DECES ET FARK : Maître Ahmed MEDDEB    France: Alexandre Benalla positif au Covid-19    CONDOLEANCES : Pr Mohamed KAMMOUN    CONDOLEANCES : Pr Mohamed KAMMOUN    Brahim Bertégi en visite au 16e Régiment d'Infanterie motorisée à Aïn Draham    L'ANSI met en garde contre une vulnérabilité critique dans le service Microsoft Netlogon    En vidéo : Shinohara Shunei présente la JICA en Tunisie    Coupe de Tunisie : liens streaming des demi-finales CSS vs USM & CSC vs EST    BILLET : Fléau silencieux    Tunisie : 256 patients covid-19 sont hospitalisés    Présentation de l'ouvrage "Médias et recompositions politiques dans la Tunisie post-Ben Ali" à l'IRMC    Sabah Bouzouita revient après 11 ans d'absence de la scène théâtrale avec "Mémoire"    News : Ben Halima rejoint le CA    Volley-ball | Play-off (10e journée) – play-out – (8e journée) : Le verdict    Coupe de Tunisie (1/2 finales) : le programme et programme TV    Sihem Ayadi visite les infrastructures sportive à Bizerte    « 1000Kelmawkelma » 100% online dévoile son palmarès : Sept prix et de belles découvertes d'écrivains en herbe    2 nouveaux décès à Sousse    Tunisie : 25 nouvelles contaminations à Nabeul    Météo : Pluies attendues sur le Nord et le Centre    la publication des noms de ceux infectés par le coronavirus est illégale    Les automobilistes appelés à la vigilance    CORONAVIRUS NEWS : Dans moins de 15 jours l'INDE deviendra le 1er Foyer épidémiologique dans le monde    Cyclisme | Grands prix de la BH Bank et la municipalité de Ksar Said : La palme à Habouria, Kammoun et Tliba    Etoile du Sahel : Roger Lemerre n'arrivera pas    Dématérialisation des procédures administratives: Déjà des premiers succès de Mohamed Fadhel Kraiem    Société Atelier du Meuble Intérieurs : augmentation de capital annoncée    Karim Trabelsi: « La LF 2021 doit traduire une approche sociale »    Procès Fifa : 28 mois de prison requis contre Al-Khelaïfi, 3 ans contre Valcke    Tunisie: Coupures d'eau ce mercredi sur ces zones de Tunis    Tunisie: Tunisair: Les billets sont modifiables sans frais    Tunisie: Baisse de 11,5% des revenus de l'Etat au cours des sept derniers mois,selon Ezzeddine Saidane    Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !    Grenades sur votre table, faites le bon choix!    Prix Littéraires "COMAR D'OR": "Merminus infinitif "remporte le Comar d'or (Lauréats de l'édition 2020)    Nawel Ben Kraïem, l'artiste hybride dévoile ses identités multiples    Le romantisme de Nawel Ben Kraiem    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Deuxième édition de "Les Cordes Méditerranéennes" du 24 au 31 octobre 2020    Abir Moussi organise une importante Conférence de presse autour des subtilités de la « pieuvre du terroriste » en Tunisie    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Pandémie de la Covid-19 : Les saints seraient-ils fâchés ?    Rentrée culturelle de l'Institut Français de Tunisie : De belles rencontres au menu    Manifestations millénaires à Bangkok    Deux morts et d'importants dégâts    Le parti du président Aoun propose un compromis    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des étudiants libanais accueillis à Tunis : Pourquoi 200 seulement ?
Publié dans Leaders le 11 - 08 - 2020

Les enseignants universitaires tunisiens ont eu raison de proposer, à travers leurs syndicats, dans un élan de solidarité avec la jeunesse libanaise endeuillée, d'accueillir des étudiants dans nos établissements supérieurs. Débattue lors de la récente conférence des universités et concertée avec le ministère des Affaires étrangères, cette initiative citoyenne a été inscrite dans un programme d'échange universitaire. La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique par intérim, Lobna Jeribi était ainsi ravie de l'annoncer, mentionnant que ce programme porte sur 200 bourses d'études en Tunisie.
Inéluctablement, les contradicteurs du gouvernement Fakhfakh s'empressent de déchaîner leur ire, non sans un air de xénophobie à peine camouflé. « Alors que nos jeunes peinent à obtenir inscription, bourse et hébergement, nous voilà privilégier, à leur détriment, des étrangers » exhalent-ils de rancœur ?
Personne ne prend cependant la peine d'y réfléchir sereinement. D'abord les chiffres : que représentent 200 étudiants libanais par rapport à leurs 230.000 camarades tunisiens ? Moins de 0,09%. Répartis sur les 172 facultés, instituts et écoles supérieures, ils ne seront qu'à raison d'un étudiant hôte en moyenne…
Au-delà de ces indicateurs qui illustrent la modestie du contingent alloué à nos frères libanais, c'est la dimension stratégique qui mérite attention. Fermer nos établissements universitaires à des étudiants, des chercheurs et des enseignants étrangers nous plonge dans un autisme réducteur. Refuser aux jeunes tunisiens des opportunités d'aller au contact de leurs pairs arabes, africains, européens et d'autres continent est un enfermement culturel, scientifique et intellectuel. Bénéficiant à 33 pays dont les 28 Etats membres de l'UE et des partenaires comme la Tunisie, il ne consacre pas moins de 14,7 milliards d'euros pour permettre à plus de 4 millions d'Européens d'étudier, de se former et d'acquérir de l'expérience à l'étranger. Au lieu d'en prendre l'exemple, certains érigent des barricades. CE qui vaut aujourd'hui pour le Liban, doit s'étendre à de nombreux autres pays frères et amis.
Nos jeunes aspirent légitimement à des horizons très larges. Les étudiants tunisiens seront heureux autant d'accueillir des camarades étrangers que de partir étudier à l'étranger,grâce à des programmes d'échanges. L'annonce faite en faveur du Liban par Lobna Jeribi ne peut être que saluée. Les délais nécessaires sont à raccourcir. Qu'il s'agisse de l'établissement d'un accord de coopération avec le Liban, sa signature et son entrée en vigueur, de la validation des équivalences ou de l'examen des candidatures, aucun obstacle administratif ne saurait entraver cet élan de solidarité et d'interaction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.