Affaire Mohsen Adili : ouverture d'une enquête pour meurtre avec préméditation    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Tunisie : Campagne 'C'est moi qui porte la culotte !' pour lutter contre la précarité menstruelle    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    CAN 2021 : Résultats complets et classements à l'issue de la J02    CAN 2021 : le classement des buteurs avant la J03    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Fathi Sellaouti sur les pas de Neji Jalloul : ça va secouer à la prochaine rentrée    Abdelmalek écarte tout risque de catastrophe dans les établissements scolaires    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Achat auto: Quelle voiture choisir ? Et comment ?    Tunisie : Les réponses de Ridha Lénine à la consultation nationale    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Covid-19 | Nabeul : 901 cas détectés dans le milieu scolaire    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    Enregistrements des derniers appels téléphoniques de Ben Ali : Quel apport historique ?    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    Tunisie-coronavirus : La plupart des hospitalisés sont des non-vaccinés    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Que veulent-ils vraiment ?    Le nombre de participants aux consultations électroniques    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    JSK : On ne chôme pas...    Des nouvelles données du vaccin AstraZeneca confirment son efficacité comme troisième dose de rappel    Express    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Météo: Températures en légère hausse pour ce lundi    Italie: Les policiers refusent de porter un masque rose    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    L' Ukraine victime d'une grosse cyberattaque visant ses sites gouvernementaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le CFCM déplore la politisation du procès
Caricatures du Prophète
Publié dans Le Temps le 09 - 02 - 2007

• Sarkozy, Bayrou et Hollande apportent leur soutien à l'hebdomadaire Charlie Hebdo
Le Temps-Agences - Le bureau exécutif du Conseil français du culte musulman (CFCM) a déploré mercredi soir la politisation du procès de Charlie Hebdo pour la publication de caricatures du Prophète Mohamed.
Il reproche aux candidats de l'UMP et de l'UDF Nicolas Sarkozy et François Bayrou, ainsi qu'au dirigeant socialiste François Hollande, d'avoir apporté leur soutien à l'hebdomadaire au nom de la liberté d'expression.
Certains membres du CFCM reprochent en particulier à Nicolas Sarkozy, qui est ministre de l'Intérieur et des Cultes, d'avoir manqué à son devoir de neutralité.
Dans un communiqué, le bureau exécutif du CFCM "déplore la politisation d'une affaire judiciaire" et "regrette cette instrumentalisation qui ne peut être que néfaste à la communauté nationale".
Il souhaite "une plus grande retenue pour laisser dans son contexte propre une plainte qui vise deux caricatures injuriant les musulmans".
Nicolas Sarkozy a exprimé mercredi son soutien à Charlie Hebdo dans une lettre lue à l'audience par l'avocat de Charlie Hebdo, Me Georges Kiejman.
Le ministre de l'Intérieur a dit préférer "l'excès de caricatures à l'absence de caricature" et a confirmé sa position dans la journée lors d'un déplacement à Toulon.
Cette prise de position a déclenché la colère de plusieurs membres du bureau du CFCM présidé par Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, certains prônant une démission du bureau en bloc en signe de protestation.
"Il n'y a plus de neutralité, il a mis le feu aux poudres", déplorait en marge de l'audience Abdallah Zekri, chargé de mission auprès du président du CFCM.
Dans la soirée, Dalil Boubakeur a prôné l'apaisement.
"J'ai demandé quelques explications sur la nature de cette lettre et il apparaît que c'est une lettre du candidat à l'élection présidentielle et non celle du ministre chargé des Cultes, ce qui effectivement aurait soulevé un certain nombre de récriminations", a-t-il dit sur LCI.
"Donc, c'est cette thèse là que je vais moi-même présenter à mes collègues", a-t-il ajouté.
Le périodique et son directeur, Philippe Val, sont poursuivis en justice par l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), la Grande mosquée de Paris et la Ligue islamique mondiale pour "injures publiques envers un groupe de personnes, en raison de leur appartenance à une religion".
Charlie Hebdo avait repris en février 2006 certaines des caricatures du Prophète publiées initialement en septembre 2005 dans le journal danois Jyllands-Posten.
Initié en 1999 sous le gouvernement Jospin par Jean-Pierre Chevènement, c'est finalement sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy que le CFCM est devenu, en 2003, l'instance représentative des musulmans de France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.