Football | L'Espérance Sportive de Tunis remporte la Super Coupe de Tunisie    Est-il possible de réguler les réseaux sociaux?    Supercoupe: L'Espérance Sportive de Tunis remporte le titre devant le Club Sportif Sfaxien grâce aux tirs au but    Tunisie | « La situation de la pandémie liée à la coronavirus pourrait s'aggraver d'ici un mois … »    L'EST remporte le Trophée de la Super-Coupe tunisienne de football 2020 aux tirs au but face au Club Sportif Sfaxien    Covid-19 | Le Président de la République ordonne la mise en place, dimanche, d'un laboratoire d'analyse à Sidi Bouzid    Super-Coupe de Tunisie de Football EST vs CSS : Nissaf Ben Alaya donne le coup d'envoi du match en tirant sur le ballon    Tunisie – Pour son premier test Mechichi devra trancher entre l'Etat de droit et l'état de non-Etat    Ouverture du 5E Congrès du SNJT: Les droits des journalistes, un fondement de la liberté de la presse    La FTDJ accuse le gouvernement Fakhfakh de vengeance: A-t-on vraiment sanctionné les médias ?    Marseille (OM) vs (LOSC) Lille en direct et live streaming : comment regarder le match ?    Programme TV du dimanche 20 septembre    EST: Vaincre et plaire    CSS: Un deuxième objectif à réaliser    Programme TV du samedi 19 septembre    Le PDL organise une marche contre le terrorisme: Moussi épingle Ennahdha et promet des dossiers à Mechichi    Région du Proche-Orient et Afrique du Nord — Pandémie de la Covid-19: Main dans la main vers un avenir alimentaire durable    REPORTAGE — Transports en commun: Un protocole sanitaire difficilement respecté    A paraître aux éditions Cérès: «Hamed Karoui, une vie en politique»    Mes odyssées en Méditerranée – Festivaletteratura : Tunis, "Une ville en livres"    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    Tunisie: 35 nouvelles infections au coronavirus dont 10 pour le personnel de santé à Jendouba    Météo: Prévisions pour dimanche 20 septembre 2020    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Etats-Unis : Plus de 200.000 morts    L'écrivain italo-tunisien Alfonso Campisi décoré par le président Matarella    Commission européenne : Nouvelles sanctions en vue contre les Gafa    Ammar Mahjoubi: pourquoi le mot manichéisme a-t-il une connotation péjorative ?    Mohamed Larbi Bouguerra: -Deal- du Siècle ou cynisme ehonté ?    Précision de la Banque mondiale à propos d'un article sur le financement des entreprises en Tunisie    L'UGTT œuvrera pour l'amélioration des conditions de travail des journalistes    Russes et Turcs proches d'un accord sur la Libye    «Entraîner le Real Madrid, c'est mon rêve !»    Le niet du Hezbollah et du mouvement Amal    L'ONU tire la sonnette d'alarme sur l'aide humanitaire    «Don Quichotte...» à l'ouverture de la saison du théâtre    Amour, bonheur et... ennui    Les «Amis Artistes» vus par Hechmi KHALLADI    La Russie salut la décision libyenne de reprendre le commerce du pétrole    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    Ces jeunes nouveaux magistrats du Tribunal administratif    Covid-19 : 540 nouveaux cas de contamination    La Tunisie engagée dans la lutte contre l'appauvrissement de la couche d'ozone    Le ministère de la Santé actualise l'état de la situation épidémiologique dans tous les gouvernorats à la date du 16 Septembre    Les nouvelles du marché boursier    Investissements directs étrangers : Une dynamique recrudescente    En Tunisie, le secteur informel compte 1,5 million de travailleurs (INS)    Exposition/Confinement/Coronavirus : Trois pièces archéologiques tunisiennes retrouvent le sol tunisien    Libye: Haftar annonce la reprise de la production et de l'exportation du pétrole après 7 mois de blocus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Diagnostic précoce, alimentation saine et activité physique pour se prémunir contre la cancer du côlon
Publié dans Le Temps le 06 - 05 - 2007

*Pour un soutien psychologique et médical du patient
*Une association d'assistance aux personnes atteintes de cancer est née à Nabeul
Le cancer du côlon se développe à partir de la muqueuse du gros intestin. Dans 70 % des cas, la tumeur se développe dans le sigmoïde (boucle située dans la fosse iliaque gauche) ou dans le rectum. Chez les non-fumeurs, il est la deuxième cause de mortalité.
Les hommes sont un peu plus touchés que les femmes (taux d'incidence de 40 et 27 pour cent-mille ). Le mode de vie, l'alimentation et les efforts physiques, jouent un rôle important pour atténuer les risques de cancer. Ceci conduit à penser qu'une prévention efficace est possible. C'est dans ce cadre que s'inscrit l'organisation d'une table ronde sur cette pathologie lors des 1ères journées médicochirurgicales du Cap Bon qui ont eu lieu les 4 et 5 mai à Hammamet par l'Association médicale Néapolis et le Syndicat des médecins libéraux de Nabeul

Le cancer du côlon varie avec l'âge. Il est rare avant cinquante ans et assez fréquent vers 65 ans. L'hérédité peut intervenir. le risque d'avoir un cancer colorectal est plus élevé si un proche a (eu) un cancer colorectal. Le risque est d'autant plus fort qu'il y a plus de gens atteints dans la famille, que ce(s) cas sont proche(s) (père, mère, frère, sœur), et que ce(s) cas sont jeunes. On a identifié des familles à très haut risque, où les gens ont une mutation spécifique qui les prédispose à ce cancer. Ces familles ne représentent cependant que 5 % des cancers colorectaux .Les maladies inflammatoires chroniques du côlon, notamment la maladie de Crohnet la colite ulcéreuse : après une vingtaine d'années, le risque d'avoir un cancer est d'environ 1/3 si tout le côlon est atteint. Le mode de vie joue aussi un rôle important." Nous avons constaté qu'au CAP Bon par exemple que le cancer est particulièrement fréquent" nous précise Pr. Sadok Sassi, chef de service de chirurgie à l'hôpital Tahar Maâmouri de Nabeul qui ajoute " Il a une forme familiale. La biologie moléculaire et génétique a confirmé l'existence de gènes qui prédisposent à la parution de ce cancer. Il y a plusieurs familles entières au Cap Bon porteuses de ce cancer. Cette maladie peut apparaître à 15 ans où même à 95 ans. Il faut donc identifier les personnes à risque. Pour cela un diagnostic précoce est fondamental. Les symptômes sont souvent banals, par exemple : une douleur abdominale, une anémie où un amaigrissement inexpliqué peuvent être révélateurs d'un cancer du côlon. Le traitement est chirurgical, radiologique ou par chimiothérapie. Quand le cancer est détecté à un stade précoce, on le guérit. Le premier traitement est la chirurgie, qui permet d'enlever la tumeur et les ganglions environnants (curage ganglionnaire). (Les cancers très superficiels sont parfois totalement réséqués par voie endoscopique, sans chirurgie complémentaire nécessaire s'il n'y a pas franchissement de la musculaire muqueuse). On y associe des traitements adjuvants: chimiothérapie, si le curage contient des métastases ganglionnaires , ou s'il existe des métastases hépatiques ou pulmonaires; radiothérapie si l'exérèse chirurgicale n'a pu être totale, avec reliquat tumoral individualisé sur un organe vital. La majorité des cancers du côlon pourrait être évitée, par une surveillance accrue, un mode de vie approprié, et, probablement aussi, la prise orale de produits de chimioprévention. » Il est vrai que la détection et l'enlèvement des polypes pourraient diminuer de 80 % le risque de mort par cancer intestinal, si on commençait les examens vers 45 ans, puis tous les 5 ou 10 ans. Le régime alimentaire,la sédentarité, l'excès de calories ingérées, et peut-être aussi un régime trop riche en viande rouge pourraient augmenter le risque de cancer. Inversement, l'activité physique, et un régime riche en fruits et légumes, feraient baisser le risque de cancer, probablement parce que les végétaux contiennent des micronutriments protecteurs. En changeant son style de vie, on pourrait donc diminuer le risque de cancer de 60 à 80 %.

Apaiser la souffrance psychique du patient
Le patient atteint d'un cancer du côlon a besoin d'une prise en charge psychologique. « C'est une épreuve existentielle. Il y a certes un bouleversement psychologique chez le patient, des décompensations psychiatriques grevant le diagnostic » estime Pr. Riadh Bouzid, chef de service de psychiatrie à l'hôpital régional de Nabeul qui ajoute « Le médecin doit accompagner et soutenir psychologiquement le malade. Il doit à son patient une information loyale, claire et appropriée à la personnalité du malade et aux enjeux de la situation. Le langage infraverbal est important. Il doit informer le patient et lui offrir la possibilité d'une décision éclairée. L'information doit être claire, teintée d'espoir, raisonnablement optimiste qui encourage le malade, un partenaire actif aux soins. C'est dans ce cadre qu'une association régionale d'assistance aux personnes atteintes de cancer est née au Cap Bon. « Elle a pour mission de promouvoir toute action de soutien et d'aide aux personnes atteintes de cancer, développer toutes formes d'assistance et de prise en charge adaptées aux besoins exprimés par les personnes malades ou de leur entourage, organiser et articuler les prises en charge médicales, paramédicales, sociales et psychologiques, aux différentes phases de la maladie, par la création et la coordination d'un réseau de carcinologie conformément au programme national, contribuer à promouvoir toute action visant à améliorer la prise en charge et la prévention, mettre en partenariat l'ensemble des établissements de santé, les professionnels de santé et les associations de lutte contre le cancer » nous a précisé Pr. Sadok Sassi président de cette association
Kamel BOUAOUINA

Premières journées médicales chirurgicales du Cap-Bon
Les premières journées médicales chirurgicales du Cap-Bon ont été organisées par l'association médicale "Néapolis", en collaboration avec la section régionale du syndicat des médecins libéraux, et la participation de plusieurs médecins et chirurgiens.
A cette occasion, M. Mohamed Ridha Kechrid, ministre de la Santé publique a mis l'accent sur l'importance de cette manifestation scientifique, qui, a-t-il dit, est une occasion propice à la formation continue et à l'approfondissement du dialogue entre les équipes médicales.
Cette rencontre, a-t-il relevé, s'inscrit dans le cadre de l'attention particulière accordée au secteur de la santé dans le but de garantir le droit du citoyen à des prestations médicales modernes aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé.
Il a, ensuite, passé en revue les encouragements prodigués aux activités faisant usage des nouvelles techniques médicales dans l'objectif d'améliorer la qualité des prestations médicales préventives et thérapeutiques dispensées au citoyen.
Le ministre a indiqué que les acquis réalisés par le secteur de la santé seront renforcés, durant la prochaine période, par de nouvelles réalisations, en vue de garantir une couverture sanitaire plus étendue et plus efficiente. D'importants sujets ont figuré au programme de ces journées : l'asthme, le cancer du colon, l'antibiothérapie, ainsi qu'une série d'ateliers sur l'ORL, les accidents circulatoires cardiaques (ACC) et l'œil rouge.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.