REMERCIEMENTS ET 40e JOUR : Maître Naïma BEN ABDALLAH    REMERCIEMENTS ET FARK : Abdelmajid TLEMÇANI    FARK : Claude Leila BEN CHEDLY veuve Boubaker LAZAAR    Tunisie: L'ambassadeur de l'Union européenne en visite de courtoisie à l'UTICA à l'occasion de la fin de ses fonctions    COVID-19 : 65% des entreprises ont besoin d'au moins 3 mois d'activité, pour un retour à la normale    Elections du CA le 19 juillet : Une liste blindée entre en course    Tunisie: Nouvelle infection au coronavirus importée à Bizerte    Bloqués à cause du Coronavirus : Les enseignants-chercheurs en détachement lancent un cri de colère    Lancement du nouveau projet du Ballet de l'Opéra de Tunis : «Empreintes dansées» dans les régions    Utopies Visuelles à Sousse (du 10 au 26 juillet 2020) : Une édition en partie digitale    L'Italie débloque plus de 25 millions d'euros pour soutenir la gouvernance locale en Tunisie    Mini-football | Championnat national – Quarts de final : Béni Khiar et Hammamet passent...    3 membres d'une même famille testés positifs à Sousse    Bac 2020 | Tentatives de fraude et triche : Des sujets mis en ligne dès les premières minutes !    EST | Recrutement non-stop : On attend encore un grand nom    Foot-Europe: le programme du jour    L'année 2021 sera plus difficile que 2020    Mercato: Salomon Kalou signe à Botafogo    La 3ème Edition du Forum mondial de la Mer de Bizerte, se tiendra par visioconférence, le 15 Juillet 2020    Lancement d'un programme d'accompagnement des femmes actives dans la vie publique locale dans le domaine du leadership    L'évasion fiscale, en nette progression en Tunisie (ministre des Finances)    L'Etat est appelé à assumer une partie de responsabilité vis-à-vis des situations des établissements publics    Météo: Légère hausse des températures    Le nombre de pays concernés par l'ouverture des frontières avec la Tunisie passe à 129    L'Italie établit une liste de 13 pays interdits d'accès au territoire pour leur niveau d'infection au Covid-19    Real Madrid, coronavirus: Vinicius est bien négatif    Tunisie : Sit-in devant le gouvernorat de Gafsa    Tunisie: Les problèmes de la flotte aérienne empêchent d'attirer les touristes, annonce le ministre du Tourisme    Les Diamants Free Fire chez Ooredoo    Covid-19 | 65% des entreprises ont besoin d'au moins 3 mois d'activité, pour un retour à la normale    Vers l'élaboration d'un Guide sur le Reporting Extra-Financier (ESG) pour les sociétés cotées    Business infos    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Mémoires militantes et mots incandescents    Le transfert des archives de Cinéma se poursuivra en 2021    "Il faut porter encore en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante".    Ministère de l'Intérieur : Avortement de plans terroristes visant le secteur touristique et des sièges de souveraineté en Tunisie    Nizar Yaiche, ministre des Finances : L'impact du Covid-19 sur les finances publiques est estimé à 5 milliards de dinars    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    Sfax et son histoire urbaine : Vue plongeante sur l'histoire d'un centre urbain    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    Ces pays ont procédé encore une fois au confinement    Gouvernement Castex : La parité femmes/hommes respectée, mais plus à droite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bombardements sur des villages du PKK
turquie
Publié dans Le Temps le 17 - 12 - 2007

Le Temps-Agences - L'aviation d'Ankara a bombardé dimanche le nord de l'Irak d'où opèrent des combattants kurdes, mettant de nouveau à exécution les menaces d'intervention de la Turquie chez son voisin pour y éliminer les sanctuaires rebelles.
Selon Jabbar Yawa, porte-parole des "peshmergas", les forces de sécurité de la région autonome du Kurdistan irakien, des chasseurs bombardiers turcs ont visé des villages dans le secteur du massif du Qandil, dans l'extrême nord-est de l'Irak, aux confins des frontières de la Turquie et de l'Iran.
Cette zone montagneuse, boisée et très escarpée, sert de repaire aux combattants du Parti de travailleurs du Kurdistan ( PKK ), en lutte contre le pourvoir central d'Ankara.
L'armée turque a indiqué dans un communiqué que les raids aériens dans le massif de Qandil, mais aussi dans les régions de Zap, Hakurk et Avasin, avaient commencé à 01H00 locales (23H00 GMT) et que tous les avions étaient rentrés à leur base à 04H15 (02H15 GMT). L'armée a aussi procédé à des frappes d'artillerie.
Dans un discours retransmis à la télévision, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a estimé que cette opération "contre des cibles de l'organisation terroriste dans le nord de l'Irak" avait été "réussie".
Il a réaffirmé qu'Ankara était prêt à utiliser les moyens diplomatiques, économiques et militaires pour mettre en déroute les rebelles. "Cette lutte sera poursuivie dans le pays et hors du pays avec détermination", a-t-il dit.
"De telles opérations vont se poursuivre si nécessaire", a pour sa part prévenu le vice-Premier ministre turc Cemil Cicek.
Le PKK a affirmé sur son site internet que les bombardements avaient duré huit heures et avaient été "effectués par des dizaines d'avions".
Jabbar Yawa a lui fait état "de huit avions de combat turcs qui ont bombardé des villages frontaliers, notamment le village de Pashashan".
Il a assuré que les frappes turques avaient endommagé plusieurs ponts qui relient les villages dans cette région très difficile d'accès.
"Des familles ont fui ces villages et se sont réfugiés dans des localités voisines", a ajouté le porte-parole. "Nous avons envoyé nos patrouilles de gardes frontières pour aider les éventuelles victimes et évaluer les dégâts", a également déclaré M. Yawa.
Le 1er décembre, la Turquie, qui cherche à déloger le PKK de ses sanctuaires dans le nord de l'Irak, avait mené une première opération limitée visant un groupes de combattants kurdes en territoire irakien.
Ankara avait annoncé de "lourdes pertes" dans les rangs du PKK, qui avait démenti avoir perdu des hommes.
Le PKK, une organisation considérée comme terroriste par Ankara, Washington et l'Union européenne, a utilisé dans un passé encore récent ses bases en Irak --où sont cantonnés quelque 3.500 combattants-- pour lancer des attaques en Turquie.
Ankara a menacé à plusieurs reprises d'intervenir directement en Irak, si Bagdad n'était pas en mesure d'empêcher les opérations du PKK à partir de cette zone, qui est sous le contrôle des autorités régionales kurdes.
Le PKK est une rébellion autonomiste en lutte contre le pouvoir central d'Ankara depuis 1984. Ces années de violences ont coûté la vie à plus de 37.000 personnes.
Le 21 octobre, des rebelles venant du Kurdistan irakien avaient tué 12 soldats turcs lors d'une attaque près de la frontière irakienne, et le Parlement turc avait autorisé le gouvernement à mener une intervention militaire en Irak.
Cette perspective avait mobilisé la communauté internationale, notamment les Etats-Unis, alliés de la Turquie et grands soutiens du Kurdistan irakien, qui y voyaient un risque de déstabilisation de la seule région d'Irak relativement épargnée par la violence.
Le gouvernement de Bagdad et les autorités régionales kurdes d'Irak s'étaient alors engagées à prendre des mesures pour limiter les mouvements et la liberté d'action des éléments du PKK installés en Irak.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.