Ennahdha appelle au limogeage du ministre de l'Intérieur    L'ESSENTIEL | La vérité, si je mens ?    Grève des médecins, pharmaciens et dentistes de la santé publique Tunisiens mardi 25 janvier 2022    Que contiendra le nouveau décret de réconciliation pénale que prépare Kaïs Saïed ?    Express    Mutinerie au Burkina Faso : Renversement de Roch Marc Christian Kaboré ?    Ooredoo récompense les supporters Tunisiens : 15000 dinars à gagner ce samedi    Hausse des revenus de City Cars de près de 46%    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    CAN 2021 | Huitièmes de finale : Le Cameroun en favori !    CAN 2021 : Une sélection fait face à une épidémie de gastro-entérite !!    NEWS | La chute de la Ligue 1 !    CA | Retour de la passion en attendant la consécration : Ici, tout commence !    Abdelkader Maalej: Hommage à Ali Baklouti, le fondateur de La Gazette du sud et Chams el janoub    Produit de consommation de base: Les prix varient d'une région à l'autre !    Tunisie – météo : Ciel passagèrement nuageux et températures stationnaires    Passagers du métro agressés : ce que le suspect a dit en garde à vue    Amen Allah Messaâdi : le rythme des contaminations ne régresse pas    Sur nos écrans l «Al Kahen» de Othman Abou Laban : Le genre dans le mauvais    « Art Expo » à la galerie « Musk & Amber » : Action commune    Seulement 13% des Tunisiens sont diplômés    Kamel Ben Messaoud explique la décision du Tribunal administratif en faveur de Béchir Akremi    STEG : -40% en liquidités, 13 milliards de dette…, pourtant les salariés auront leurs primes    Livres | «Ton absence n'est que ténèbres» de Jón Kalman Stefánsson : Une mosaïque romanesque extraordinaire    Gafsa: Plus de 231 infractions économiques relevées    A Bizerte, 2 400 oliviers seront plantés pour la saison 2021-2022    Daily Brief du 24 janvier 2022: Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu'il s'est fait remonter les bretelles par Macron !    CAN 2021 : Sur quelles chaînes regarder les matches de lundi ?    Kasserine: L'UTICA menace d'organiser des journées de colère    Le couvre-feu va-t-il être prolongé ? Précisions de Amen Allah Messadi    Coupe de Tunisie : résultats complets des matches du 3ème tour    Youssef Bouzakher : le ministère de la Justice et le pouvoir législatif sont responsables de la situation de l'affaire Akremi    Ettakatol: Saied veut démanteler les institutions de l'Etat    Ammar Mahjoubi: Le caractère fondamentalement inégalitaire de la société romaine*    Tunisie : Le CSM met en garde contre "la diffamation sans précédent de ses membres".    Monde : Le président arménien annonce sa démission    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Santé et éducation, piliers du développement humain
Journée Mondiale de la population
Publié dans Le Temps le 14 - 07 - 2010

A l'instar de la communauté internationale, la Tunisie a célébré hier, la 21ème Journée Mondiale de la Population placée sous le thème « Tout le monde compte ». A cette occasion, l'Office National de la Famille et de la Population (ONFP) a organisé une journée d'information sur les activités du Centre de Formation Internationale et de Recherche en Santé de la Reproduction et Population (Cefir), désigné depuis un an comme centre collaborateur avec l'OMS pour la formation et la recherche en santé de reproduction.
La manifestation a été marquée par la participation d'éminents responsables de l'OMS, du PUND ainsi que du ministre de la Santé publique, M. Mondher Zenaidi. Ils ont mis l'accent sur l'importance des programmes de développement notamment, dans le domaine de la santé et de l'éducation. A cet égard, le Dr Houssine El Jezairi, Représentant Régional de l'OMS, bureau de la Méditerranée Occidentale (EMRO) a traité de l'état des lieux dans les pays de la région où l'on enregistre un écart au niveau des indicateurs du développement. Le Représentant a aussi parlé de la mortalité maternelle qui sévit dans plusieurs pays arabes et où le taux est très élevé à ce niveau, tel le cas du Yémen. Parallèlement, le Dr Al Jezairi a évoqué les efforts déployés par la Tunisie en matière de planning familial. Un effort louable qui a permis à notre pays de relever le défi du développement humain en maîtrisant le taux de natalité tout en préservant l'équilibre de la croissance démographique. En effet, le taux synthétique de fécondité est 2,08 %. Un taux qui permet encore le renouvellement des générations contrairement aux pays européens où, un déséquilibre en la matière est enregistré.
Le planning familial
Toujours dans le même ordre d'idées, le Représentant a parlé de l'avortement qui ne « doit pas être le moyen de planification familiale », d'après le responsable. Pour répondre à ce point, M. Mondher Zenaidi a annoncé que « 10 mille avortements contrôlés ont lieu chaque année en Tunisie. Le chiffre est en diminution continue depuis les années 90 où on enregistrait 23 mille avortements chaque année ». Le ministre a aussi cité quelques indicateurs enregistrés dans le domaine de la santé qui enregistre une nette amélioration. Entre autres, 98 % des grossesses sont contrôlées dans notre pays. La mortalité infantile est de 15 pour mille. L'objectif serait de la diminuer pour atteindre les 12 pour mille dans quatre ans et 10 pour mille d'ici vingt ans.
Dès lors, la Tunisie a pu réaliser des sauts qualitatifs et quantitatifs dans le domaine de la santé, un des piliers du développement de la population. Elle a d'ailleurs, réussi à se tailler une réputation internationale dans le secteur de la formation et de la recherche en santé de la reproduction et la population. Preuve, la collaboration entre l'OMS et le Cefir. Dans ce cadre le centre a réalisé plusieurs études axées notamment sur la contraception, l'acceptabilité du condom féminin en Tunisie et une étude sur la prévalence des maladies sexuellement transmissibles (MST) chez les femmes tunisiennes enceintes et la validation de l'algorithme clinique proposé par l'OMS pour la prise en charge des MST. Parmi les autres études réalisées, on cite également celle relative à l'avortement médical précoce ainsi que la mise en place d'un programme d'amélioration de la qualité dans un centre de planification familiale à Monastir. Une enquête a été menée dans le centre pour recenser les problèmes relatifs à la qualité et qui sont au nombre de trois. Il s'agit en fait de la durée du temps d'attente, le regroupement insuffisant des services de planification familiale et de santé génésique et l'absence de démarche globale.
Outre les études, le Cefir assure des sessions de formation à la demande dans différents domaines dont l'équité de genre et prévention de la violence à l'égard des femmes, l'écoute et la communication dans la santé de la reproduction, la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH en Tunisie…L'assistance technique dans le cadre de la coopération Sud/Sud figure aussi parmi les activités du Cefir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.