Tunisie – VIDEO : Ennahdha a peur et n'a pas confiance en les forces de l'ordre pour les protéger    Le Ministère de l'Interieur dément les rumeurs sur le décès d'un individu lors des troubles    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    La présidence de la République dément les déclarations mensongères attribuées à Kais Saied au sujet des juifs    Par Jawhar Chatty : Kais Saïd est juif, un juif progressiste    Avons-nous une baguette magique pour changer la situation en quelques semaines ?    Ali Kooli : Le système de compensation, la masse salariale et les entreprises publiques, les chantiers de 2021    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères    AL Watad annonce son soutien inconditionnel aux manifestants    Coronavirus: La situation épidémiologique à Siliana    Tunisie: En images, marche dénonçant la dégradation de situation sociale à Sousse    L'un des plus grands constructeurs de produits électroniques UMIDIGI arrive en Tunisie    The Voice Belgique: le chanteur Tunisien Youssef Ben Soltan impressionne le jury (vidéo)    Hand – Mondial 2021 : Mohamed Amine Darmoul 3e meilleur buteur du premier tour    Tunisie [Vidéo]: Reprise des entraînements de l'Olympique de Béja en préparation de la rencontre contre l'US Monastir    Foot – Marché des transferts : une baisse historique en 2020 (Fifa)    UE : le taux d'inflation annuel s'est établi à 0,3% (décembre 2020)    UTAP : Les agriculteurs menacés par la faillite et le pays par la famine    Le coordonnateur-résident de l'ONU en Tunisie suggère un partenariat avec les médias    Quand le swag de K2rym triomphe du sérieux de Mechichi    Afrique : Le Sénégal, foyer de mégaprojets gaziers ouest-africains, accueille un événement majeur sur la transition énergétique    Une manifestation contre le pouvoir à Sousse    Ce n'est pas une révolution    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    BTE : Un PNB de 50,298 millions de dinars    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Janvier 2021 à 11H00    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    En direct et live streaming, chaîne tv : Juventus Turin – Naples, Super Coupe d'Italie, Finale    Foot-Europe: le programme du jour    REMERCIEMENTS ET FARK: M'Hamed Ben ALYA    Météo| Temps partiellement nuageux sur la plupart des régions    Biens et avoirs détournés: Un fiasco d'Etat ?    La crise accélératrice de changements : Les enseignements qui peuvent guider les orientations futures    NEWS: Le Sahel SC engage Hichem Dali    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    Sonia Ben Cheikh rassure les Tunisiens    Tunisie-Ligue 1 : programme de la 9e journée    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    Le comité directeur du Festival de la chanson tunisienne dévoile les grandes lignes de l'édition 2021    Anissa ben Hassine, universitaire, auteure de « C'était un 14 janvier 2011 à Tunis », paru chez Leaders à La Presse: «On ne met pas sa propre vie de côté quand on vit une révolution»    Quid de la culture    Contrepoint | Populisme, trumpisme : nul génie qui vaille...    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Ok » pour le principe... mais à sa manière !
Publié dans Le Temps le 28 - 11 - 2020

p class="p1" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 13px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Le Temps – Zied DABBAR p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 11px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Le Président de la République est de plus en plus sollicité pour adhérer au dialogue national, auquel, on appelle du côté politique. A vrai dire, il est sollicité, parfois même poussé à chapeauter, après avoir lancé, un dialogue national autour des moyens de sortir de l'impasse politique.
Au départ, l'idée avait été lancée par le bloc démocratique. Bloc, qui regroupe deux partis politiques, le Courant démocratique (Attayar) et le Mouvement du Peuple (Achâab) . Ces deux partis, proches du Président, lancent l'idée d'un dialogue économique et social. Ils appellent ainsi, Kaïs Saïed à présider cette initiative. Quelques jours après, c'est le tour de la première centrale syndicale du pays (à savoir l'UGTT), de lancer un nouvel appel au Président de la République pour initier un dialogue national d'ordre politique.
Pour l'UGTT, la crise actuelle est d'ordre politique. Ainsi, devraient être les solutions. Kaïs Saïed avait reçu Noureddine Taboubi, Secrétaire Général de l'UGTT, après avoir reçu des délégations du bloc démocratique. A priori, il opte pour un dialogue national de nature politique. D'ailleurs, il appelait souvent à un changement radical du régime politique outre une révision de la loi électorale.
Qalb Tounès et Al Karama out
Le Président accepte le principe d'un dialogue national, mais exige l'exclusion des partis soupçonnés de fraude électorale et de corruption outre les partis jugés populistes. Aucun nom, n'est communiqué à ce propos. Le Président et les parties dont l'idée du dialogue national en découle, rejette Qalb Tounes et la Coalition Al Karama. Deux composantes principales de la troïka parlementaire dirigée par Rached Ghannouchi. Ce dernier n'a pas tardé à réagir. Ennahdha est pour le dialogue. Elle adhère même aux appels lancés au Président pour lancer un dialogue national. Rached Ghannouchi va plus loin en annonçant que Kaïs Saïed est le symbole de l'unité nationale (voir le Temps numéro 25-11-20220).
Les appels lancés au Président de la République ne s'arrêtent pas. Qalb Tounes a, même, adhéré en lançant l'idée du recours à l'article 66 de la Constitution. Un article qui donne l'opportunité à Kaïs Saïed de prendre les commandes au niveau des dépenses de l'Etat par décret présidentiel. Une simple déclaration de Rached Ghannouchi, concernant son alliance avec Nabil Karoui est suffisante pour que Qalb Tounes change d'avis et vote pour l'adoption du projet de loi de finances 2021. Un projet qu'il a au départ rejeté. Les manœuvres du parti présidé par Nabil Karoui ne s'arrêtent pas. On presse Saïed à prendre les choses en main et lancer un dialogue national auquel le parti est exclu.
Kaïs Saïed
rassemble ses nouveaux alliés
Le recours à la Constitution, cette fois-ci à l'article 80, est lancé par le Président de la commission des finances, Haykal Mekki, en l'occurrence. L'article 80 de la Constitution évoque les cas de dangers imminents menaçants l'intégrité nationale et même l'indépendance du pays. Il autorise le Président à annoncer des mesures. Serait-ce le cas ? Quoi qu'il en soit, Kaïs Saïed se trouve de plus en plus sollicité et se doit de réagir.
Dans la foulée des tractations, le Président multiplie ses rencontres. Alors qu'il marque son absence à propos de la colère des journalistes (voir le Temps 24-11-2020), il réagit vite face à la crise que connaît la magistrature en Tunisie. Il reçoit, le même jour, le président de l'Association des magistrats tunisiens, la présidente de l'Union des magistrats et le président de la Cour des comptes, la présidente du Syndicat des magistrats tunisiens, ainsi que la présidente de l'Association des Magistrates tunisiennes. Kaïs Saïed regrette, face aux représentants des structures professionnelles judiciaires, l'absence de toute action en justice par rapport au rapport de la Cour des comptes sur les élections présidentielle et législatives de l'année 2019. Le Président ne cache pas son insatisfaction.
p class="p2" style="text-align: justify; text-indent: 8.5px; font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 11px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.