Tunisie | Covid-19 : 83 décès supplémentaires et 2026 nouvelles contaminations enregistrés en 24 heures    Tunisie- Une guerre où tout le monde a tort et tout le monde sera perdant !    Bourse de Tunis : Le Tunindex perd 0,53% à la fin de la séance    Bloqués en Malaisie, des Algériens menacent de saisir l'ONU    La réponse de Mechichi à Saïed : "Le populisme clivant, contre l'action bénéfique"    Des données privées de 500 millions d'utilisateurs de Facebook mises en vente par un hacker    Le Centre des études sur le Moyen-Orient de l'Université de Harvard prolonge son engagement en Tunisie pour six années supplémentaires    Ministres - Mode d'emploi : les coulisses de la «Ministre Academy»    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis s'amuse avant le derby    Samia Abbou : Tué avec le lacrymogène, enterré avec le lacrymogène    Amine Mahfoudh évoque le flou constitutionnel qui entoure les remaniements ministériels    Polémique autour de la prestation de serment, que dit la constitution ?    A Sousse, des protestataires revendiquent la chute du régime    Le patronat libyen sollicite les compétences et la main-d'œuvre tunisiennes    COVID-19 Sousse, situation au 25 Janvier: 62 nouveaux cas et 8 nouveaux décès    Tunisie: En images, manifestation au Kef pour réclamer la libération des détenus    Tunisie [Vidéo]: Coup d'envoi du Match Olympique de Béja contre Espérance Sportive de Tunis    Mechichi : Une carte des centres de vaccination contre le coronavirus a été établie    CONDOLEANCES : Samir MHIRI    CONDOLEANCES : Abdesslem SAAFI    Le FLAGSHIP KILLER MI 10T Pro-5G de XIAOMI débarque enfin en Tunisie    Tunisie-dernière minute: Dégage à l'encontre de Rached Ghannouchi devant le Parlement [vidéo]    Espérance de Tunis : le Ghanéen Khaled Abdelbasset espérantiste jusqu'en 2023    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 26 Janvier 2021 à 11H00    Le premier ministre italien présente sa démission    Attijari bank annonce un PNB de 488 millions de dinars en 2020    Mobilisation tous azimuts en faveur de l'adaptation au changement climatique en Tunisie    Débats houleux à l'ARP, levée de la séance plénière    Tunisie – météo : Poursuite des pluies dans le nord et vent fort sur les côtes    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    Volleyball | Coupes d'Afrique des jeunes : Vers l'annulation...    Mini-Football | Super League Elite (3e journée) : Arriadh confirme, La Marsa cale    Stupeur sur fond d'ambiance délétère au CA : Supplice clubiste !    A l'occasion de son 102e anniversaire : «Taraji Pay» voit le jour    Contrepoint | Culture... et interrogations    18e édition du festival des cinémas d'Afrique en ligne : Le numérique comme issue    Tunisie-Ligue 1 (J10): les matches de ce mardi et programme TV    Appel à candidatures pour le projet "Académie des Musiciens créateurs"    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le confinement selon Wided Zoghlami
Publié dans Le Temps le 30 - 11 - 2020

Dans un court métrage des plus attachants, Wided Zoghlami met en scène son confinement dans un style fluide sur fond de clins d'œil au septième art.
Comme beaucoup d'artistes s'étant retrouvés en mode confinement, la cinéaste Wided Zoghlami a pris son mal en patience et s'est plongée dans la réalisation d'un court métrage la mettant elle-même en regard avec l'actualité.
"Demain, je danse", un film ludique et fouillé
Ayant saisi l'opportunité de l'appel à candidatures lancé par la Fondation Kamel Lazaar en mars dernier, Zoghlami s'est lancée dans la création d'un film court avec les moyens du bord. Avec une caméra rudimentaire et un ordinateur portable pour le montage, elle a créé "Demain, je danse". Le film a bénéficié de l'appui de la dotation Culture Solidaire et a été réalisé en deux temps, trois mouvements.
L'oeuvre est une pépite qui en une dizaine de minutes, nous balade dans l'intimité de la réalisatrice et l'histoire du cinéma. Fouillant dans ses placards, l'artiste découvre un tutu de danseuse qui lui sert de prétexte narratif. Derrière et devant la caméra, Wided Zoghlami s'engage alors dans une sarabande effrénée. Humour décapant, gestes du quotidien et jeux de rôle ponctuent "Demain, je danse".
Avec des moyens dérisoires, Zoghlami recrée des séquences de films de Chaplin ou Sergio Leone. Elle revisite brièvement "Pulp Fiction" ou "Orange mécanique". Elle joue avec les images, les citations et la situation rocambolesque où elle embarque le spectateur. Très rythmé, le film se déroule comme un rêve de cinéma où chaque seconde compte. Entre réalité et imaginaire, le confinement d'une artiste est décortiqué par le menu et sans autre prétention que celle de raconter une histoire.
Un exercice de style bourré de talent
Zoghlami y réussit parfaitement, transformant un appartement en plateau, un frigidaire en refuge et un chat en interlocuteur. Beaucoup de spontanéité traverse ce film dont la dimension ludique jaillit à chaque séquence. Tout en constituant un indéniable exercice de style, "Demain, je danse" se laisse voir agréablement et souligne le savoir-faire de sa réalisatrice. On se prend même à se dire que cette fantaisie cinématographique pourrait durer quelques minutes de plus tant le rythme est enjoué et le propos limpide.
Après ce film court et la sortie nationale de son long métrage "Fathallah TV", Wided Zoghlami ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle travaille actuellement sur l'écriture d'un nouvel opus et continue son pas de deux avec le cinéma. "Promis, demain je tourne" semble-t-elle nous dire avec un de ces clins d'oeil dont sa caméra a le secret.
H.B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.