Abir Moussi [EN DIRECT]: "Je dénonce l'acharnement judiciaire orchestré par Ennahdha à mon encontre"    Tunisie: Accident mortel à Bouhajla    Affaire de Rached Khiari -Seifeddine Makhlouf: "Celui qui t'a accusé de financements suspect est un civil, pourquoi donc mêler la justice militaire?"    L'Agence européenne des médicaments maintient sa confiance dans le vaccin Janssen-Cilag    Tunisie: Machrouu Tounes dénonce le matraquage du président Kais Saied    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Port de La Goulette : 5647 comprimés de stupéfiants "Subitex" cachés dans une valise    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    De quelle guerre civile parle-t-on ?    Tunisair programme un second vol de rapatriement des Tunisiens bloqués au Maroc le 25 avril 2021    Les médecins, pharmaciens et dentistes de la santé publique annoncent une grève de trois jours    L'investissement industriel et des services connexes, désorienté    Tunisie-Médenine: Baisse des prix de certains produits alimentaires [Audio]    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Contrôle économique : 3779 infractions économiques relevées durant les sept premiers jours de ramadan    Ennahdha fustige « l'autoproclamation de Saïed comme commandant suprême des forces porteuses d'armes »    La Tunisie perd une place dans le classement mondial de la liberté de la presse    Les prix des 3 boissons chaudes (café crème, filtre et thé) sont désormais libéralisés    Covid-19 | Le Kef : 3 décès et 178 nouveaux cas de contamination    Versez la Zakat de l'Aïd Al-Fitr 2021 et vos dons aux villages d'enfants SOS Tunisie    DECES : Fathi KRAIEM    Ligue 2 : Les arbitres de la 2ème journée de play-off    Tunisie: Le point sur l'état d'avancement de la campagne nationale de vaccination    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Avril 2021 à 11H00    Super Ligue : Ligue et Fédération allemandes soutiendront "toute mesure de l'UEFA"    Près de 69% de progression des investissements déclarés dans les industries exportatrices    Jalila Ben Khelil : Si on veut éviter un confinement, il faut respecter les protocoles sanitaires    Tunisie – Médias : La grève des journalistes de la TAP et de Shems FM a fait plier Mechichi    Hausse du PNB d'Attijari Bank de 3,31% au premier trimestre 2021    Ligue 1 : on connait la date du derby de la capitale    Ooredoo lance une édition limitée de 4G Boxes aux couleurs de PSG    Commentaire | N'aggravez pas encore la crise    Premier League : Mourinho limogé par Tottenham    ARP : refus de toute proposition de cession de la BFT    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    Ons Jabeur 25e au classement WTA après sa qualification en finale du tournoi Charleston    Tunisie: kais Saied présente ses condoléances à son homologue égyptien    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Dans sa lettre de l'autre rive à Hannah Arendt : Le J'accuse de Sophie Bessis    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une approche plus globale et la décentralisation s'imposent
Publié dans Le Temps le 03 - 04 - 2020

Des associations de la société civile, des sociétés savantes et des médecins du secteur public et du secteur privé ont souligné, jeudi, qu'une approche plus globale mobilisant l'ensemble du système de soins conformément aux recommandations de l'organisation mondiale de la santé (OMS) avec une décentralisation effective s'impose aujourd'hui pour lutter efficacement contre la pandémie du COVID-19.
A ce propos, Dr. Moez Chérif, président de l'Association Tunisienne de Défense des Droits de l'Enfant, parmi les signataires d'un communiqué publié sur la page Facebook " Initiative de la société civile pour sauver le Secteur Public de la Santé ", a souligné l'importance de renforcer la contribution de la première ligne publique de santé à la continuité des services et à la lutte contre l'épidémie de Covid-19.
"La première ligne, jusqu'ici peu ou pas mobilisée, peut et doit nécessairement jouer un rôle important dans le contrôle de l'épidémie dans le cadre bien défini et dynamique de la stratégie nationale", souligne Dr. Chérif.
Continuité des services
Et d'ajouter : "Elle apportera alors l'importance de sa couverture géographique et la grande expérience acquise dans le cadre des soins de santé de base".
Selon le texte du communiqué, la mission de lutte contre le Covid-19 doit être accomplie tout en veillant à ce que la première ligne et le système de soins en général, continue à assurer la continuité des services offerts à ses usagers, conformément au communiqué du 22 mars 2020 du ministère de la santé.
Dans ce contexte, les signataires soulignent l'importance d'assurer la continuité des services pendant et après la période de confinement généralisé indiquant que toute rupture dans la continuité des services peut avoir de graves conséquences sur la santé de la population.
Pour ce faire, il convient d'identifier les personnes les plus vulnérables aux complications du Covid-19 pour bien cibler les réponses à leurs besoins spécifiques et pour réduire l'incidence des cas graves et de la mortalité.
Il s'agit, en outre, d'assurer la fourniture des médicaments aux patients ayant des maladies chroniques et qui sont des sujets à risque pour le Covid-19.
Le communiqué précise que plus d'un million de malades chroniques s'approvisionnent en médicaments dans les centres de santé de base et les hôpitaux de circonscription. Un arrêt du traitement les expose à des complications et les fragilise davantage vis-à-vis du virus.
A cet effet, il faut s'organiser et solliciter l'aide des volontaires de la société civile, des étudiants en médecine, des services sociaux et éventuellement de la poste pour faire parvenir ces médicaments aux domiciles des malades et leur éviter de se déplacer et de s'exposer aux risques.
Les activités considérées comme essentielles ou urgentes, comme la vaccination, les consultations de santé reproductive, les consultations des populations vulnérables (enfants, femmes, personnes âgées etc.), les consultations de nutrition et les soins dentaires urgents doivent aussi continuer, selon le communiqué signalant l'importance d'assurer les moyens nécessaires à la continuité de ces services.
Assurer la protection des professionnels et des patients
Il convient aussi, d'après la même source, de prendre les dispositions adéquates pour assurer la protection des professionnels et celle des patients conformément aux dispositions recommandées par les différents guides du ministère de la santé.
Dans ce même sens, des formations Covid-19 doivent être assurées, au niveau de chaque structure, pour l'ensemble des personnels de la première ligne.
La détermination des contacts des cas Covid-19+, et leur isolement est aussi essentielle dans la stratégie de lutte contre l'épidémie.
Des équipes peuvent être constituées dans chaque circonscription, sous la supervision d'un médecin et composées en particulier d'infirmiers hygiénistes et d'infirmiers scolaires pour établir la liste des contacts et en faire le suivi. Il est également important d'identifier un centre par circonscription comme premier maillon de la chaîne Covid-19.
La mise en place de ces centres doit se faire rapidement dans les régions les plus touchées, puis généralisée. La consultation pour suspicion de Covid-19 doit être gratuite.
En attendant les tests rapides, les prélèvements pour les patients suspects peuvent être faits sur place par des professionnels formés et acheminés vers les laboratoires agréés.
La circonscription sanitaire est appelée à jouer un rôle essentiel dans l'organisation et le bon déroulement de ces activités. Un plan d'action avec une répartition claire des tâches, et une gestion optimale des ressources humaines doivent être établis.
Il est aussi important de mettre en place un système de communication transparent et accessible à tous, aussi bien sur les activités entreprises que sur les évaluations réalisées et les résultats obtenus.
A noter que la première liste des signataires comporte la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l'Homme, l'Association Tunisienne de Défense du Droit à la Santé, l'Association Tunisienne de Défense du Secteur Public de la Santé et du Droit de ses Usagers, l'Association Tunisienne de Défense des Droits de l'Enfant, la Société Tunisienne des Maladies Respiratoires et d'Allergie, l'Observatoire National des Inégalités Sociales de Santé, ainsi que nombre de médecins du secteur public et du secteur privé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.