Présidence du gouvernement :deux jours de congé le 9 et 10 juillet à l'occasion de la fête du sacrifice.    Tunisie – La Tunisair affrète trois avions pour la saison estivale    Kais said :bénéficier de l'eau potable à tous les citoyens sur tout le territoire .    Etoile du Sahel : Date de l'assemblée générale élective fixée !    Bouden annonce la création d'un conseil national de développement industriel    La Cour des comptes frappe mais beaucoup trop tard    Référendum : La LTDH tourne le dos à Saied après moult remous    Ukraine : Poutine devient nerveux et ça c'est très mauvais pour l'humanité    Pourquoi | Aux grands maux, les grands remèdes    Noureddine Taboubi rencontre Abdelmajid Tebboune    Système scolaire | L'urgence de sauver les écoles publiques : L'école du courage et du mérite    Festival Bizerte 2022: Au programme 20 spectacles du 18 juillet au 21 août    Tunisie Télécom annonce le lancement officiel du programme "Ichmilni" [Vidéo+Photos]    Saison 4 d'Orange Fab Tunisie : les start-up accélérées signent de nouveaux partenariats business avec Orange Tunisie    LC Europe (premier tour aller) : le programme de ce mercredi    Dans une lettre adressée aux Tunisiens, le président de la République appelle à voter oui : Le point de non-retour ?    Tribune | Sommes-nous encore des citoyens ?    La Tunisie abrite la 1ère conférence africaine sur «la sécurité humaine à travers la police de proximité, un facteur de développement socioéconomique» : Un avant-goût de la Ticad 8    Kaïs Saïed transmet ses salutations à Bachar al-Assad    POCO M4 Pro disponible en Tunisie: Prix et caractéristiques    Festival Hammamet 2022: Programme éclectique & billetterie ouverte    Sept scanners Epson récompensés par Data Master Lab pour leur grande facilité d'utilisation et leur qualité d'image supérieure    NEWS | L'EST sur Azmi Ghouma    Météo en Tunisie: Températures maximales comprises entre 35 et 45 °C    De retour dans la cour des grands : L'Afrique, c'est l'ADN du CA !    Programme TV du mercredi 06 juillet    Patricia Caillé, directrice de l'ouvrage «A l'œuvre au cinéma» (*), à La Presse : «Les techniciennes ne figurent pas dans l'histoire des cinémas»    En fait-on trop avec les politiques ?    Tunisie-coronavirus : C'est la 6ème vague    Projet de constitution - Les anciens bâtonniers dénoncent la suppression de l'article 105    En vidéo : Des voyageurs ont attaqué un sécuritaire à l'aéroport Tunis Carthage    Météo du mercredi 6 juillet 2022    Conférence de presse pour la présentation de la Foire EIMA International    Challenger de Bogota : Malek Jaziri jouera les 8e en simple et en double    CAN féminine 2022 : la Tunisie pour confirmer contre la Zambie    Beja : un centre de secours et de soins    Référendum, gel des avoirs de Ghannouchi, ouverture des frontières avec l'Algérie… Les 5 infos de la journée    Maroc | Olympiades panafricaines des mathématiques : une gafsienne couronnée    Monde-Daily brief du 5 juillet 2022: À Lugano, L'Ukraine et ses alliés posent les principes pour guider la reconstruction    Tribune | Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Contrepoint | Du scénario Jupiter    Exposition de groupe «Passionnément... femmes» à l'Espace Art et Culture Hédi-Turki : «ELLES» lui rendent hommage    Kaïs Saïed reçoit les lettres de créance de 12 ambassadeurs qui ne résideront pas à Tunis    Ooredoo sponsor officiel du Festival International de Carthage    Kais Saied se rend en Algérie    Diam's fait un véritable carton avec son film "Salam"    Festival Carthage 2022: Le groupe Sud-Coréen B.I.G sur scène le 16 juillet    Tribune de Josep Borrell – Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents
Publié dans Leaders le 17 - 05 - 2022

Taïeb Dridi aligne 35 ans en Ukraine, à Odessa plus précisément. Marié à une Ukrainienne, père de deux enfants et trois fois grand-père, il dirige une entreprise de traitement et d'exportation de produits céréaliers (orge, blé, etc. et des féculents : pois chiches, lentilles, etc.) vers de nombreux pays arabes, y compris la Tunisie. Depuis le déclenchement de l'invasion russe, tout devient subitement difficile. Mais, il ne baisse pas les bras. Il doit maintenir à flot son entreprise, garder sa vingtaine d'employés, protéger ses hangars, et trouver le moyen de continuer ses exportations.
Le port d'Odessa, comme tous les autres ports d'Ukraine, est fermé. La mer est minée. L'unique voie possible est celle du transport terrestre, en passant par la Roumanie, la Bulgarie et d'autres pays proches. A partir de là, il s'agit de convoyer la marchandise vers la Turquie pour entreprendre d'autres circuits terrestres ou maritimes.
Les prix ont tous flambé. Qu'il s'agisse des produits agricoles dans son cas, mais tous les autres aussi, du transport ou de l'assurance. D'ailleurs, les compagnies d'assurances ont en outre suspendu le risque de guerre. Rien que le transport a augmenté d'au moins 3 500 $ par container. Aux commandes, sans relâche, du matin au soir, Taïeb Dridi fait tourner son entreprise à flux tendu, s'appuyant sur ses bureaux de liaison établis en Géorgie et en Bulgarie. Son fils, Mohamed, qui dirige une entreprise de transport, lui prête main-forte.
Tenir bon, ne rien lâcher
Tout a commencé pour Taïeb Dridi, originaire de Boussalem, en 1988, lorsqu'il avait obtenu une bourse d'études en ex-Urss. Titulaire d'un mastère en télécommunications, il rentre en Tunisie et se lance dans un projet de chalutier de pêche. Face aux difficultés rencontrées, il changera de fusil d'épaule et rejoindra le journal La Presse, en 1995, en tant qu'ingénieur informaticien. Près de trois ans après, il se résoudra à repartir pour Odessa, en 1997, monter son entreprise.
«Les premiers jours de l'invasion, confie Taïeb à Leaders, furent terribles pour nous tous. Mais, nous avons dû nous y faire et surtout tenir bon. Pouvais-je laisser tomber mes salariés, mes biens et une partie de ma proche famille implantée en Ukraine ? » Profitant d'un évènement familial et de la fin du ramadan, il est rentré à Tunis pour quelques jours. Une surprise attendait sa femme, Mariana : elle devait obtenir un visant d'entrée bien qu'elle soit mariée à un Tunisien et que son contrat de mariage soit dûment établi en Tunisie et inscrit au registre de l'état civil et celui consulaire. Une semaine lui a été finalement accordée…
Taïeb Dridi et son épouse reprennent donc le chemin d'Odessa par avion via Istanbul puis la Moldavie, et le reste en voiture. Ils ont hâte de retrouver leurs enfants, petits-enfants, employés, compatriotes et amis. La ville ne comptait pas moins de 300 étudiants tunisiens. Si certains ont quitté l'Ukraine, d'autres ont préféré rester à Odessa.
Lire aussi
Ukraine: Trois hommes d'affaires tunisiens face à la guerre


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.