Tunisie-Variant britannique: Le nombre de contaminations s'élève à 5    En Vidéo: Advans sensibilise ses micro-entrepreneurs à l'utilisation les canaux digitaux    La justice Française a refusé d'expulser Belhassen Trabelsi à cause de Sihem Ben Sedrine, selon Jeune Afrique    Le porteur du variant britannique du Coronavirus a été contaminé en...    Transition de l'économie digitale | Digitalisation des entreprises – régions intérieures : encore un effort...    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 03 Mars 2021 à 11H00    Impact de la dégradation de la note souveraine sur les IDE, le financement, les banques et les entreprises    Transition de l'économie digitale | Menace et opportunité    Ils ont dit    Ons Jabeur – Karolina Pliskova : sur quelle chaîne voir le match ?    beIN SPORTS, tout savoir sur les nouvelles formules    Tunisie: La Haica suspend pour une semaine l'émission d'Amine Gara    MEMOIRE : Abdelhafidh SADDAM    Gammoudi : Une plainte a été déposée dans le cadre de la falsification de l'IVD du rapport sur la BFT    La grève de deux jours s'est transformée en sit-in ouvert : Les jeunes médecins engagent un bras de fer avec le gouvernement    Exposition 3en1 "Hommage aux légendes" de Zenjebil au Café Culturel Liber'Thé    Tunisie: Le FMI réitère l'appel à établir un programme de réforme économique globale    Exposition «La cité, art & urbanisme » à l'IHEC : Cibler la vie estudiantine    La BAD veut ériger l'industrie pharmaceutique tunisienne en pôle régional dans ce domaine    Allemagne : Schalke nomme son cinquième entraîneur cette saison    Ouverture de l'inscription pour les entreprises impactées par la Covid-19    La défense de Nabil Karoui demande un report d'audience    Judo | En prévision des J.O. de Tokyo : Nihel Cheikhrouhou au Grand Slam de Tachkent    JSK : Faux pas interdit    CAN U20 | La Tunisie éliminée par l'Ouganda : La déroute… !    Pendant que les politiciens se déchirent, les obscurantistes sévissent dans les écoles !    Tunisie-Oussama Khlifi : L'équipe gouvernementale n'était pas homogène    Coronavirus : 25 décès et 562 nouvelles contaminations enregistrés le 1er mars 2021    Météo | Températures en légère baisse    Tunisie [Vidéo]: Sit-in ouvert de la présidente de Comité de propreté au bureau du maire à Sfax    Un décret gouvernemental inédit pour le cas Olfa Hamdi    Mustapha Kamel Nabli: Feuille de route pour un dialogue national réussi    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Menace d'une famine à grande échelle au Yémen    Les manifestations anti-junte en Birmanie    Plus de 400 parlementaires européens appellent à la mobilisation    «Dialogue des cordes» pour un Orient et un Occident tout en communion    Appel à la tolérance et à la solidarité    On tourne «le» page    Booker international du roman arabe 2021 : les tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Programme TV du mardi 02 mars    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Contrepoint | Inégalités...    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment le coronavirus a bouleversé nos habitudes ?
Publié dans Le Temps le 15 - 01 - 2021

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, a bouleversé les vies et les habitudes. Elle a favorisé un changement significatif dans notre façon de manger, de consommer et de vivre. Cette crise a un impact sur toutes les dimensions de nos vies : la santé publique, le monde du travail, les interactions sociales, le débat politique, l'usage des espaces publics, l'économie, l'environnement, et la vie culturelle. Le Covid-19 frappe très sévèrement.
Nouvelles envies, changement de mode de vie, remise en question de notre rapport au monde et à la société actuelle... Est-ce là le début d'une nouvelle vie pour chacun d'entre nous ? La pandémie a remis en question beaucoup de nos acquis. Pour cha- cun d'entre nous à travers le pays, la vie quotidienne s'est transformée d'une manière que nous n'aurions jamais envisagée. Nous avons dû rapidement changer nos habitudes afin de préserver notre santé, celle de nos proches, de nos voisins et du reste du monde. Coupure avec le monde extérieur Moins de contact avec le monde extérieur, les amis et l'entourage familial. Henda mère au foyer ne sort plus « Heureusement, je vis avec ma famille. Je téléphone à ma mère, souvent maintenant, beaucoup plus qu'avant Corona, en fait tous les jours, parfois même deux fois. Je m'occupe autant que possible. En plus je regarde des émissions dans lesquelles un sujet est abordé. Au fond, je pense qu'il faut aussi voir le côté positif de cette situation extraordinaire, par exemple que notre vie quotidienne est moins stressante maintenant », dit-elle Nadia essaie de meubler son temps en pratiquant le sport et les randonnées. « Normalement, je ne reste pas seulement à la maison, je fais de la marche et la natation presque tous les jours dans oublier les randonnées. Quand on est habitué à cela, on s'ennuie très vite chez soi, je ne sais parfois pas quoi faire de mon temps. Je n'ai de contacts téléphoniques qu'avec mes amis et ma famille. Je recommande aux autres de penser positivement, ce temps passera. Le monde va lentement revenir à la normale et nous pourrons alors nous revoir et nous prendre dans nos bras, ce qui le rendra d'autant plus beau. Nous devons rester optimistes ! ». Notre manière de consommer à changer. « Depuis l'apparition du Covid, les choses ont commencé à changer. Alors j'ai pensé que la première chose à faire était de renforcer son propre système immunitaire, afin d'affronter au mieux, ou cohabiter avec, ce virus. Chaque matin, je prépare un jus de fruits et de légumes avec un extracteur. Citron, curcuma et gingembre sont les ingrédients de base puis, chaque jour, je varie. Un jour, cela peut être une betterave orange et des carottes. L'après-midi, je m'amuse à préparer des croissants, des tartes, des cakes et des gâteaux pour la famille », note Samira, mère de deux enfants. L'explosion des commerces de proximité. Même si les consommateurs se sont rués vers les grandes surfaces en début de crise, ils se sont également tournés vers les petits commerçants, proches de leurs lieux de résidence. La situation est déjà très particulière. Mais pour l'instant, nous ne pouvons rien y faire, nous avons juste besoin de patience. Mais bien entendu, ma vie quotidienne a beaucoup changé dans cette situation de Corona. J'ai peur d'aller dans les grandes surfaces. Je me contente de l'épicier du coin, avoue-t-elle. Fini les tournées du shopping parce que... chacune de nos sorties est désormais réfléchie. Sortir en public ou même aller à l'épicerie est un facteur de risque, alors, aussi bien le faire pour de bonnes raisons. La Covid-19 nous a ramené à l'essentiel. De quoi avons-nous besoin pour vivre? Le e-commerce en verve D'autres consommateurs sont branchés sur l'e-commerce. La crise sanitaire a forcément conduit à une révolution chez les consommateurs. Mais elle a servi d'accélérateur. Le commerce en ligne séduit plusieurs consommateurs supplémentaires. Et une bonne partie des clients entend bien continuer à commander par Internet et sur le réseau social. Plusieurs boîtes en ligne proposent des offres sur Facebook avec possibilité d'acheminement de la marchandise à domicile. Pour eux, la crise aura aussi eu des conséquences désastreuses, notamment chez les jeunes. Isolement, chômage, études en suspens... Pour ces derniers, la crise de la Covid-19 est souvent synonyme de privations et de restrictions. Actuellement, l'inquiétude est à son comble. Beaucoup réalisent qu'ils n'étaient pas préparés financièrement à un tel revers. Certains ont brusquement perdu leur emploi. « Je travaillais dans un hôtel qui vient de fermer ses portes faute de clients. Je suis au chômage », note Hédi. Plusieurs entreprises ont été ou seront amenées à arrêter ou à réduire leur production et donc à diminuer les effectifs ou la durée du travail. Certains jeunes qui subissent de plein fouet les conséquences de la pandémie sur l'emploi, sont contraints de faire des concessions sur leur rémunération pour obtenir un travail et ce, alors que les offres se font particulièrement rares, ce qui les rend plus vulnérables aux conséquences économiques de la pandémie. La Covid-19 nous force à changer nos vies et nos habitudes. En attendant l'arrivée du vaccin, nous devons respecter les gestes barrières. C'est notre seul moyen d'éviter la contamination et de ralentir la propagation du coronavirus K.B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.