La police turque aurait déjoué un attentat à la bombe visant le cortège d'Erdogan    Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Coronavirus : 1 décès et 219 nouvelles contaminations, Bilan du 3 décembre    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Coupe Arabe : Démonstration de force à l'égyptienne et 5-0 à la fin    L'ordre des médecins s'oppose à l'Innovation et aux Startups    Abir Moussi : Le président n'est pas habilité à modifier le régime politique et la loi électorale    Tunisie : Nouvelle décision de Kais Saied    MEMOIRES: Béchir HAMMAMI    Gafsa | dur, dur d'être jeune…    REMERCIEMENTS ET FARK: Khemaies GUEBLAOUI    Tunisie-coronavirus : Vers la fermeture des frontières? le ministre répond    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    Louzir : La personne infectée par « L'Omicron » va bien et n'a montré aucun symptôme    Tunisie : Hausse de 17,2% des recettes douanières durant les 11 premiers mois de l'année 2021    Coupe Arabe : Les Marocains écrasent la Jordanie et se qualifient pour les 1/4    NBA : Phoenix privé de record, le derby de LA pour les Clippers    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    La Tunisie perd son match contre la Syrie (0-2): Une grande désillusion à la Coupe arabe FIFA 2021    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    Foot-Europe: le programme du jour    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Pourquoi: Vente illégale d'eau    Tahya Tounes annonce son congrès extraordinaire en mars 2022    Conférence d'Oran : La contribution des 3 pays africains au Conseil de sécurité de l'ONU a été capitale (Jerandi)    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis: "La Tunisie n'a toujours pas saisi l'opportunité des financements verts"    NEWS: Zerdoum passe au CA    Marathon International COMAR Tunis-Carthage: Courons pour l'environnement    On nous écrit: «J'ai fermé mes maisons » de Marianne Catzaras Sur ses collines, Athènes attend    «On a Blade of Grass» de Fares Thabet à Selma Feriani Gallery du 13 décembre 2021 au 5 février 2022: Un environnement rêvé    Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Premier ministre italien : « la Tunisie doit tracer une voie politique claire »    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie-Météo: Temps nuageux sur l'ensemble du pays    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ghannouchi n'abdiquera pas, agendas obligent !
Publié dans Le Temps le 05 - 08 - 2020

p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Cette pétition de retrait de confiance ébranle-t-elle Rached Ghannouchi ? Le déstabilise-t-elle, quoiqu'elle n'ait pas abouti ? p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Ebranlé, il s'en est fallu de peu. Secoué, c'est certain, et c'est même évident au vu de l'agitation toujours grandissante de ses suppôts et des pages Facebook sponsorisées par Ennahdha. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"En tous les cas, deux évidences méritent d'être relevées. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"D'abord, Ghannouchi mesure l'ampleur de sa propre impopularité, ne serait-ce qu'en scrutant le flot d'aversion contre lui à travers la toile. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Ensuite, avec 97 députés qui lui sont hostiles, il ne pourra plus prétendre être «le Président de tous les Tunisiens à travers les élus du peuple», comme il l'a déclaré lors de son investiture. Ce qui est sûr, c'est qu'il est destiné à être, chaque jour, remis en question pour le restant de son mandat. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Les exaltations, un peu trop tirées par les cheveux après le vote, dénotent du sentiment d'être tombé de son piédestal, lui, l'homme qui se croyait indéboulonnable et comme désigné pour être le messie, depuis déjà une décennie. p class="p2" style="text-align: center; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"« Démocratie » ? Où la voit-il ? p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Voilà que, désabusé, il loue le Providence avant de se fondre dans de vaines glorifications de la démocratie tunisienne. Il sait pourtant que cette démocratie ce n'est pas lui et, encore moins, Ennahdha qui l'ont installée. Ils n'auront eu qu'à récupérer la révolution avant d'asseoir un pouvoir tentaculaire ayant infiltré tous les rouages de l'Etat. La pieuvre, en somme. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Passe encore sur les combines et les effets de mystification ayant marqué cette journée de 30 juillet. Passe encore sur le mystère des bulletins biseautés. Mais Ghannouchi n'a dû sa survie qu'à 16 voix, alors qu'en face 97 voix étaient résolument pour sa destitution. Certains blocs ont parlé de «traîtrise» et, là, ils visent Qalb Tounès, dont on dit que ses membres ont voté en rangs dispersés tout en assurant le minimum pour le maintien de Ghannouchi. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Toute une stratégie en somme pour brouiller les cartes, mais essentiellement pour préserver le deal entre les deux partis. Ce serait même naïf que de parler de «traîtrise» et que de croire de que Nabil Karoui (que Ghannouchi tient à la gorge) puisse s'aventurer dans une guerre contre le chef d'Ennahdha. Encore plus naïf que de croire que le président de Qalb Tounès aille contre ses propres intérêts et principalement en ce qui concerne le projet de loi proposé par son autre allié (satellite d'Ennahdha), c'est-à-dire la Coalition Al Karama. Projet visant la suppression des visas délivrés par la HAICA, ce qui supposerait la légalisation de toutes les chaînes pirates. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Sur un autre plan, le déchaînement de certains caciques d'Ennahdha sur les réseaux sociaux et même sur les plateaux est tout aussi symptomatique de ce traumatisme qu'a vécu leur parti. Voilà qu'ils dénoncent (nous citons) «l'argent sale des Emirats» ayant soudoyé les adversaires de Ghannouchi. Toute une campagne de diabolisation, en somme, alors que ces caciques ne se doutent pas que lorsqu'ils parlent «argent», ils deviennent convaincants...Parce que ce n'est pas «l'argent politique» qui manque depuis dix ans. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Il n'est pas dit, cependant, que l'aile modérée d'Ennahdha cautionne ces intempestives contre-attaques. Sitôt le vote terminé, Samir Dilou, par exemple, a évoqué la nécessité d'une profonde introspection au sein du parti, dans le sens aussi d'un questionnement sur les raisons qui font qu'Ennahdha ait perdu de sa popularité. p class="p2" style="text-align: center; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"L'excroissance d'Erdogan p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Maintenant le vent, semble-t-il, a tourné. Une attaque aussi frontale contre le leader d'Ennahdha, en sa qualité de Président de l'ARP, sonne comme une cinglante démystification. Ils sont nombreux à considérer comme fini le long règne de Rached Ghannouchi et qui jugent même qu'il faut libérer Ennahdha de Ghannouchi. Le congrès du parti, jusque-là toujours renvoyé aux calendes grecs, finira bien par se tenir. Et rien ne laisse présager que les jeunes loups du parti consentiront à un remodelage des textes pour accorder un troisième mandat à Ghannouchi. Le pouvoir personnifié, l'autocratie, la personnification du parti, pour eux cela a fait son temps. Paradoxalement, ils considèrent que le maintien de leur chef suprême au perchoir doit absolument se consolider pour lui assurer une «sortie honorable» et, en même temps, pour l'éloigner du leadership du parti. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Ghannouchi avait cependant flairé le coup. Il a déplacé Montplaisir au Bardo. Il y a installé son état-major nahdhaoui, de sorte que le bureau de l'ARP, dirigé de main de fer par le clivant Habib Khedher, a installé les bases d'une Ennahdha bis, d'une Ennahdha parallèle. C'est ce stratagème qu'a mis au point Rached Ghannouchi pour contourner toutes velléités de sédition à Montplaisir. Et, en passant, pour noyauter le Parlement. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Sauf que, quoique fragilisé sur les deux fronts, Ghannouchi tient la carte maîtresse. Et cette carte, c'est la loi des axes. C'est lui, en effet, le dépositaire, le garant même aux yeux d'Ankara et Doha de la sujétion d'Ennahdha à cet axe expansionniste, principalement dans ses visées sur la Libye. Pour Erdogan, Ennahdha en est la fenêtre d'attaque. Et son homme de confiance n'est autre que Ghannouchi. Il compte même sur lui pour tenir tête à Kaïs Saïed, surtout après que celui-ci eût parlé en France de légitimité temporaire du gouvernement El Sarraj. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Tous ces enjeux font que Ghannouchi n'en démordra pas. Il se sait impopulaire, il calcule les risques qu'il court tant au Parlement qu'au sein d'Ennahdha elle-même. Malgré l'humiliation et le camouflet du 30 juillet, il ne fera pas amende honorable. Il ne démissionnera pas et ne lèvera pas pied. Il doit aller jusqu'au bout dans son agenda international au service d'Erdogan et, toujours, dans la logique et les règles coercitives de l'Internationale des Frères musulmans. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Il est par ailleurs dans la logique du «fait du Prince», c'est-à-dire cette fin qui justifie les moyens, échafaudée par Machiavel. Pour lui, la morale n'est pas un principe politique. Or, comme l'a si bien expliqué Azza Filali sur « Leaders », Rousseau a répondu à Machiavel : «Ceux qui voudront traiter séparément la politique et la morale
n'entendront rien à chacune des deux». Où en est Rached Ghannouchi de la politique, et où en est-il de la morale ? p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";" p class="p3" style="text-align: right; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 9.5px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"R.K.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.