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 30 mai à 11H00    Le Club Africain lance à partir de lundi la vente des cartes d'adhérents    Coronavirus : 5 nouveaux cas importés et 950 guérisons    Covid 19 | Etablissements scolaires privés : Relations tendues avec les parents d'élèves    REMERCIEMENTS ET 40e JOUR : Fatma Bent feu Cheikh Mohamed ANNABI et feu Hédia TORDJMAN    Huile d'olive : exportations record durant les cinq premiers mois de la campagne    Djerba | Mouvements de protestation des employés d'hôtels : Les précisions de la fédération régionale des hôteliers    Stratégie nationale de promotion de l'industrie et de l'innovation : L'industrie intelligente, une exigence    Documentaire « MAKHDOUMINE » de Maher Abu Samra : « Mon cinéma est politique… »    Météo : Températures en baisse    MEMOIRE : Noureddine ARFA    L'USM programme la reprise : Des groupes de 7 joueurs    Panoro augmente sa production en Tunisie et planifie le forage de 2 puits    CONDOLEANCES    Tunisie: Nouvelle nomination au ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières    Tunisie: Ouverture exceptionnelle des caisses par la SONEDE pour faciliter le payement des factures    5 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Une cellule d'accompagnement pour aider les PME    Facebook chante ''Bella Ciao'' pour Bendir man, Mekki et d'autres    Tunisie: Les pots-de-vins coûtent annuellement entre 400 et 500 millions de dinars, selon Chawki Tabib    Tunisie : L'Etat d'urgence prolongé de 6 mois    Tunisie: Perte de 28% de ses revenus par Tunisair    Le désengagement total des USA    Allah n'est pas obligé…    Appel de la Suisse à agir contre la chute des transferts de fonds vers les pays à faible revenu    Raffia Arshad, la première femme en hijab qui devient juge au Royaume-Uni    Houcine Jaïdi - Décès d'Albert Memmi : le silence du ministère des Affaires culturelles est injustifiable et inadmissible    L'ancien Premier ministre marocain Abderrahman Youssoufi n'est plus    Chemins de l'herméneutique | Epilogue…    La Tunisienne Nour Belkhiria remporte le Canadian Screen Award    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le sommet de Tunis de la Francophonie sera-t-il repoussé à 2021 ?
Publié dans Leaders le 08 - 04 - 2020

Tous espèrent pouvoir croire qu'il se tiendra à Tunis, à sa date initialement prévue, les 12 et 13 décembre prochain. Le 18ème sommet mondial de la Francophonie, marquant la célébration du 50ème anniversaire de la création de l'Organisation internationale de la Francophonie (Niamey, 20 mars 1970), risque de faire, provisoirement, les frais du Covid-19. Si aucune décision n'a jusque-là été prise quant à son éventuel report à l'année prochaine 2021, « tout est envisagé », apprend Leaders de bonne source à Paris. Repousser le sommet ou le maintenir : les deux options sont à la concertation entre l'Arménie qui assure la présidence de l'OIF, ayant abrité le dernier sommet (Erevan, octobre 2018), la Tunisie choisie en 2106 au sommet de Madagascar l'accueillir et le secrétariat général de l'Organisation. L'OIF compte 88 états et gouvernements membres (54 membres, 7 membres associés et 27 membres observateurs).
Le report de trois évènements mondiaux majeurs, donne à réfléchir. Il s'agit des Jeux Olympiques de Tokyo, décalés au 23 juillet -8 août 2021, soit un an après la date initiale (24 juillet - 9 août 2020), de l'Exposition universelle Dubaï 2020, prévue pendant six mois à partir d'octobre prochain et serait reportée d'octobre 2021 à mars 2022, sous réserve de l'approbation ces jours-ci du Bureau International des Expositions (BIE) et de la conférence COP 26 sur le climat, programmée à Glasgow du 9 au 19 novembre 2020, repoussée en 2021.
Pour le sommet de Tunis de la Francophonie, rien n'a filtré. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères mentionne une conversation téléphonique qui a eu lieu hier mardi entre le ministre et la secrétaire générale de l'OIF, Louise Mushikiwabo, sans révéler la teneur de leurs entretiens quant au maintien ou non du sommet à sa date convenue. Paris, indique que rien de précis à ce sujet n'a été évoqué. La question est restée ouverte, ajoute notre source.
L'atermoiement ne sert à rien. Il est grand temps que la diplomatie tunisienne engage dès-à-présent les concertations nécessaires et de proposer, sans illusion aucune, la nécessité du report du sommet, en avançant une nouvelle date. Cela fera économiser tant d'énergies et de frais.
Raisonnablement…
Sans se faire d'illusion, le rendez-vous de décembre 2020 serait très difficile à tenir, explique à Leaders, face aux perspectives de la propagation actuelle de la pandémie. Comment convaincre les dirigeants de 88 états er gouvernements membres de l'OIF de converger vers Tunis à la tête de leurs délégations, soit plus de 3500 personnes, dans ces conditions ? Sans la découverte d'un vaccin avéré et sa généralisation à un taux suffisant, tous les délais risquent d'être plus sagement reportés au second semestre 2021.
Pour la Tunisie, la tenue du sommet, quel qu'en sera la date sera un signal fort de sortie du confinement. Avec le forum économique, les activités parallèles et tant d'événement, il marquera une reprise générale, tant escomptée et renouera particulièrement les liens avec les pays subsahariens.
En veilleuse, mais les préparatifs se poursuivent …
Institutionnellement, le sommet doit se tenir, cette année ou une autre. La décision finale doit-être endossée par les membres, et mentionner la nouvelle date convenue pour 2021. Pour sa part, et malgré le ralentissement général imposé par le confinement, la Tunisie continue à œuvrer comme si le Sommet se tiendra bien en décembre prochain. Toutes les invitations ont été envoyées.
Sans tourner à plein régime, le comité national d'organisation, créé auprès du ministère des Affaires étrangères, (Décret n° 2019-428 du 20 mai 2019), ainsi que ses deux unités spécialisées, le comité exécutif, et le comité thématique et événementiel, maintiennent autant que possible leurs activités. Tout comme pour les six commissions spécialisées (arrêté du 12 septembre 2019) chargées respectivement de la communication, la sécurité, le protocole et les relations publiques, les affaires administratives et financières, la logistique et la santé. Nommé en décembre dernier coordinateur général, Lassad Ben Lamine en assure le suivi au quotidien. Des réunions se tiennent à leurs dates fixes à la Présidence de la République, où des locaux sont affectés à ces structures, comme lors du Sommet arabe, en mars 2019.
Lire aussi
Tout sur le XVIIème Sommet de la Francophonie qui s'ouvre ce jeudi à Erevan en Arménie
Caïd Essebsi, sur les traces de Bourguiba, Diori et Senghor, pour donner à la Francophonie une autre dimension
L'Arabie Saoudite reporte au Sommet de Tunis en 2020 sa demande d'adhésion à la Francophonie


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.