Tunisie-Hichem Mechichi: Les défis auxquels le pays est confronté sont graves et menacent la continuité de l'Etat    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis s'amuse avant le derby    Amine Mahfoudh évoque le flou constitutionnel qui entoure les remaniements ministériels    Polémique autour de la prestation de serment, que dit la constitution ?    A Sousse, des protestataires revendiquent la chute du régime    Le patronat libyen sollicite les compétences et la main-d'œuvre tunisiennes    COVID-19 Sousse, situation au 25 Janvier: 62 nouveaux cas et 8 nouveaux décès    Tunisie: En images, manifestation au Kef pour réclamer la libération des détenus    Tunisie [Vidéo]: Coup d'envoi du Match Olympique de Béja contre Espérance Sportive de Tunis    Mechichi : Une carte des centres de vaccination contre le coronavirus a été établie    CONDOLEANCES    Le FLAGSHIP KILLER MI 10T Pro-5G de XIAOMI débarque enfin en Tunisie    CONDOLEANCES : M. Nabil JERIDI    Espérance de Tunis : le Ghanéen Khaled Abdelbasset espérantiste jusqu'en 2023    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 26 Janvier 2021 à 11H00    Attijari bank annonce un PNB de 488 millions de dinars en 2020    Mobilisation tous azimuts en faveur de l'adaptation au changement climatique en Tunisie    Le premier ministre italien présente sa démission    Débats houleux à l'ARP, levée de la séance plénière    Tunisie – météo : Poursuite des pluies dans le nord et vent fort sur les côtes    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    A l'occasion de son 102e anniversaire : «Taraji Pay» voit le jour    Les indiscrétions d'Elyssa    Volleyball | Coupes d'Afrique des jeunes : Vers l'annulation...    Mini-Football | Super League Elite (3e journée) : Arriadh confirme, La Marsa cale    Stupeur sur fond d'ambiance délétère au CA : Supplice clubiste !    Télétravail : Quelles sont les entreprises qui investissent dans les solutions IT?    Contrepoint | Culture... et interrogations    18e édition du festival des cinémas d'Afrique en ligne : Le numérique comme issue    Kaïs Saïed doit choisir : l'Etat ou le chaos    Au Bardo, face à des manifestants hurlants, on aligne des camions blindés    Mohamed Ammar : Le gouvernement Mechichi est, moralement et politiquement, déchu    Tunisie-Ligue 1 (J10): les matches de ce mardi et programme TV    Tunisie: Les échanges commerciaux avec l'extérieur ont enregistré une baisse    Manifestations-Rafik Abdessalem:"Le président doit choisir entre le chaos ou l'Etat"    Tunisie – Un haut conseil de la sûreté de l'Etat hors norme où tous les coups étaient permis    Appel à candidatures pour le projet "Académie des Musiciens créateurs"    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les jeunes et le rêve d'une Cité modèle citoyenne
Aujourd'hui à Kasserine: première de «Houmti wa Nawarti»
Publié dans Le Temps le 20 - 12 - 2012

El Teatro présentera aujourd'hui à 15H00 au Complexe culturel de Kasserine, la première de sa nouvelle création, théâtrale «Houmti wa Nawarti», (mon quartier et ma fleur). Projet soutenu par l'UNESCO, « Houmti wa Nawarti » a vu le jour durant ces derniers mois suite à une succession d'ateliers de théâtre et de répétitions, qui ont eu lieu entre la Maison de Jeunes de Kasserine et El Teatro, donnant la voix à des Jeunes rêvant d'une Cité modèle citoyenne qu'ils ont imaginée et dessinée à travers leurs textes tendres et leurs rires cruels!
Un atelier conçu et destiné aux jeunes natifs de ces régions, riches en potentiel humain et culturel, sur des thèmes brûlants d'actualité ; la Démocratie et les droits de l'Homme.
Outre la représentation de cet après-midi, « Houmti wa Nawarti » se produira demain vendredi 21 décembre à 15H00 à la Salle de Cinéma de Redeyef et le samedi 22 décembre à 17H00 à l'espace El Teatro, Tunis
Au cours d'une rencontre avec la presse à El Teatro, Zeyneb Farhat chef du projet a présenté la nouvelle production théâtrale, mise en scène de Nawfel Azzara et production d'El Teatro, avec le soutien, insiste-t-elle, de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, les sciences et la culture (Unesco).
« Houmti wa Nawarti » est le fruit d'un atelier ayant pour thème, les droits de l'Homme, organisé à Kasserine en juin puis au mois de novembre 2012, impliquant des groupes de jeunes lycéens de la région pour évoquer ce que veut dire vivre avec l'autre et comment vivre avec autrui.... La pièce prône donc, la culture citoyenne et traite des difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes, dont le chômage qui frappe la majorité d'entre eux, ou encore la drogue, phénomènes insidieux aggravés par l'absence quasi-totale de toute activité culturelle dans ces régions déshéritées de la Tunisie.
Selon la directrice d'El Teatro, la pièce qui dure une heure et sera suive de débat autour de la démocratie, de la citoyenneté et de l'art, a pour objectif de sensibiliser les jeunes au niveau local et de susciter en eux une prise de conscience sur la nécessité de contribuer au développement social et culturel de leurs quartiers et de leurs régions. Pour cela, elle invite les autorités locales à trouver des solutions aux problèmes auxquels sont confrontés quotidiennement les jeunes de la région, notamment l'emplacement assez loin du centre-culturel par rapport au centre-ville et l'absence de moyens de transport public durant les week-ends desservant le centre et le complexe culturel.
Zeyneb Farhat a également évoqué non sans fierté, la prise de conscience de ces jeunes quant aux problèmes rencontrés ; des maux auxquels ils ont essayé de trouver une catharsis à travers leur texte car ils y ont suggéré la création d'un centre de désintoxication dans la région pour mettre fin à la violence sous toutes ses formes et à la marginalisation due à la consommation de drogue. Ces jeunes proposent également dans cette pièce, la création d'emplois pour endiguer le trafic et la contrebande, devenus monnaie courante dans la région. Une toile de fond sombre en effet, que les jeunes aimeraient voir autrement, sous d'autres couleurs plus gaies, teintées d'espoir et d'optimisme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.