Tunisie – VIDEO : Les médecins à Medenine ont eu à choisir qui tenter de sauver et qui abandonner parmi les malades covid    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Dernière Minute – Coronavirus : 68 décès et 2511 nouvelles contaminations, Bilan du 20 janvier    Bourse de Tunis : Le marché confirme sa tendance baissière    Plateforme Evax : Plus de 100 mille citoyens déjà inscrits (Hechmi Louzir)    L'UTAP appelle le ministère de l'Agriculture à prendre des mesures urgentes pour sauver la saison    CAN U17 – Qualifications : La Tunisie fait le job contre la Libye    Ligue 1 (9 journée) : le match Espérance-STunisien à El Menzah, à 14h00    Hichem Anane présente le nouveau format de la facture de la STEG    Le CCIH organise une résidence artistique "Imagine Music" à l'occasion du Sommet de la francophonie en Tunisie    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Stade Tunisien : Dix joueurs testés positifs au Covid-19    Yassine Ayari : 4 familles monopolisent l'économie et la politique en Tunisie    La Tunisie doit renforcer sa position aux Etats-Unis    Alya Djamal, la doyenne de RTCI    Wifak Bank remporte le prix "Best Islamic Corporate Bank Tunisia 2020" par Global Banking & Finance Review    ATB : en hausse de 16,29%, le PNB s'établit à 278,3 MD en 2020    La Banque de Tunisie réaffirme sa capacité à surmonter la crise    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Janvier 2021 à 11H00    Tunisie-Un blogueur arrêté pour un simple statut Facebook, le Syndicat des Journalistes dénonce [Vidéo]    En vidéo: Leonida, artiste musulmane et française, répond à l'islamophobie en chantant    CONDOLEANCES: Saida SOHLOBJI épouse OUENNICHE    CONDOLEANCES: Ali BAAZAOUI    Le ministère de l'enseignement supérieur appelle les étudiants à regagner les foyers universitaires à partir d'aujourd'hui    Pas d'augmentation des tarifs de la STEG    NEWS: L'USM sur Jassem Hamdouni    Mini-Football – Championnat national des féminines: Un championnat à 17 équipes    Handball – Mondial d'egypte – La Tunisie éliminée: Il fallait s'y attendre !    CONDOLEANCES: Mohamed Moncef MAATOUG    Kerim Bouzouita : « Les sondages ne votent pas »    Covid-19: le primat de l'économie et des considérations politiciennes sur la santé    Basket – Equipe nationale : Salah Mejri réintègre le groupe    PERSPECTIVES: Adhérer massivement à la révolution industrielle    Ayoba: Une appli de messagerie africaine gratuite qui protège la vie privée    Présidence de la République: démenti des déclarations attribuées à Kaïs Saïed    La pénurie d'eau, une menace réelle dans la région de Kairouan    Météo | Temps nuageux et températures stables    The Voice Belgique: Un candidat tunisien impressionne le jury    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mais attendez de voir agir celui qui nous «regardera de toutes ses oreilles»!
Publié dans Le Temps le 28 - 08 - 2020

Disons que la compassion aveugle la raison. Espérons qu'elle n'aurait été la raison pour laquelle un malvoyant a été nominé pour occuper le poste de ministre des Affaires culturelles avant de se voir retirer de la liste des ministres proposés ... Une chose est sûre pourtant, cette décision gouvernementale cache en elle une action de communication trop populiste pour être appréciée en tant que telle. Car là aussi, il faut tâtonner longuement pour ne pas s'égarer et pour trouver la voie qui fera sortir du fond du gouffre une culture et ses branchements devenue ces dernières années synonyme d'abêtissement et d'abrutissement.
La décision gouvernementale diront certaines mauvaises langues ‘'n'était pas clairvoyante. Sans y voir les conséquences, elle a été faite à l'aveuglette''. Soit. Mais elle a été certainement entreprise pour couper court avec les lobbies et leurs réseaux qui ont fait saigner à blanc la culture et ses fondements.
Dans ce même ordre d'idées, rappelons que seule la haine est aveugle. Celle de voir un homme bardé de diplômes se propulser au devant de la scène culturelle. Et surtout d'y voir un danger imminent pour leurs intérêts personnels et une menace pour leurs multiples privilèges qu'ils ont amassé dans le silence sourd de la complaisance et la trahison.
Disons aussi que la cécité a sa propre lumière qui montre le chemin à tous ceux qui y croient et qu'elle n'a jamais été un handicap devant la volonté de ces hommes et femmes qui ont pu faire des merveilles dans des domaines artistiques. Car s'agissant de Walid Zidi, bien que porteur d'un handicap physique celui-ci est avantagé par ses connaissances et surtout par ses capacités à apprécier l'art, la poésie et les belles lettres, lui qui joue du ûd et se joue des lettres et des mots pour en faire sa spécialité académique. Son doctorat ès lettres en poche l'homme à de quoi se targuer d'un cursus universitaire que ses semblables soi-disant voyants n'y ont pas accédé. Et pour revenir à la décision de nommer puis de retirer de la liste des ministres Walid Zidi, on aurait pu attendre de voir agir ‘'le non-voyant'' qui nous ‘'regarderait de toutes ses oreilles'' !
Servir la non-culture
Disons tout de même, que parfois on risque de se croire à tort devenir myope alors qu'on est déjà aveugle ! Car nombreux sont ceux qui résumeront l'action culturelle à des déhanchements au rythme de chants syncopés, de barbouillage sur des toiles sans valeur, de paroles vaines qui s'envolent dans l'air. La décision gouvernementale voit et voyait les choses de cette manière-là, alors que disons-le sans risque d'erreur, la culture n'est jamais ces sottises présentées par des énergumènes qui ne savent apprécier et inviter sur des plateaux télévisés que leurs semblables. Et si la culture est devenue sous nos cieux synonyme d'activités vite troussées pour être vite oubliées, c'est parce qu'elle s'est mêlée aux dangers de la non-culture qui sent mauvais l'odeur écœurante de la corruption et de l'argent mal gagné. Alors que si l'on observe autour de nous la culture éclairée a toujours accompagné des transformations majeures du monde des idées actuellement et à travers l'histoire. Nous entendons parler ( et les exemples sont multiples) de la révolution française qui a abouti sur fond de musique classique et qui a apporté son lot d'éblouissement, émerveillement et changements ...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.