Gafsa : Maîtrise de l'incendie déclenché près de la laverie d'Om Larayes    Ridha Tlili: La Tunisie a-t-elle enterré le Panafricanisme?    Libye : Les renseignements turcs lancent la traque de Seif el islam Kadhafi    Tunisie – Kairouan : Aggravation du bilan de l'intoxication collective au méthanol    Participez au vote et choisissez le « Meilleur public au monde » : l'EST fait partie des équipes sélectionnées de #TheBestSupporters    Palestine : aux origines étaient les Philistins    Kef-Covid19 : Evasion de 4 migrants irréguliers du centre d'isolement sanitaire    Saadeddine Zmerli : La Ligue Tunisienne pour la Défense des droits de l'Homme (LTDH) a 50 ans    1931 nouveaux cas et 12 décès en Arabie Saoudite    Ce que l'on sait de la rencontre entre Saïed et Fakhfakh    L'IBM Digital Plateform accessible aux bénéficiaires de l'ANETI sur le site ANETI Tkawen    Tunisie-Espagne: Examen des préparatifs pour la reprise de l'activité touristique dans les deux pays    Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 617 décès    Confinement: baisse de 40% de la pollution atmosphérique dans la plupart des régions    L'UNESCO rend hommage à Albert Memmi    Tunisie – Le ministre des domaines de l'Etat renaît de ses cendres…    Soyez lauréats du Growth Stage Impact Ventures au Sommet Finance de Genève : l'appel du PNUD    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 26 mai à 11H00    Tunisie: Des signataires d'un document interne appellent à une alternance de dirigeants au sein du Mouvement Ennahdha    Le transport irrégulier autorisé à assurer le retour des élèves et personnels éducatifs aprés le refus des louagistes    Monji Ben Raies: Une seule planète, un seul peuple, nous avons un avenir commun et nous survivrons    Le spot publicitaire “Jena l'Aïd avec Judy” des années 80 de retour à la Télé (vidéo)    Le film Dachra de Abdelhamid Bouchnak sur la plateforme Netflix dès le 6 juin    Abdelfattah Mourou jette l'éponge    « Far7et El Aïd » avec Tunisie Telecom : 3 voitures Wallys Car, 116 mille DT et des cadeaux pour 32 gagnants    Bassin minier : Et ça chauffe…    L'Arabie saoudite désormais le 15ème foyer du Covid-19 dans le monde    Tunisie – Bac 2020 : reprise des cours dès le 28 mai sous certaines conditions    Tunisie [Vidéo]: En direct , animation au centre-ville de Sfax après la reprise des cafés    Jourchi : le discours de Saied n'est pas protocolaire    Basket : l'Euroleague annulée    Serie A : Ibrahimovic (AC Milan) gravement blessé    Borussia Dortmund – Bayern Munich : sur quelle chaîne voir le match ?    Football – Coronavirus : Le Barça vend ses masques à 18 euros la pièce    Club Africain : Mokhtar Belkhiter résilie son contrat    Tunisie – Météo : Températures en légère baisse    Hédi Bouraoui - Albert Memmi : un fondateur d'une francophonie plurielle    VIDEO : Korchide explique la gravité de la prise de la base militaire d'Al Watya par les turcs sur la sécurité nationale tunisienne    Les pays africains invités à bâtir des économies plus résilientes à travers l'intégration    25 Mai, Journée Internationale de l'Afrique: Achref Chargui et Samia Orosemane ce soir au WAN Music Show    Samir Marzouki - Mort d'Albert Memmi, le Tunisien tourmenté    Arabie Saoudite: 2399 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures    Covid-19: 193 nouveaux cas et 8 décès en Algérie    Albert Memmi est décédé : la Tunisie perd en lui l'un de ses illustres écrivains    Un mur d'acier contre les Palestiniens    Tunisie – VIDEO : Imed Ben Halima appelle à assigner Rached Ghanouchi à la résidence surveillée    L'Alecso publie une version en ligne du "Dictionnaire Terminologique Covid-19"    Tribune | Art, culture et loisirs, le malentendu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Citron trop acide
Il se vend à 3 dinars le kilo
Publié dans Le Temps le 03 - 09 - 2009

Du latin "citrus", le nom vient du grec "kitron" dérivé lui-même du persan "limoun". En Tunisie, on l'appelait autrefois "limon" de l'italien "limone" qui est resté dans le terme "limonade" ainsi que dans l'espagnol "limon" et l'anglais "lemon".On pense que le citron vient de l'Est de la région himalayenne, au sud de la Chine,
plus précisément de la Haute Birmanie. Dans notre pays, cet agrume disparaît et réapparaît au gré des invasions et des changements climatiques. En jus, il entre dans la composition de nombreuses boissons (limonade, citronnade, cocktails divers, thé...) et desserts (sorbets, glaces, crèmes, tartes, gâteaux...). Sa production en baisse durant ce mois sacré a fait exploser les prix et nos ménages ont manqué de fruits pour faire du jus en cette période ramadanesque.
Le citron est un produit qui se fait rare de nos jours. Dans les grandes surfaces comme sur les étals des marchands de légumes ambulants, les vendeurs esquissent la même réponse : ''Pas de citron aujourd'hui!''. Son prix varie entre 2.500 et 3.000 le kg dans les principaux marchés de la capitale. Dans certaines villes, le prix d'un kilogramme de citron a franchi le seuil du tolérable. Depuis juillet dernier, il n'est pas descendu sous la barre des 2000 le kg. Tension sur le marché, ce produit devient cher et inabordable. Conséquence : le citron est en passe de devenir un produit de luxe. Cette flambée des prix du citron est justifiée comme nous le précise un agriculteur par la baisse de la production qui n'arrive pas à couvrir les besoins du marché. Cet agrume n'est pas encore arrivé à sa maturité. On le vend à l'état vert. L'offre est réduite et la demande est grande et plusieurs familles trouvent des difficultés pour se ravitailler en citrons très utilisé dans la préparation des repas. Sonia estime que " le citron n'est pas un luxe. C'est vrai que ce n'est pas la campagne. Mais faut-il l' importer pour ne pas se priver de son jus en ce mois sacré ? ".
Les jus en boîte envahissent nos commerces. Un détour dans les grandes surfaces, ou dans les supérettes et épiceries du coin suffit à le confirmer. On y découvre une grande diversité de produits. Cette ouverture aux jus de fruits industriels tente de combler un vide. Le consommateur n'arrive plus à s'approvisionner en jus de production locale, pour la simple raison qu'elle se fait de plus en plus rare. Il est vrai que la saison agricole de citrons en est juste à ses débuts. A l'état vert, on ne peut pas l'accueillir et certains agriculteurs essaient d'approvisionner le marché par des citrons peu mûrs. La
qualité non plus ne suit pas. C'est ce qui explique l'augmentation du prix des citrons à 2 dinars voire à 3 dinars le kilo. Alors qu'en période similaire, ces agrumes ne devraient coûter plus de 500 millimes le kilo. On parle dans les coulisses de l'importation du citron d' Egypte. Mais ce citron du pays du Nil tarde à débarquer. Et là faut -il penser dorénavant à stocker des quantités importantes de citrons en vue de faire face à ce manque en ce mois sacré ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.