Mustapha Mezghani - L'Industrie 4.0: une vraie menace pour l'économie Tunisienne    Abassi : la relation du Tunisien avec la banque reste très limitée    Parité hommes-femmes en Tunisie : Au-dessous de la moyenne mondiale    CONDOLEANCES: Emna TRABELSI    REMERCIEMENTS ET FARK: Mongia MOALLA veuve Hédi TARIFA    La STEG réalise un excédent d'électricité    Taux d'intérêt directeur : L'investissement des projets productifs en priorité    Attaque signalée dans le port de Tripoli    Tunisie-Ligue 1: programme de la 16ème journée    Centre d'écoute : Un abri pour les femmes victimes de violence    Après une mise en quarantaine au cours de laquelle ils ont été placés sous contrôle médical : Les Tunisiens rapatriés de Wuhan rentrent enfin chez eux    Bras de fer politico-constitutionnel : Kais Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Youssef Chahed    Retour sur la célébration du 31ème anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe    Meubles Mezghani dévoile ses nouveautés pour 2020    Le couvert végétal n'a pas connu, au 15 janvier 2020, une dégradation malgré le déficit pluviométrique    Après 2 semaines de quarantaine, les internautes rendent hommage à l'héroïsme de Dr. Abdelmoumen    Tentative collective de suicide aux portes de l'ARP    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    CHAN 2020 : le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain affrontera le Togo    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    6e édition du Sicca jazz : Vibrez sur les fusions !    Karaté | En prévision des J.O de TOKYO : Quatuor au tournoi d'Autriche    Handball | Retour sur le derby : Une question de moyens        Amir Ben Yahmed: Pour un capitalisme africain au profit de tous    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Ennahdha renonce au ministère des Technologies, selon Krichi    Programme TV du mardi 18 février    Des missionnaires chrétiens arrêtés à Sousse    Kamel Jendoubi, Khadija Cherif, Lilia Rebaï et Ramy Salhi au Danemark et en Suède, après Bruxelle, pour un nouveau partenariat tuniso-européen    Mohamed Salah Ben Ammar: Le dernier recours!    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Retour au centre-ville    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    La Basketball Africa League annonce les 12 équipes qui s'affronteront lors de la Saison Inaugurale, dont l'US Monastir    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le HCR n'est pas une agence de voyage », déclare Ursula Aboubacar, représentante du HCR en Tunisie
Fermeture du camp de transit de Choucha
Publié dans Le Temps le 23 - 03 - 2013

« C'est fini. Il n'y a plus d'interviews pour les réfugiés depuis décembre », a déclaré Ursula Aboubacar, la représentante du Haut Commissariat des Réfugiés (HCR) en Tunisie lors de conférence de presse tenue hier, à Tunis pour présenter la stratégie de fermeture du camp de transit de Choucha.
« Le HCR n'est pas une agence de voyage », dixit la responsable. De fait, les 12 Palestiniens qui observent une grève de la faim depuis dimanche 17 mars n'auront pas une chance pour être réinstallés dans l'un des pays d'accueil en Europe ou en Amérique du Nord. Il est clair que le dossier est clos au niveau du HCR qui mise actuellement sur la communication avec les grévistes pour les convaincre d'adhérer aux démarches adoptées dans ce cadre.
Les grévistes de la faim palestiniens demandeurs d'asile et qui campent à Choucha sont-ils victimes de formalités adoptées par les instances humanitaires ? A priori c'est ça. En fait, le HCR se trouve dans l'obligation d'appliquer des procédures qui déplaisent aux demandeurs d'asile surtout ceux qui voient leurs requêtes rejetées. Expliquant la démarche appliquée pour le traitement des demandes d'asile, Ursula Aboubacar précise que la réouverture des dossiers est quasi impossible une fois que l'appel a été refusé. Elle explique à ce niveau que « quand le demandeur d'asile présente son dossier, une première décision est prise ». « Ensuite, il y a le droit d'appel, le dossier est examiné de nouveau par différentes personnes, et si encore une fois, c'est négatif, ça s'arrête là », enchaîne la représentante du HCR en Tunisie. « Il n'y a pas d'autres possibilités », tenait-elle à préciser. Les explications étaient très claires et ses déclarations même beaucoup plus pertinentes. « Le HCR n'est pas une agence de voyage », a déclaré la responsable humanitaire dans les coulisses à une chaîne télévisée de la place.
Le sort des grévistes
Il semble que le sort des grévistes palestiniens est déjà décidé. Ils n'ont qu'à prendre leur mal en patience ou renoncer à leur décision et se résigner à accepter le fait accompli. D'ailleurs, des négociations sont en cours avec eux pour leur expliquer les procédures appliquées. « Nous leur assurons une prise en charge médicale et nous communiquons avec eux », annonce Sébastien Apatita chef du bureau du HCR à Zarzis.
A rappeler dans ce cadre que le camp de transit de Choucha a été établi en février 2011. Aujourd'hui près de 800 réfugiés y vivent encore dont, 600 attendent de voyager. Le HCR estime à ce niveau que 300 réfugiés demeureront en Tunisie après la fermeture de cet espace prévue pour la fin du mois de juin 2013. D'ailleurs, des négociations sont en cours d'être engagées entre le HCR et les autorités tunisiennes pour intégrer ces réfugiés dans notre société. Notamment, 34 enfants non accompagnés seront réinstallés chez nous. Où, quand, comment ? Le HCR, les ministères concernés, l'UNICEF et les acteurs de la société civile se penchent sur la question. Ils s'inspirent de l'expérience française pour assurer une meilleure intégration à ces mineurs livrés à eux-mêmes. Certains parmi eux seront d'ailleurs intégrés dans le système scolaire tunisien à partir de septembre 2013, car l'école installée au camp de Choucha sera fermée fin mars. Entre temps que feront-ils. Comment seront-ils pris en charge ?
Par ailleurs, pour mieux intégrer les réfugiés qui seront installés en Tunisie, le HCR envisage de renforcer leur autonomie à travers la mise à disposition de formations professionnelles et du soutien à la recherche d'emploi et à la création d'activités génératrices de revenu. Cela sera réalisé sachant que la législation tunisienne n'offre pas le statut de réfugié. « Nous sommes en discussion avec les autorités tunisiennes afin que le projet de loi d'asile garantissant l'accès aux droits fondamentaux et aux services de base de personnes nécessitant une protection internationale soit finalisé et adopté », annonce la représentante du HCR qui n'a cessé de faire des éloges au gouvernement tunisien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.