Lancement d'un e-service de déclaration des investissements agricoles    Changements climatiques : Premier guide pédagogique publié en braille    Présidence de la CAF : la FIFA veut un consensus autour d'une candidature unique    Le docteur Abdelhafidh Sellami tire sa révérence    L'Organisation tunisienne des jeunes médecins entame un sit-in au ministère de la Santé    Booker international du roman arabe 2021 : les tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes    Tunisie – Coronavirus : Suspicion d'apparition d'une nouvelle souche à Kasserine    Covid-19 | 164 cas confirmés d'infection en milieu scolaire du 23 au 28 février 2021    Lancement bientôt de la campagne nationale « Tunisie sans déchets »    Ali Kooli : nous avons échappé à une notation plus sévère    Yassine Ayari : Kais Saied n'est pas un Dieu    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 02 MARS 2021 à 11H00    Abir Moussi à Béja cette semaine    Nouvelles révélations choquantes autour de la réception des vaccins    Les cinq piliers de la BERD en faveur des entreprises tunisiennes pour exporter    Tunisie: La tomate séchée, un produit traditionnel remis au goût du jour (Album photos)    Belgacem Tayaa, de nouveau administrateur délégué de Tunisair    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    OMS : Il est prématuré et irréaliste de penser vaincre le Covid-19 d'ici la fin de l'année    Badreddine Gammoudi : D'autres parties ont reçu des vaccins et des hauts cadres ont été vaccinés !    Programme TV du mardi 02 mars    Volley – dames : Le CS Sfaxien affronte le CF Carthage en finale de la Supercoupe    CONDOLEANCES    Audition des membres du gouvernement : Sur fond d'instabilité généralisée    Ooredoo Tunisie lance le bouquet OSN Streaming App    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Contrepoint | Inégalités...    Ligue 2 | 5e journée ­- Groupes 3 et 4 : L'ES Djerba, solide leader    News | Adel Chedli rejoint Willy Sagnol    Une nouvelle approche de la recherche scientifique en Tunisie : les recherches terrain    Mini-foot | Super league Elite ( 6e journée ) : Arriadh toujours imbattable    Tunisie-FTH: Les professionnels du tourisme demandent au gouvernement de mettre fin à la politique de deux poids deux mesures    Ligue 1 : programme de la 15e journée et les arbitres    Tunisie [Audio]: Un député d'Ennahdha dément que Rached Ghannouchi ait reçu un vaccin du coronavirus    Météo | Pluies éparses dans quelques regions et températures stables    Tunisie – Deux ambassades ont été autorisées à ramener des doses de vaccin    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Les dirigeants ont oublié qu'ils ont des comptes à rendre    Sami Lajmi va tenter d'organiser des spectacles gratuits    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    Aucun site classé patrimoine mondial depuis 1997, Habib Ben Younes tire la sonnette d'alarme    "Je découvre mon pays" un projet culturel ambitieux en Tunisie soutenu par le programme "Tfanen"    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La piqûre de rappel du terrorisme dormant !
Publié dans Le Temps le 09 - 09 - 2020


p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Deux adjudants de la Garde nationale ont été victimes d'un attentat terroriste, dimanche à l'aube, au niveau du carrefour Akouda-El Kantaoui à Sousse. L'un décède de ses blessures, l'autre est actuellement hospitalisé. Dans un contexte de crise socio-économique qui atteint désormais son comble, aiguillonnée encore par une instabilité politique devenue décidément chronique, la lutte de l'Etat tunisien contre le terrorisme islamiste se remet une fois de plus à l'ordre du jour, avec une deuxième vague de coronavirus comme toile de fond. La Tunisie trémule... p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Les terroristes, au nombre de trois d'après les sources officielles, ont été pourchassés puis abattus, quelques minutes après l'attentat, par les forces de l'ordre, suite à un échange de coups de feu, au niveau d'une école primaire à Akouda. L'attentat, dont la date a été soigneusement choisie, ne peut, en aucun cas, être perçu comme un acte isolé : l'attaque coïncide à point avec l'anniversaire de la création du corps de la Garde nationale, qui a été, justement, la cible de l'attentat en question. p class="p2" style="text-align: center; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Gare à la banalisation méthodique de l'acte terroriste ! p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Les données rendues publiques, pour l'instant, révèlent tout de même des détails qui méritent l'attention. D'après le communiqué du ministère de l'intérieur, il s'agit d'une attaque à la voiture-bélier, suivie d'agressions à l'arme blanche. Les armes à feu ultérieurement utilisés par les terroristes durant l'embuscade à l'école primaire, appartiennent, en réalité, aux deux agents victimes de l'attentat. Une grande première tout de même et un détail qui interpelle : pas de recours, en effet, aux charges explosives, ni aux pistolets et aux kalachnikovs, armes déployés d'habitude par les terroristes islamistes lors de tous les attentats précédents, perpétrés à répétition durant ces dernières années. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Premier message des terroristes islamistes : les forces de l'ordre, qualifiées de « taghout » selon une lecture takfiriste et non moins erronée du Coran, restent encore la première cible de leurs attaques. Deuxième message et non pas des moindres : même démunis d'armes à feu ou dépourvus de charges d'explosifs, les djihadistes sont désormais prêts à « frapper » n'importe où et à n'importe quel moment, quitte à devoir recourir dorénavant, aux moyens les plus primitifs, tout en essayant d'infliger le maximum de dégâts possible, et ce, en vue de déstabiliser l'Etat tunisien. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Dans cette optique, l'objectif premier des terroristes, et qui semble se prolonger toujours sur la durée, reste, certes, celui d'ébranler –ou de tenter de le faire, en tout cas !- le système sécuritaire de l'Etat tunisien, et d'installer un climat permanent d'instabilité sécuritaire dans le pays, à travers le rythme visiblement régulier des attentats perpétrés, depuis déjà plusieurs années. Cela dit, l'autre danger et qui n'est pas des moindres est, aujourd'hui, celui d'une « banalisation » méthodique, et visiblement préméditée, de l'acte terroriste en soi dans l'inconscient collectif tunisien. Une banalisation qui pourrait être, en effet, aussi dangereuse, voire encore plus nocive à court comme à moyen terme, que l'acte terroriste en soi. p class="p2" style="text-align: center; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Changement de méthode p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"Car, et en y regardant de plus près, le recours, décidément inédit, à une « simple » voiture et à de « simples » armes blanches, c'est-à-dire à des moyens les plus primitifs, lors de cette dernière attaque terroriste, avec un résultat, malheureusement et tout de même, meurtrier sur le terrain (rappelons qu'un agent a trouvé quand même la mort et qu'un autre, actuellement hospitalisé, a été grièvement blessé), marque un véritable tournant dans l'action terroriste, du moins dans notre pays. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"L'attentat Akouda-El Kantaoui, qui a été revendiqué, lundi, par L'organisation terroriste Daech, via son agence de propagande, révèle, non seulement, un changement au niveau des méthodes terroristes, mais reflète également une tendance, à peine voilée, de banaliser l'acte terroriste, qui s'apparente décidément plus à la configuration d'un fait divers, en le rendant ainsi plus «accessible» aux nouvelles recrues des organisations terroristes, et surtout beaucoup plus imprévisible, par conséquent, pour les autorités tunisiennes. p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"«Les trois terroristes abattus ne sont pas connus par les services du ministère», a déclaré, lundi, Houssem Eddine Jebabli, porte-parole de la direction générale de la Garde nationale, qui a précisé, dans le même cadre, que les investigations, toujours en cours, ont permis d'interroger 43 personnes et de placer sept éléments en garde à vue. p class="p3" style="text-align: right; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman"; min-height: 11px;" p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";" p class="p4" style="text-align: right; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 10px; line-height: normal; font-family: "Times New Roman";"S.B.Y.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.