CAN-U20 : programme des demi-finales    Foot-Europe: le programme du jour    COVID-19 : 651 nouvelles contaminations et 32 décès recensés le 26 février 2021    Mémoires: Dalila BLANCO    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Maladies rares en Tunisie: Mais qu'est-ce qui a réellement changé depuis ?    FOCUS BUSINESS: L'entreprise du futur se prépare aujourd'hui    Les plaies toujours ouvertes    NEWS: L'affaire Belkhiter    Ligue 1 — Cet après-midi le classico (Mise à jour de la 6e journée) et deuxième manche de la 14e journée: Un hors-série qui vole la vedette !    Ali Chabbouh, ancien attaquant du COT: «La Coupe 1988 a bousillé mon club»    Portez la chemise blanche et un débardeur avec classe    Mélange d'imprimés et de couleurs: Eviter les faux-pas !    AME: tout ce qu'exige un nourrisson !    Echappée belle: Voir Kairouan et… vivre    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Hamma Hammami : à bas le système    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Ghannouchi au parti travailliste : rejoignez-nous pour unifier le peuple tunisien    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Si la justice m'était « comptée »...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Un nouveau système informatique intégré pour la douane tunisienne    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Succession de Merkel: Les appétits s'aiguisent en Allemagne
Publié dans Le Temps le 15 - 01 - 2021


pre class="aLF-aPX-K0-aPE" style="user-select: text; font-family: "Courier New", Courier, monospace, arial, sans-serif; white-space: pre-wrap; overflow-wrap: break-word; background-color: rgb(255, 255, 255); font-size: 14px;" Le Temps-agences- Alors que la chancelière Angela Merkel vit les derniers mois de son mandat après 15 années à la tête de l'Allemagne, son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) se cherche un dirigeant. La CDU va se réunir en congrès virtuel les 15 et 16 janvier pour désigner son nouveau président. Le vainqueur sera ensuite bien placé pour devenir le candidat des conservateurs allemands à la chancellerie lors des élections législatives prévues en septembre. Mais rien n'est garanti. Car des trois candidats potentiels en liste pour la direction de la CDU, aucun n'a les faveurs des Allemands. Le véritable leader conservateur populaire n'est autre que Markus Söder, membre de l'Union chrétienne-sociale de Bavière (CSU), parti frère de la CDU. Ce dernier ne se présente donc pas à la course à la direction du parti d'Angela Merkel cette semaine, mais il entend jouer un rôle central dans la désignation du candidat à la succession de la chancelière, selon des sources. Markus Söder pourrait même assumer le rôle de candidat lui-même si le futur président de la CDU n'est pas favori dans la course à la chancellerie, selon des sources au sein de l'alliance conservatrice au pouvoir. Ce week-end, trois candidats s'affronteront pour obtenir les faveurs des 1.001 délégués du parti de la CDU: le centriste Armin Laschet, le très conservateur Friedrich Merz et l'expert en politique étrangère Norbert Röttgen. Norbert Röttgen, 55 ans, éloquent président de la commission parlementaire des Affaires étrangères, souhaite que l'Allemagne adopte une position plus ferme vis-à-vis de la Russie et de la Chine. Friedrich Merz, 65 ans, a ciblé la politique de la Banque centrale européenne et est moins diplomatique. Armin Laschet, 59 ans, qui a peaufiné son profil international, se plaint que Berlin a "trop tardé à réagir" aux appels français à la réforme de l'Union européenne. Angela Merkel a déclaré l'année dernière que ce dernier avait "les outils" pour diriger la plus grande économie et le pays le plus peuplé d'Europe, mais que les électeurs le trouvaient peu inspirant. Face à eux, le ministre-président de Bavière, Markus Söder, 54 ans, est un caméléon politique qui n'a pas hésité à se déplacer de la droite vers le centre modéré. Ses positions en matière de politique étrangère restent floues. Jusqu'ici, Markus Söder n'a pas fait part de ses ambitions nationales. "Ma place est en Bavière", répète-t-il régulièrement. Mais ses lieutenants sont déjà en train de manœuvrer pour que l'alliance CDU/CSU, "l'Union", choisisse le candidat à la chancellerie le plus susceptible de remporter les élections de septembre, plutôt que de simplement s'en remettre par défaut au chef du parti de la CDU, comme c'est la tradition. Le choix du candidat devra être basée sur ce critère, "indépendamment de qui deviendra le nouveau leader de la CDU le 16 janvier", a déclaré Alexander Dobrindt, le leader de la CSU au Bundestag, lors d'une réunion de la CSU la semaine dernière. Que Markus Söder décide de se présenter comme chancelier ou qu'il joue simplement un rôle dans le choix du candidat, son assurance promet d'enhardir les conservateurs fatigués des compromis centristes d'Angela Merkel, même s'il ne peut pas égaler son

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.