Espérance de Tunis [Photos] : Hamdi Nagguez rejoint le groupe    Tunisie – IMAGES : Abdellatif Mekki ou l'art de se vanter de ses erreurs et échecs    Mabrouka, cette ouvrière qui a accouché dans une camionnette    Une étudiante tunisienne remporte le prix des droits de l'Homme de l'Organisation Pro-Asyl 2020    Tunisie: Le ministre du commerce tunisien rencontre l'ambassadeur d'Iran    3 nouveaux cas de coronavirus à Sfax    Tunisie – Date des Soldes d'été 2020 et soldes d'hiver 2021    Tunisie: Trois morts et un blessé dans un accident de voiture à Mounastir    Carthage dance n'aura pas lieu: Manifeste de « Carthage dance »    La réussite des élèves au cœur de toutes les démarches de l'Académie du Lac et du Collège du Lac    Ministre de la défense : développer les zones frontalières est un défi à relever    MEMOIRE : Abdelkader Kachlouf    Il semble que les frères marocains ont un problème avec nous, déplore Tebboune    DECES : Salsabil Drira épouse Besbes    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 6 juillet à 11H00    Le ferry Carthage attendu à Zarzis avec 1600 passagers à bord    Billet : Confiance, quand tu nous fuis !    Les rendez-vous IJA : la culture en accès libre chaque vendredi au Coworking Space Al Badil    Mise en garde contre une page de recrutements fictifs sur Facebook    Anas Hammadi reconduit à la tête de l'Association des Magistrats Tunisiens    Tunisie: Ennahdha remporte les élections municipales partielles de Hassi El Ferid à Kasserine    Ils ont dit    AMEN BANK élue « Meilleure Banque en Tunisie pour l'année 2020 » par le magazine «Global Finance »    D'un sport à l'autre : La CAN de rugby, tremplin pour le Mondial    Le ministère des affaires sociales met en garde contre une fausse page facebook    À la rencontre de la lutteuse Marwa Amri : «Aux JO, nous serons jugés sur les résultats»    Devant la difficulté de se projeter : L'ESZ navigue à vue    Les indiscrétions d'Elyssa    La Tunisie abrite la 2ème édition des jeux électroniques arabes et le Forum arabo-européen de la jeunesse en 2021    Tunisie : Le taux d'inflation se replie à 5,8% en juin 2020 (INS)    Tunisie: Noureddine taboubi [vidéo]: « il est temps de tirer la sonnette d'alarme »    Les douaniers inquiets    Les 7 bonnes nouvelles de Nizar Yaiche pour les Startupers    L'OSAE appelle à exclure l'agriculture des conventions internationales dont l'ALECA    "Patrimoine culturel et développement durable", thème d'une Journée d'étude au Musée archéologique de Sousse    L'Arabie Saoudite annonce des mesures sanitaires pour le Hadj    L'Observatoire de la Souveraineté Alimentaire met son veto contre l'ALECA    Budget : Baisse des recettes propres de l'Etat de 10%, à fin avril 2020    Football : Programme TV de ce lundi 06 juillet 2020    Amnesty International relaie l'appel au secours    Mariages, plages et terrasses :Le Prince de l'été terrassant le Mutant couronné    Quand s'élargit le champ du rêve et des possibles !    Un écrivain qui ne cherchait pas à plaire    Foot-Europe: le programme du jour    Manel Souissi, Présidente de la fédération tunisienne des cinéclubs: «Les plateformes de cinéma et le streaming : pierre d'achoppement»    Le droit à l'euthanasie au XIXe siècle: «S'accabadoras», les prêtresses de la mort    20 Saoudiens jugés par contumace en Turquie    La France a un nouveau PM, Jean Castex    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les écoles coraniques, une partie d'un plan machiavélique !
Publié dans Le Temps le 08 - 02 - 2019

Le Temps - Maintenant que le pot-aux-roses (Disons, plutôt, le funeste plan des extrémistes) est dévoilé, tout le monde se réveille, pour dénoncer… même l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) qui a décidé d'organiser une séance de questions au gouvernement (Comme si cela peut résoudre quelque chose), alors qu'on n'a pas donné les moyens à ce gouvernement pour lutter contre ce phénomène, avec le vide juridique voulu par certaines parties.
Une séance de questions au gouvernement aura lieu le 11 février 2019 au sujet des "écoles coraniques".
Un groupe de députés avait déposé une demande auprès du bureau de l'ARP pour auditionner le gouvernement au sujet des écoles coraniques.
Soutenues par une brigade spéciale de la capitale, les autorités locales de Régueb (gouvernorat de Sidi Bouzid) avaient procédé, jeudi dernier, à la fermeture d'une école coranique et à l'interpellation de son directeur et de plusieurs de ses élèves.
L'école faisait l'objet d'une décision de fermeture, depuis une longue période, pour non respect des modalités d'exercice de ce type d'activité, décision qui n'avait pas eu de suite.
Accompagnée de représentants du ministère de la Justice et du ministère de l'Intérieur, une équipe du ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance s'était rendue, vendredi dernier, à l'école coranique de Régueb, où elle a pris acte de la présence de 42 mineurs âgés de 12 à 18 ans hébergés en compagnie d'adultes dans des conditions inappropriées.
Suite à cette visite, le propriétaire de cette école a été mis en détention pour traite d'êtres humains, exploitation économique d'enfants et violence ainsi que pour suspicion d'appartenance à une organisation terroriste.
Selon un communiqué rendu public à l'issue de la réunion du bureau de l'ARP, cette plénière prévoit l'audition de la ministre de la femme, de la famille, de l'enfance et des séniors, du ministre des Affaires religieuses, du ministre de l'Intérieur, du ministre de l'Education et du ministre chargé de la relation avec les instances constitutionnelles et la société civile et des droits de l'Homme.
Entretemps, deux autres écoles ont été fermées, l'une à Ben Arous et l'autre à Sousse, au moment où des voix s'élèvent pour dénoncer l'existence d'autres camps daéchiens, dans divers gouvernorats, notamment à Sfax et, surtout, dans la capitale.
Pourtant, avant la publication du reportage télévisé, il est certain que tout le monde était au courant de l'existence de ces « écoles coraniques » transformés en camps d'entrainement pour le combat et la guerre, sans, toutefois, bouger le petit doigt.
Aujourd'hui, le ver est dans le fruit, grâce au mouvement islamiste Ennahdha, comme on a pu le comprendre à travers le passage de notre illustre vice-président de l'ARP, Abdelfattah Mourou qui pleurait dans le giron de l'extrémiste Wajdi Ghanim, affirmant que son mouvement s'intéresse plutôt aux enfants de ce peuple pacifique qu'ils veulent transformer en djihadistes.
Trop de mystères entourent les manigances du mouvement islamiste, avec la chambre noire et le noyautage du ministère de l'Intérieur, l'organisation secrète, les assassinats politiques et j'en passe, alors que la justice n'a rien fait pour éclairer notre voie.
Il est temps de faire toute la lumière sur toute cette gangrène qui a mis le pays sur les genoux, en moins de huit ans, détruisant tout ce qui a été construit à la force des bras des Tunisiens libres et honnêtes en plus de cinquante ans… Il y va de l'avenir de la Tunisie !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.