Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Omicron, diplomatie, déficit budgétaire… Les 5 infos de la journée    Football : Où regarder Dortmund – Bayern et Roma – Inter ce samedi ?    Infos bourse – Le titre Essoukna baisse considérablement    Tourisme | Le réseau français « Selectour » tient son 11ème congrès en Tunisie    Importantes précisions du ministère de l'enseignement supérieur concernant le pass vaccinal    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Des chiffres alarmants des violences faites aux femmes    Tunisie : Malek Ezzahi plusieurs recrutements des personnes handicapées dans la fonction publique    Coupe Arabe : Qatar s'offre Oman dans une fin de match à suspense    Le ministre de l'Economie : Le Tunisien consomme plus que ses capacités    Coupe Arabe : le Bahreïn et l'Irak se neutralisent    Médenine: Fermeture de 8 classes à cause du Covid-19    L'ancien patron de l'athlétisme mondial, le Sénégalais Lamine Diack n'est plus    Tunisie/Maroc à l'UA : Un communiqué sous le sceau de la langue de bois, énigmatique et qui disparaît vite [Photos]    Samir Saïed appelle les jeunes à s'engager dans l'entreprenariat au lieu de la Fonction publique    Effraction de la porte d'entrée de la cellule régionale du PDL à Sidi Bouzid [vidéo]    Les Gouverneurs des Banques centrales de la Tunisie, du Maroc et de l'Egypte insistent sur l'importance de la coordination entre la politique monétaire et budgétaire    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Astrolabe : Naviguer en toute confiance vers des horizons professionnels    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    NEWS: Mounir Rached affine son effectif    Coupe arabe de la FIFA 2021-Syrie-Tunisie (Ce soir, 20h00): Gagner pour se projeter...    Hatem Mliki commente le changement de la date anniversaire de la Révolution [Audio]    Hichem Ajbouni : Si Kaïs Saïed réussit, je me retire de la politique !    COMAR — inauguration du village Marathon à Tunis: Tout est fin prêt    Témoignage : Le patient industriel tunisien en mort cérébrale !    Nouveau variant Omicron: La course contre la montre    La grève des cheminots se poursuit: Quand le train sifflera-t-il de nouveau?    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 29 novembre au 5 décembre: La Palestine à travers ses cinéastes    Des catamarans ''fabriqués en Tunisie'' interdits d'export, par la Tunisie    Pour célébrer la fête de la Révolution et au lieu du 14 janvier: Kaïs Saïed décrète le 17 décembre jour férié    Dialogues éphémères: Variations grecques sur la prière pour la pluie    Taboubi présente ses excuses à Bouden    Le PDL accuse les instituts de sondage de tromperie : le patron d'Emrhod réagit    Tunisie : Marché festif au village artisanal d'Ezzahra    Tunisie-Covid : Deux décès et 198 contaminations    Tunisie : Baisse du déficit budgétaire à fin septembre    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Comment le coronavirus a bouleversé nos habitudes ?
Publié dans Le Temps le 15 - 01 - 2021

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, a bouleversé les vies et les habitudes. Elle a favorisé un changement significatif dans notre façon de manger, de consommer et de vivre. Cette crise a un impact sur toutes les dimensions de nos vies : la santé publique, le monde du travail, les interactions sociales, le débat politique, l'usage des espaces publics, l'économie, l'environnement, et la vie culturelle. Le Covid-19 frappe très sévèrement.
Nouvelles envies, changement de mode de vie, remise en question de notre rapport au monde et à la société actuelle... Est-ce là le début d'une nouvelle vie pour chacun d'entre nous ? La pandémie a remis en question beaucoup de nos acquis. Pour cha- cun d'entre nous à travers le pays, la vie quotidienne s'est transformée d'une manière que nous n'aurions jamais envisagée. Nous avons dû rapidement changer nos habitudes afin de préserver notre santé, celle de nos proches, de nos voisins et du reste du monde. Coupure avec le monde extérieur Moins de contact avec le monde extérieur, les amis et l'entourage familial. Henda mère au foyer ne sort plus « Heureusement, je vis avec ma famille. Je téléphone à ma mère, souvent maintenant, beaucoup plus qu'avant Corona, en fait tous les jours, parfois même deux fois. Je m'occupe autant que possible. En plus je regarde des émissions dans lesquelles un sujet est abordé. Au fond, je pense qu'il faut aussi voir le côté positif de cette situation extraordinaire, par exemple que notre vie quotidienne est moins stressante maintenant », dit-elle Nadia essaie de meubler son temps en pratiquant le sport et les randonnées. « Normalement, je ne reste pas seulement à la maison, je fais de la marche et la natation presque tous les jours dans oublier les randonnées. Quand on est habitué à cela, on s'ennuie très vite chez soi, je ne sais parfois pas quoi faire de mon temps. Je n'ai de contacts téléphoniques qu'avec mes amis et ma famille. Je recommande aux autres de penser positivement, ce temps passera. Le monde va lentement revenir à la normale et nous pourrons alors nous revoir et nous prendre dans nos bras, ce qui le rendra d'autant plus beau. Nous devons rester optimistes ! ». Notre manière de consommer à changer. « Depuis l'apparition du Covid, les choses ont commencé à changer. Alors j'ai pensé que la première chose à faire était de renforcer son propre système immunitaire, afin d'affronter au mieux, ou cohabiter avec, ce virus. Chaque matin, je prépare un jus de fruits et de légumes avec un extracteur. Citron, curcuma et gingembre sont les ingrédients de base puis, chaque jour, je varie. Un jour, cela peut être une betterave orange et des carottes. L'après-midi, je m'amuse à préparer des croissants, des tartes, des cakes et des gâteaux pour la famille », note Samira, mère de deux enfants. L'explosion des commerces de proximité. Même si les consommateurs se sont rués vers les grandes surfaces en début de crise, ils se sont également tournés vers les petits commerçants, proches de leurs lieux de résidence. La situation est déjà très particulière. Mais pour l'instant, nous ne pouvons rien y faire, nous avons juste besoin de patience. Mais bien entendu, ma vie quotidienne a beaucoup changé dans cette situation de Corona. J'ai peur d'aller dans les grandes surfaces. Je me contente de l'épicier du coin, avoue-t-elle. Fini les tournées du shopping parce que... chacune de nos sorties est désormais réfléchie. Sortir en public ou même aller à l'épicerie est un facteur de risque, alors, aussi bien le faire pour de bonnes raisons. La Covid-19 nous a ramené à l'essentiel. De quoi avons-nous besoin pour vivre? Le e-commerce en verve D'autres consommateurs sont branchés sur l'e-commerce. La crise sanitaire a forcément conduit à une révolution chez les consommateurs. Mais elle a servi d'accélérateur. Le commerce en ligne séduit plusieurs consommateurs supplémentaires. Et une bonne partie des clients entend bien continuer à commander par Internet et sur le réseau social. Plusieurs boîtes en ligne proposent des offres sur Facebook avec possibilité d'acheminement de la marchandise à domicile. Pour eux, la crise aura aussi eu des conséquences désastreuses, notamment chez les jeunes. Isolement, chômage, études en suspens... Pour ces derniers, la crise de la Covid-19 est souvent synonyme de privations et de restrictions. Actuellement, l'inquiétude est à son comble. Beaucoup réalisent qu'ils n'étaient pas préparés financièrement à un tel revers. Certains ont brusquement perdu leur emploi. « Je travaillais dans un hôtel qui vient de fermer ses portes faute de clients. Je suis au chômage », note Hédi. Plusieurs entreprises ont été ou seront amenées à arrêter ou à réduire leur production et donc à diminuer les effectifs ou la durée du travail. Certains jeunes qui subissent de plein fouet les conséquences de la pandémie sur l'emploi, sont contraints de faire des concessions sur leur rémunération pour obtenir un travail et ce, alors que les offres se font particulièrement rares, ce qui les rend plus vulnérables aux conséquences économiques de la pandémie. La Covid-19 nous force à changer nos vies et nos habitudes. En attendant l'arrivée du vaccin, nous devons respecter les gestes barrières. C'est notre seul moyen d'éviter la contamination et de ralentir la propagation du coronavirus K.B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.