Abir Moussi évoque des préparatifs en prévision de la séance plénière prévue le 3 juin prochain    Fête des mères | La Poste Tunisienne assure une séance de travail le dimanche 31 mai 2020, pour la livraison des bouquets de fleurs    Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 638 décès et plus de 9.000 contaminés    Tunisie – Un avocat reçoit des menaces de mort    Tunisie – Coronavirus: Presque 60% des tunisiens ont cessé de travailler et n'ont pas reçu de salaires    Vers la cession de shems Fm et Assabah à cause de leur faillite    «Une relance post-COVID exige un vrai plan de rupture»    Le désengagement total des USA    Jusqu'à 86 millions d'enfants menacés par la pauvreté    La « solidarité » s'étiole autour de Ghannouchi    Le prix " Najiba Hamrouni pour la déontologie de la presse " attribué à " Nawaat "    Les professionnels estiment les mesures insuffisantes    Allah n'est pas obligé…    Un spectacle Hip Hop à la télévision    Le chanteur Ali Jaziri au rendez-vous    Bab L'Bluz, ce quatuor qui fusionne musique berbère et blues    Dr Nissaf Ben Alaya : Conditions de déroulement des cérémonies de mariage    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 29 mai à 11H00    Le Nova 7 I de Huawei disponible sur le marché tunisien    Maarouf est venu liquider les entreprises publiques, accuse Taboubi    Un agent de sécurité agressé à Ben Arous    Appel de la Suisse à agir contre la chute des transferts de fonds vers les pays à faible revenu    Fonds de la zakat | Le président de la LTDH, Jamel M'sallem, à La Presse : «On attend le verdict du Tribunal administratif» (vidéo)    Neymar : la justice suspend le paiement d'une amende de 14,7 millions d'euros    Programme « Tounes Wijhetouna » : Valoriser l'image de la destination Tunisie (Vidéo)    Relance économique après le Covid-19 : Le casse-tête du financement    Endettement de la SONEDE : La barre du milliard de dinars dépassée    Raffia Arshad, la première femme en hijab qui devient juge au Royaume-Uni    Tribune | Y a-t-il un commandant à bord ?    Tribune | Code d'éthique et de déontologie parlementaire : Pourquoi et comment?    Khaoula Hosni, auteure de «La fosse de Marianne», à La Presse : «La trilogie était un exercice d'écriture épuisant de scènes visuelles»    Houcine Jaïdi - Décès d'Albert Memmi : le silence du ministère des Affaires culturelles est injustifiable et inadmissible    ESS | Mercato : Baâyou intransférable !    Mohsen Marzouk menacé depuis la Turquie, riposte    L'ancien Premier ministre marocain Abderrahman Youssoufi n'est plus    Tunisie – Météo : Températures stationnaires    Escrime | L'élite reprend du service le 4 juin : Les sabreurs au rendez-vous    Chemins de l'herméneutique | Epilogue…    La Tunisienne Nour Belkhiria remporte le Canadian Screen Award    40ème jour du décès de Noureddine Diwa : L'hommage émouvant de sa femme Amel Agrebi    Wall Street Journal : Le CSHL, 1er club au monde à avoir utilisé l'application du public à distance dans un stade vide    Ligue 2 (barrages) : L'O.Sidi Bouzid réclame la diffusion TV des matches et un arbitrage à 5    Coronavirus : la Premier League reprendra le 17 juin    Tunisie: Un incendie ravage trois hectares de végétation à la Manouba    Tunisie : la BCT maintient inchangé son taux d'intérêt directeur à 6,75%    COVID-19 : HONDA Tunisie annonce une révision tarifaire de toute sa gamme    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les spéculateurs s'en donnent à cœur joie
Publié dans Le Temps le 26 - 03 - 2020

LE TEMPS - En situation de guerre, comme c'est le cas, actuellement, face au Covid-19 est considérée comme un crime passible de sanctions les plus sévères, mais, avec l'éparpillement des efforts de l'Etat, les spéculateurs s'en donnent à cœur joie, pour vendre la baguette à 500 millimes, la vente conditionnée, les profits personnels de certains responsables politiques, les abus de pouvoir… et on en passe.
Au cours de cette période de confinement, tous les dérapages possibles et inimaginables ont pris le pas, surtout que certains esprits malfaisants ne cherchent qu'à s'enrichir sur le dos du pauvre citoyen qui ne sait plus à quel saint se vouer. Et même l'Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) ne dispose pas de moyens dissuasifs, alors que les tribunaux sont en hibernation et que beaucoup d'eau coulera sous les ponts, avant qu'on puisse sévir contre ces malfaiteurs et ces profiteurs.
Jusqu'au 24 mars 2020, près de 223 réclamations relatives à des dépassements liés aux pratiques du monopole et de spéculation ainsi qu'à la vente conditionnée et l'infraction des mesures de confinement total et des violations concernant l'abus du pouvoir, ont été reçu par (INLUCC).
L'INLUCC a précisé avoir reçu une réclamation d'un citoyen de Béja stipulant que le maire d'une des zones du gouvernorat Béja avait obligé les citoyens concernés par les primes sociales annoncées récemment par le gouvernement, de se diriger vers l'un de ses centres informatiques pour obtenir un certificat justifiant leur situation sociale, et pouvoir s'inscrire à la liste des bénéficiaires.
Ces infractions concernent aussi l'augmentation des prix des produits alimentaires par un fonctionnaire, propriétaire d'un magasin (à Fondouk Jedidi), les pratiques de monopole, l'augmentation des prix de la baguette de pain (500 millimes) par les boulangers, dont une boulangerie à Sidi Fraj à Soukra.
Il s'agit, également, d'une autre boulangerie anarchique à l'avenue Nakhil au Bardo qui a obtenu la farine subventionnée en dehors des circuits légaux et a stocké l'huile subventionnée dans ses locaux situés dans la région de Zahrouni.
Les réclamations des citoyens concernent aussi la hausse du prix du sac de semoule subventionné à 50 dinars (à Kasserine), le stockage de semoule (à l'Ariana), et les pratiques de monopole pour la semoule subventionnée, ainsi que l'interdiction de sa vente (Sfax).
Autres infractions qui concernent l'augmentation du prix de gel désinfectant par une pharmacie (à la cité Zahr à El Hrairia), de la vente conditionnée (société de vente du lait et ses dérivés au pôle industriel à Monastir), l'infraction des règlements sanitaires pour ce qui est abattage anarchique (Ben Arous boucherie à Yasminet route de Mornag), et le non-respect de l'isolement sanitaire par un citoyen arrivé de Dubaï depuis une semaine.
Toutes ces réclamations ont été transférées aux ministres du commerce, de la santé et de l'intérieur pour prendre les mesures nécessaires.
Pour dénoncer ces pratiques contraires aux principes de système commercial, l'INLUCC appelle les citoyens à appeler les numéros verts suivants : 80.102.222 ou 71.242.628 ou bien contacter les directions régionales du commerce.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.