Tunisie-Hichem Mechichi: Les défis auxquels le pays est confronté sont graves et menacent la continuité de l'Etat    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis s'amuse avant le derby    Amine Mahfoudh évoque le flou constitutionnel qui entoure les remaniements ministériels    Polémique autour de la prestation de serment, que dit la constitution ?    A Sousse, des protestataires revendiquent la chute du régime    Le patronat libyen sollicite les compétences et la main-d'œuvre tunisiennes    COVID-19 Sousse, situation au 25 Janvier: 62 nouveaux cas et 8 nouveaux décès    Tunisie: En images, manifestation au Kef pour réclamer la libération des détenus    Tunisie [Vidéo]: Coup d'envoi du Match Olympique de Béja contre Espérance Sportive de Tunis    Mechichi : Une carte des centres de vaccination contre le coronavirus a été établie    CONDOLEANCES    Le FLAGSHIP KILLER MI 10T Pro-5G de XIAOMI débarque enfin en Tunisie    CONDOLEANCES : M. Nabil JERIDI    Espérance de Tunis : le Ghanéen Khaled Abdelbasset espérantiste jusqu'en 2023    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 26 Janvier 2021 à 11H00    Attijari bank annonce un PNB de 488 millions de dinars en 2020    Mobilisation tous azimuts en faveur de l'adaptation au changement climatique en Tunisie    Le premier ministre italien présente sa démission    Débats houleux à l'ARP, levée de la séance plénière    Tunisie – météo : Poursuite des pluies dans le nord et vent fort sur les côtes    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    A l'occasion de son 102e anniversaire : «Taraji Pay» voit le jour    Les indiscrétions d'Elyssa    Volleyball | Coupes d'Afrique des jeunes : Vers l'annulation...    Mini-Football | Super League Elite (3e journée) : Arriadh confirme, La Marsa cale    Stupeur sur fond d'ambiance délétère au CA : Supplice clubiste !    Télétravail : Quelles sont les entreprises qui investissent dans les solutions IT?    Contrepoint | Culture... et interrogations    18e édition du festival des cinémas d'Afrique en ligne : Le numérique comme issue    Kaïs Saïed doit choisir : l'Etat ou le chaos    Au Bardo, face à des manifestants hurlants, on aligne des camions blindés    Mohamed Ammar : Le gouvernement Mechichi est, moralement et politiquement, déchu    Tunisie-Ligue 1 (J10): les matches de ce mardi et programme TV    Tunisie: Les échanges commerciaux avec l'extérieur ont enregistré une baisse    Manifestations-Rafik Abdessalem:"Le président doit choisir entre le chaos ou l'Etat"    Tunisie – Un haut conseil de la sûreté de l'Etat hors norme où tous les coups étaient permis    Appel à candidatures pour le projet "Académie des Musiciens créateurs"    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des milliers d'Afghans fuient vers le sud
Publié dans Le Temps le 15 - 10 - 2020

Des dizaines de milliers de personnes ont fui leurs maisons dans le sud de l'Afghanistan après des jours de combats intenses toujours en cours entre les talibans et les forces de sécurité, ont déclaré des responsables hier malgré les pourparlers de paix qui continuent à Doha.
Les insurgés ont lancé des attaques contre la ville de Lashkar Gah dans la province du Helmand, où la situation est volatile, poussant les Etats-Unis à lancer des frappes aériennes pour défendre les forces afghanes.
Les affrontements ont forcé les habitants à partir, entassés sur des motos, ou dans des taxis et bus.
«Plus de 5.100 familles ou 30.000 personnes (...) ont fui les combats pour l'instant», a expliqué Sayed Mohammad Ramin, directeur du département des réfugiés du Helmand.
«Certaines familles vivent toujours dans les rues de Lashkar Gah, nous n'avons pas de tente à leur donner.» Hekmatullah, un habitant, dit avoir été obligé de fuir après la chute d'un obus sur la maison de ses voisins, qui a coûté la vie à deux femmes.
«Les combats étaient si intenses que je n'ai pas eu le temps de prendre des vêtements de rechange. J'ai seulement emmené ma famille», a raconté Attaullah Afghan, un agriculteur qui a fui avec douze proches.
Les affrontements ont continué dans au moins quatre districts hier, ont précisé des responsables afghans, alors que les forces de sécurité ont repoussé plusieurs offensives talibanes dans la zone.
La mission de l'ONU en Afghanistan (Manua), a quant à elle annoncé que des milliers de personnes ont fui, et appelé les combattants talibans et forces de sécurité «à prendre toutes les mesures possibles pour protéger les civils, dont des couloirs sécurisés pour ceux qui souhaitent partir».
La collision de deux hélicoptères tôt hier dans le district de Nawa au Helmand a également tué neuf personnes, selon Omar Zhwak, un porte-parole du gouverneur de la province.
Le ministère de la Défense a dit enquêter sur l'incident.
Le Helmand, célèbre bastion taliban, a également été le théâtre de nombreux combats et pertes humaines pour les forces internationales durant ces 19 années de conflit.
Selon l'accord américano-taliban signé en février, les insurgés ne sont pas censés s'attaquer aux centres urbains et doivent limiter les niveaux de violence.
Les Etats-Unis se sont engagés à retirer toutes leurs troupes du pays d'ici mai 2021, en échange de garanties sécuritaires de la part des talibans et de l'ouverture de pourparlers de paix avec Kaboul au Qatar.
Ces discussions ont débuté le mois dernier à Doha, mais semblent au point mort, alors que les deux camps peinent à se mettre d'accord sur une structure de base pour les négociations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.