AFI : Lancement d'une consultation pour assurer l'accessibilité à la zone industrielle, de Jaâfar Raoued et à la résidence pilote "Raoued City Center"    Tunisie : Les jeunes médecins en grève de 2 jours    Béja | Covid-19 : Le taux de guérison a dépassé 98%    Habib Bouhaouel nous quitte : un journaliste de talent et un caricaturiste redoutable    Tunisie | Soldes d'hiver 2021: Un bilan négatif    CAN-U20 : programme des demi-finales    Foot-Europe: le programme du jour    COVID-19 : 651 nouvelles contaminations et 32 décès recensés le 26 février 2021    Mémoires: Dalila BLANCO    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Ligue 1 — Cet après-midi le classico (Mise à jour de la 6e journée) et deuxième manche de la 14e journée: Un hors-série qui vole la vedette !    Les plaies toujours ouvertes    NEWS: L'affaire Belkhiter    Mélange d'imprimés et de couleurs: Eviter les faux-pas !    Echappée belle: Voir Kairouan et… vivre    AME: tout ce qu'exige un nourrisson !    Ali Chabbouh, ancien attaquant du COT: «La Coupe 1988 a bousillé mon club»    Portez la chemise blanche et un débardeur avec classe    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Hamma Hammami : à bas le système    Ghannouchi au parti travailliste : rejoignez-nous pour unifier le peuple tunisien    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La trilogie de Yamen Manai
Publié dans Le Temps le 26 - 03 - 2017

Jeune auteur tunisien vivant en France, Yamen Manai est de retour avec un nouveau roman intitulé "L'amas ardent". Une occasion pour retrouver ses oeuvres précédentes et son univers singulier marqué par un art de la narration et des hiatus surprenants. Manai signera ses livres les 30 et 31 mars à la FILT 2017...
Yamen Manai signe un retour remarqué en Tunisie avec la publication simultanée de trois ouvrages aux éditions Elyzad. Présent à la Foire internationale du livre de Tunis, cet écrivain né en Tunisie en 1980 et vivant actuellement à Paris, présentera et signera ses livres à plusieurs reprises. Deux premiers rendez-vous sont prévus jeudi 30 et vendredi 31 mars sur le stand de Clairefontaine et celui de l'Institut français.
Le narrateur entre science et folklore
Yamen Manai a été révélé au public tunisien en obtenant en 2009 pour son premier roman le prix Comar d'or et aussi le prix des Lycéens Coup de Soleil, en France. Intitulé "La marche de l'incertitude", cet ouvrage vient d'être publié en édition de poche aux éditions Elyzad. Dans ce livre, l'auteur pose des questions de prime abord étranges. Comment le hasard a-t-il choisi l'univers rigoureux des mathématiques pour réunir ceux qu'il a séparés onze ans auparavant à cause d'un oeuf? Ou encore comment un ouvrier sourd a-t-il fait pour aider une mère à retrouver son enfant?
C'est dans un univers riche en particules et en paramètres que Manai mène son lecteur. A la confluence du rêve et de la réalité, de la science et du folklore, du nord et du sud, l'auteur agrège des mondes qui normalement ne se croisent pas pour faire naître de fertiles et subtils hiatus. Comptant, dix ans après sa première parution, parmi les classiques de la littérature tunisienne, ce roman s'apprête à rencontrer de nouveaux lecteurs grâce à sa parution en poche.
Sérénades et soubresauts révolutionnaires
Paru en 2011 aux éditions Elyzad, "La sérénade d'Ibrahim Santos" est le second roman de Yamen Manai. On y retrouve dans une verve très marquesienne l'art d'un conteur qui irrigue son récit de décalages qui donnent un souffle singulier à cette oeuvre qui parodie les dictatures et questionne la fuite en avant technologique. La fable est simple mais percutante et installe le lecteur à Santa Clara, une ville où les habitants se soucient uniquement de produire du rhum sans être attentif outre mesure aux soubresauts révolutionnaires que vit leur pays. Leur seul horizon, ce sont les sérénades que chante Ibrahim Santos. Cet équilibre irréel et précaire va connaitre des changements inattendus lorsqu'un ingénieur agronome va débarquer dans un pays en crise et en bousculer les habitudes. Cet ouvrage a obtenu le prix Biblioblog et le prix Alain-Fournier.
La fable de l'amas ardent
La nouvelle oeuvre de Manai s'intitule "L'amas ardent" et vient de paraître, toujours chez Elyzad. Ce livre se développe en cinq séquences qui oscillent entre le chaos, la discorde, la confusion, l'aparté, la bureaucratie et l'aftermath. L'auteur y raconte, avec le même talent, une Tunisie où les fous de Dieu peuvent à tout moment être foudroyés. Vif, savoureux et iconoclaste, "L'amas ardent" est une fable moderne et aussi une enquête qui commence par la découverte du corps mutilé des filles du village de Nawa. Un livre à lire et un auteur à découvrir ou retrouver à la Foire internationale du livre de Tunis. Notons en conclusion que les deux romans cités paraissent au sein de la collection "Littérature" qui comprend une vingtaine d'ouvrages parmi lesquels des oeuvres de Ali Becheur, Cécile Oumhani ou Azza Filali.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.