Quelle suite après le mandat d'amener contre Rached Khiari ?    Vaccin Coronavirus: Plus de 265 mille personnes vaccinées en 40 jours    Tunisie: Arrestation à Ben Arous des cinq membres d'un réseau de trafic de stupéfiants    Ligue 2 | Play-off : L'ES Djerba décide de se retirer    Tunisie: En images, protestation des agents de finances à Béja    L'UTIPEF mobilise 284 millions de dinars pour l'entretien de nombre d'établissements scolaires publics    Earth Day 2021 Doodle: Découvrez le Google Doodle spécial Journée de la Terre    Club Africain : 40 milles tickets pour le derby    Tunisie: Arrestation de 158 recherchés par les unités de la Garde nationale    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 22 Avril 2021 à 11H00    DECES : Professeur Moncef Gargouri    Perturbations sur la plateforme Evax : l'ANSI met en garde contre les fake news    Tunisie- Rached Khiari: Je ne renoncerai à l'immunité parlementaire qu'à cette condition    News | Moncef Khemakhem pris d'un malaise    Un vieux problème qui touche le sport le plus populaire : Jeûne et football, l'éternel dilemme !    L'ANSI met en garde contre les fake news concernant la plateforme Evax    Projet Tarabot/Documentary Challenge : Appel à candidature "Soutna – Génération solidaire"    Tunisie-Ministère des Finances: Rééchelonnement des dettes des entreprises touchées par le Coronavirus    Mohamed Fadhel Kraïem : La Tunisie est un pays en pénurie d'eau    Dépendance de l'extérieur !    Vidéo Buzz: Une ouvrière Tunisienne fait don de 7700 dinars sur une chaine TV    Pas d'inquiétude pour les Tunisiens au Tchad    «El Foundou» de Saoussen Jomni : Récit d'un désigné coupable    Tunisie-météo: Météo: Températures en baisse et pluies éparses attendues    Tunisie : Le test RT-PCR toujours à 209 dinars malgré la révision à la baisse de son tarif    Moncef Marzouki réunit ses anciennes troupes    Foot-Europe: le programme du jour    Les répercussions de la crise du Covid-19 se poursuivent chez Tunisair : les chiffres du premier trimestre 2021    One Tech Holding : Hausse des revenus de plus de 15% et un retour à la normale au premier trimestre 2021    BM : les prix des produits de base devraient se stabiliser à la faveur de la reprise économique mondiale    Tunisie [Vidéo]: Lancement du patrouilleur El Jem 213, explications du ministre de la Défense    Tunisie- Affaire Rached Khiari: L'Ambassade Américaine sort de son silence!    Que risque Rached Khiari ?    France: Les ambassadeurs de la Tunisie et l'Italie discutent la relance du tourisme    Coupe de la CAF-Phase de groupes-5ème journée: Le CSS se qualifie aux quarts de finale, l'ESS éliminée !    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Foot-Europe: le programme du jour    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Remise au pas de tous les détracteurs par le président du CSM
Publié dans Le Temps le 06 - 01 - 2021

Le couperet de la justice peut tomber à tout moment, même si les investigations et les enquêtes durent plus que nécessaires, mais cela ne doit pas donner lieu à des interprétations et des supputations, comme ce fut le cas, pour l'arrestation de Nabil Karoui, plus d'une année après sa libération, pour le laisser participer à l'élection présidentielle. Le président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) n'a pas manqué de le signifier, tout en mettant en garde contre les interférences.
La réaction était nécessaire, afin de mettre de l'ordre, dans le pays qui vit au rythme des allégations et des accusations de toutes natures, surtout contre les piliers de l'Etat moderne. Il faut rappeler que Iyadh Elloumi, président du bloc de Qalb Tounès, dans la très médiocre Assemblée des représentants du peuple, y est allé de tout son venin, dans ses accusations contrte le pouvoir judicaire et la défense de son parrain, juste après son arrestation, allant même jusqu'à souligner que l'arrestation est d'origine politique.
Le président du CSM, Youssef Bouzakher, a expliqué que « la lourdeur des mesures judiciaires pénales ne peut laisser penser à l'impunité », assurant que les personnes autour desquelles pèsent des soupçons de corruption seront tôt ou tard jugées. Il a affirmé que « les dernières arrestations de personnes suspectées dans des dossiers ayant préoccupé l'opinion publique, portent sur des décisions liées à des parcours judiciaires, et sont le résultat des investigations et, partant, on ne peut parler d'une approche sélective à ce sujet ».
Il a indiqué, dans une déclaration à Assabah el-Ousboui, dans son édition d'hier, que les arrestations sont les résultats des procédures d'usage, et il n'y a pas de pressions à ce sujet, appelant celui qui a des preuves de l'inverse de le prouver. « Tout le monde est appelé à respecter les décisions judiciaires, qui ne peuvent être discutées que dans les tribunaux », a-t-il ajouté.
Le président de Qalb Tounès, Nabil Karoui, avait été arrêté en décembre dernier, ainsi que le ministre de l'Environnement et des affaires locales, Mustapha Laroui.
«La règle est que le juge émet des décisions sans tenir compte des personnes ou des intérêts», a-t-il dit.
L'exécution des décisions en ce moment précis intervient conformément à des données objectives liées, soit à la fin des investigations préliminaires, soit à la suite de l'achèvement d'une expertise judiciaire. « Celui qui prétend le contraire, n'a qu'à le prouver au tribunal», a-t-il souligné.
Ainsi, Bouzakher met tout le monde à sa place et rappelle qu'il ne faut pas traiter les affaires, même celle de ceux qui se sentent intouchables, hors des enceintes des tribunaux. Puisse-t-il en être de même pour d'autres affaires qui trainent, et en particulier celles des assassinats politiques qui avaient coûté la vie aux martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, afin de mettre fin à toutes les extrapolations et prouver l'indépendance de la justice, face aux magouilles qui font la loi dans le pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.