Dialogue national, Echaâb soutient l'initiative de l'UGTT    Kaïs Saïed: Il faut distribuer le vaccin d'une façon équitable    Mariés depuis près de 50 ans, ils meurent du Covid-19 le même jour    Coronavirus: De nouvelles contaminations au Kef    OMS-Europe: Les vaccins anti Covid-19 pourraient changer les règles du jeu    Al-Qardaoui prône la polygamie en Tunisie    L'ITES et TSC annoncent le lancement d'un appel à candidatures pour le programme Tunisian Smart Cities    La Tunisie adhère à la Coalition internationale pour l'Egalité salariale    L' élection américaine de 2020    L'ONU lève l'interdiction de voyage pour six mois de l'épouse de Kadhafi et sa fille Aïcha    Foot : Hamza Mathlouthi porte plainte contre le Club Sportif Sfaxien    Il faut faciliter l'accès des handicapés à l'information et au marché de l'emploi    Réglementation de change, appel à une réglementation de change moins contraignante    En Vidéo : Pollupa, un mode de vie Zéro Déchets    Ligue 1 : programme de la 1ere journée    REMECIEMENTS ET FARK : Abdelwaheb CHAARI    Programme TV du jeudi 03 décembre    Le Real Madrid prévoit 617 millions d'euros de revenus pour la saison 2020-2021    Une nouvelle initiative, le marché solidaire des artisans à l'IFT    Stephanie Williams met en garde contre l'existence de 10 bases militaires et 20.000 combattants étrangers en Libye    CONDOLEANCES    ARP/Débat budgétaire : Les députés réclament une réforme des systèmes des subventions et des circuits de distribution    Le Samsung Brand Shop Centre Urbain Nord vend dorénavant des produits électroménagers    ST : Les dernières retouches !    JSK : Okbi aux commandes    CAF : sanctions réduites pour Khalil Chammam et Abderraouf Benguit    L'Algérie et l'Egypte, futurs pays de production du vaccin russe Spoutnik V?    Leasing : Proparco accorde à l'ATL un prêt de 15 millions d'euros    Tunisair s'attend à la reprise du rythme ordinaire de son activité commerciale au cours de l'année 2021    Tunisie – Concours 6ème, 9ème et Bac 2021 : Prolongation des inscriptions jusqu'au 06 décembre    Direction générale de l'action culturelle : Les animateurs culturels en formation    Youssef Lachkhem, directeur général de l'établissement national pour la promotion des festivals et manifestations culturelles et artistiques, à La Presse : La culture, la Covid et les festivals, quelles perspectives ?    ARP/Budget 2021 : Des députés plaident pour la transformation de la Poste en "banque postale"    Covid-19 : une ligne de financement pour aider les travailleuses domestiques    En photos : Les Tunisiennes font crépiter les flashs au festival du film du Caire    Coronavirus: Bouraouia Agrebi: Le ministère de l'Education n'a pris aucune mesure au profit des personnes handicapées    L'ancien chef d'Etat français Valéry Giscard d'Estaing n'est plus    On nous écrit | L'Hôtel du Lac, symbole en péril : Grandeur et décadence    Tunisie: Kais Saied, mécontent des prestations de la mairie de Tunis    Europa League (Milan AC) : l'entraîneur Stefano Pioli guéri du Covid-19    Météo : Températures en baisse    3463 contaminations en milieu scolaire    Photo du jour : Hommage à Henri Teissier, Archevêque d'Alger ? homme de tolérance et du dialogue interreligieux    La terrasse de la liberté    Aïcha Ben Miled et Najla Ben Abdallah en lice pour les César 2021    «Visions du présent et du passé», exposition d'Ali Zenaidi    Tony Blinken: L'Américain qui aime Carthage    Présentation du projet de réhabilitation du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pourquoi Rachida Ennaïfer a rendu le tablier ?
Publié dans Le Temps le 24 - 10 - 2020

p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 13px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Le Temps - Walid KHEFIFI p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 11px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Rachida Ennaïfer, conseillère principale du président de la République en communication, a rejoint officiellement la longue liste des conseillers qui ont préféré claquer la porte du Palais de Carthage en moins d'une année. Cette journaliste francophone, juriste et ancienne membre de la Haute Autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a annoncé sa démission dans un post publié jeudi soir sur son compte Facebook.
«Je ferme aujourd'hui ce compte (Facebook) officiel pour revenir à mon compte personnel. Bienvenue à nouveau à tous mes amis. Nous restons fidèles à nos engagements», a-t-elle écrit, sans plus de précision
L'ancienne enseignante de droit public à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, où elle a côtoyé l'actuel président Kaïs Saïed, ainsi qu'à l'Institut de presse et des sciences de l'information (IPSI) a confirmé hier sa démission dans une déclaration accordée à Shems FM, indiquant au passage que sa démission a été acceptée par le chef de l'Etat.
Mme Ennaïfer n'a pas souhaité s'étaler sur les raisons de son départ, se contentant d'évoquer son «insatisfaction en ce qui concerne les méthodes de travail» au cabinet présidentiel. Une façon diplomatique pour décrire les frictions entre Rachida Ennaïfer et certains autres membres du cabinet présidentiel.
Selon des sources proches de la présidence, la démission de Mme Ennaïfer, qui est une amie et une fidèle parmi les fidèles du président de la république, s'expliquerait notamment par ses inimitiés avec Nadia Akacha, la directrice du cabinet présidentiel. Surnommé la «la dame de fer», cette dernière «s'attache à superviser tout au palais de Carthage et à s'occuper des moindres détails au point d'outrepasser ses prérogatives et de marcher sur les plates-bandes de ses collègues au cabinet présidentiel», a-t-on ajouté de même source.
Selon certains bruits de couloir, Nadia Akacha, s'est muée en l'espace de quelques mois en super-conseillère qui détient toutes les clés du palais de Carthage. On prête notamment à cette quadragénaire, qui est parfois décrite comme la «vice-présidente» ou la «numéro deux», le choix de plusieurs ministres et de l'actuel chef du gouvernement Hichem Méchichi, ainsi que le limogeage du ministre des Affaires étrangères Noureddine Erray qui aurait refusé de jouer le rôle de marionnette et de simple exécutant des ordres venant du palais de Carthage.
Docteure en droit public et spécialiste de droit constitutionnel, Nadia Akacha serait par ailleurs à l'origine de trois autres démissions de responsables recrutés à la présidence depuis l'accession de Kaïs Saïed au pouvoir. Il s'agit, selon nos sources, du général Mohamed Salah Hamdi, ancien conseiller à la sécurité nationale qui s'était notamment plaint d'être écarté de certaines rencontres officielles, dont des audiences accordées par le chef de l'Etat aux ministres de la Défense et de l'Intérieur, et de ne pas pouvoir discuter avec le président en tête à tête, de l'ex-ministre conseiller Abderraouf Bettaieb, qui fait pourtant partie du cercle rapproché des amis de Kaïs Saïed qui l'ont conduit à la victoire électorale, et de Hella Lahbib, membre de la cellule de communication au palais présidentiel et collaboratrice de Rachida Ennaïfer.
p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 11px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.