Hamma Hammami : « Le mouvement Ennahdha est le seul responsable de la crise que connait le pays »    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    Saied à Kairouan pour s'informer des préparatifs en cours pour la réalisation du projet de la cité médicale des Aghlabides    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Rached Ghannouchi fait passer un message à ses partisans    Hichem Mechichi garde espoir...    Ghannnouchi appelle partis et forces politiques au dialogue    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    AIL : 1194 contrats de leasing reportés sous l'effet Covid hausse des produits de leasing    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Covid-19 : Baisse de la pression sur les lits de réanimation et d'oxygène à l'hôpital de La Rabta    Tunisie-Ligue 1 : Classement général avant les matches de la 14ème journée    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Un nouveau système informatique intégré pour la douane tunisienne    Augmentation des prix des tickets des bus et métros? Chakchouk clarifie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Météo : Un temps brumeux et ciel peu nuageux pour ce week end    CA: Réagir ou périr !    Billet: Un univers déconnecté    Le FMI met en garde contre le risque d'insoutenabilité de la dette publique à défaut de réformes en Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    CS Sfaxien : Moncef Khemakhem réélu à la tête du club    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    Huile d'olive: Pas d'augmentation des prix pendant Ramadan    CONTROLE DES UNITES DE PECHE PAR SATELLITE: Période expérimentale jusqu'au mois de juin prochain    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Concours de Miss Tunisie 2021: Le challenge de l'humanitaire    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Omar Ibnulkhattab Al Farouk «Le Tranchant» (suite)
Les compagnons du Prophète
Publié dans Le Temps le 11 - 08 - 2012

Du vivant du Prophète Omar Ibnulkhattab était intervenu pour veiller à la protection du foyer du Prophète et de ses femmes selon les préceptes coraniques et notamment les versets de la sourate Al Ahzab où les épouses du Prophète Mohamed sont exhortées à observer une obligation de réserve inhérente à leur statut particulier de Ahl Al Beït.
« Ô femmes du Prophète ! vous n'êtes comparables en rien aux autres femmes ne soyez pas complaisantes dans vos propos, de peur d'éveiller des désirs troubles en certains cœurs malsains ! soyez plutôt décentes dans vos discours !

Restez dignement dans vos foyers ! Ne vous exhibez pas impudiquement telles des païennes du temps révolu ! (Al Ahzab – Versets 32 et 33)

C'était en quelque sorte une immixtion dans les affaires privées du Prophète. Bien plus, fustigeant son épouse pour l'inciter à observer les mêmes obligations que celles des femmes du Prophète, celle-ci manifesta son mécontentement et Omar lui dit alors : « Malheur à toi, tu n'aimes pas que je te rappelle à l'ordre ?

Et son épouse de répondre :

« Tu te formalises parce que je te fais part de mon avis, et n'accepte pas d'être fustigée injustement ? Alors que ta fille Aïcha, ainsi que toutes les femmes du Prophète peuvent discuter avec lui sur certaines questions, pour l'inviter à réfléchir et lui éviter par la même de se méprendre.

Omar Ibnulkhattab, n'a pas réagi sur le moment. Il alla chez Om Salamah, une des épouses du Prophète avec laquelle il avait un lien de parenté.

Après s'être fait annoncé, il eut la permission de pénétrer chez elle pour la rencontrer en présence de l'une de ses dames de compagnie.

Il lui demanda si elle, et les femmes du Prophète pouvaient émettre leurs avis pour l'amener à changer d'attitude ou à renoncer à quelque chose qu'il avait décidé de faire auparavant.

L'épouse du Prophète se contenta seulement de lui répondre : « Malheur à toi, tu veux t'immiscer partout et même entre le Prophète et ses épouses ?

Et Omar ne put faire de mieux que de partir.

Il était pourtant animé d'une bonne intention : celle de vouloir appliquer les préceptes de l'Islam, à la lettre.

Son comportement avait toujours été constant depuis qu'il s'était converti à l'Islam.

Durant le califat de Aboubakr il n'avait pas caché à celui-ci son mécontentement à l'égard de Khaled Ibn Al Oualid qui tua un certain Malek Ibn Nouira pour épouser sa femme par la suite.

Il avait incité Aboubakr pour le révoquer de son poste de l'armée musulmane, et de le rappeler de la Syrie où il se trouvait à l'époque.

Mais Aboubakr pardonna à Khaled après lui avoir envoyé un écrit dans lequel il lui avait adressé de violents reproches.

Nous verrons que Omar Ibnulkhattab, quant à lui, n'a pas oublié ce qu'a fait Khaled et qu'il le révoqua dès qu'il succéda à Aboubakr. (A suivre)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.