Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    CONDOLEANCES    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Bizerte – «Route du Jasmin»: «Marina Cap 3000» accueille 24 bateaux et yachts    L'épouse du Chef de l'Etat appelle à redoubler d'efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes    Le service de la dette extérieure éponge la totalité des transferts de la diaspora    Un an après sa visite aux artisanes de Hay Hlel, Kaïs Saïed y retourne    Mali : Un exploit sur le marché obligataire régional, toutes les dettes réglées    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Hatem M'rad: Les trois grands sens de la démocratie    Tunisie - Un Français meurt en prison dans des conditions pénibles alors qu'il a été libéré par un juge    WTA Cincinnati : Ons Jabeur exemptée, Serena défie Raducanu    Kef : La maladie de la langue bleue sévit    Taboubi à propos de la réunion avec le gouvernement : ce n'est pas un nouveau pacte social !    L'agence de notation japonaise R&I dégrade, une nouvelle fois, la note de la Tunisie    Semaine boursière : Le Tunindex enchaine les hausses    L'huile subventionnée débarque à Monastir    Royaume-Uni : Le probable successeur de Boris Johnson déjà plombé par un scandale    Un énorme soulagement à Sfax et Bizerte, dans la même journée    L'UE assaillie par les migrants clandestins, +86% cette année    Foot-Europe: le programme du jour    Fête nationale de la femme: La « condition féminine », une imposture !    Protéger les femmes    Les étudiants en quête d'un logement décent: Un vrai casse-tête !    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Le FTDES dénonce la poursuite de la marginalisation de la question relative au transport des ouvrières agricoles    Arrestation d'un trentenaire condamné à 11 ans de prison    Importation anarchique et déficit de la balance commerciale: Le protectionnisme, un mal nécessaire ?    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    « Kurt Rosenwinkel » au festival international de Hammamet: La nuit du jazz    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Hédi Ben Abbès, président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (Ccitj): De premiers projets seront signés    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Par Jawhar Chatty : 13 août, la short list de Kais Saied    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats du premier jour pour la Tunisie    Foot Européen : Programme TV des matches du samedi    Salman Rushdie poignardé à New York    Un jeune tunisien meurt dans une prison italienne    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    Plusieurs terroristes touchés après des affrontements avec des militaires à Jebel Selloum    Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent    EST | Transferts d'été : Le remue-ménage se poursuit...    Après le report du verdict de la commission nationale d'appel au 6 septembre : La fuite en avant    CAB : Report de l'assemblée élective…    Dialogues éphémères | Laisser faire la main de Dieu...    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le CFCM déplore la politisation du procès
Caricatures du Prophète
Publié dans Le Temps le 09 - 02 - 2007

• Sarkozy, Bayrou et Hollande apportent leur soutien à l'hebdomadaire Charlie Hebdo
Le Temps-Agences - Le bureau exécutif du Conseil français du culte musulman (CFCM) a déploré mercredi soir la politisation du procès de Charlie Hebdo pour la publication de caricatures du Prophète Mohamed.
Il reproche aux candidats de l'UMP et de l'UDF Nicolas Sarkozy et François Bayrou, ainsi qu'au dirigeant socialiste François Hollande, d'avoir apporté leur soutien à l'hebdomadaire au nom de la liberté d'expression.
Certains membres du CFCM reprochent en particulier à Nicolas Sarkozy, qui est ministre de l'Intérieur et des Cultes, d'avoir manqué à son devoir de neutralité.
Dans un communiqué, le bureau exécutif du CFCM "déplore la politisation d'une affaire judiciaire" et "regrette cette instrumentalisation qui ne peut être que néfaste à la communauté nationale".
Il souhaite "une plus grande retenue pour laisser dans son contexte propre une plainte qui vise deux caricatures injuriant les musulmans".
Nicolas Sarkozy a exprimé mercredi son soutien à Charlie Hebdo dans une lettre lue à l'audience par l'avocat de Charlie Hebdo, Me Georges Kiejman.
Le ministre de l'Intérieur a dit préférer "l'excès de caricatures à l'absence de caricature" et a confirmé sa position dans la journée lors d'un déplacement à Toulon.
Cette prise de position a déclenché la colère de plusieurs membres du bureau du CFCM présidé par Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, certains prônant une démission du bureau en bloc en signe de protestation.
"Il n'y a plus de neutralité, il a mis le feu aux poudres", déplorait en marge de l'audience Abdallah Zekri, chargé de mission auprès du président du CFCM.
Dans la soirée, Dalil Boubakeur a prôné l'apaisement.
"J'ai demandé quelques explications sur la nature de cette lettre et il apparaît que c'est une lettre du candidat à l'élection présidentielle et non celle du ministre chargé des Cultes, ce qui effectivement aurait soulevé un certain nombre de récriminations", a-t-il dit sur LCI.
"Donc, c'est cette thèse là que je vais moi-même présenter à mes collègues", a-t-il ajouté.
Le périodique et son directeur, Philippe Val, sont poursuivis en justice par l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), la Grande mosquée de Paris et la Ligue islamique mondiale pour "injures publiques envers un groupe de personnes, en raison de leur appartenance à une religion".
Charlie Hebdo avait repris en février 2006 certaines des caricatures du Prophète publiées initialement en septembre 2005 dans le journal danois Jyllands-Posten.
Initié en 1999 sous le gouvernement Jospin par Jean-Pierre Chevènement, c'est finalement sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy que le CFCM est devenu, en 2003, l'instance représentative des musulmans de France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.