Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de Samedi    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de Samedi    Prévisions météo pour ce samedi    Fête du Mouled: Démarrage de la 4ème édition du festival à Kairouan    Le nouvel ambassadeur de Tunisie à Stockholm, Riadh Ben Slimane: Une attention royale    Entretien entre Kaïs Saïed et Josep Borrell    Coronavirus : 5 décès et 131 nouvelles contaminations, Bilan du 14 octobre    Bizerte : saisie de quantités de fruits secs et zgougou impropres à la consommation    Le nouveau gouvernement appelé à donner au secteur agricole et de la pêche la priorité absolue (UTAP)    Tunisie : Nouvelles nominations au sein du MJS    Tunisie – Moncef Marzouki sous le coup d'une enquête judiciaire    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Tunisie – Najla Bouden se réunit avec les membres de son gouvernement    Les membres du Grand Jury des JCC    PSG vs Angers : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La championne olympique Raoua Tlili privée de son salaire !    Abir Moussi interdite d'accéder au carré des martyrs à Bizerte    Covid-19 : L'Allemagne retire la Tunisie de la liste des pays à haut risque    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Revue de la semaine du 8 au 15 octobre 2021: Premier conseil des ministres après la formation du gouvernement    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Journée internationale des femmes rurales : Engagement à défendre les droits des filles partout en Tunisie    Un jour férié à l'occasion des fêtes du Mouled        Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Qualifs Mondial 2022 : le Brésil de NEYMAR déroule et l'Argentine de MESSI assure    Tunis, un gigantesque cadavre pourrissant    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Hichem Ajbouni- Le scénario libanais s'approche à grands pas    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    Quarts de finale du Tournoi d'Indian Wells :Où regarder le match de Ons Jabeur du 14 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Oscar 2022 : Le film Tunisien "Fartattou Dhehab" de Abdelhamid Bouchnak en lice pour le meilleur film international    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Nouvelle secousse sismique à Béjà    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les scandales financiers se succèdent
Japon
Publié dans Le Temps le 04 - 09 - 2007

Le Temps-Agences- Le Premier ministre japonais Shinzo Abe est à nouveau plongé dans une crise politique à la suite de la énième démission d'un ministre mêlé à un scandale financier, une semaine après le remaniement ministériel censé redorer la réputation de son gouvernement.
La démission hier du ministre de l'Agriculture, Takehido Endo, est un revers humiliant pour M. Abe, qui retrouvait un semblant de popularité grâce au changement d'équipe gouvernementale après une débâcle électorale fin juillet.
M. Endo, 68 ans, est le cinquième ministre à quitter le gouvernement depuis l'arrivée au pouvoir de M. Abe il y a un an. Jamais un ministre n'était resté au gouvernement si peu de temps !
Il sera remplacé par un ex-ministre de l'Environnement, Masatoshi Wakabayashi.
"J'ai présenté ma démission ce matin pour éviter de ternir la confiance dans le ministère de l'Agriculture", a déclaré M. Endo à l'issue d'une brève rencontre avec le Premier ministre.
"Je présente mes plus sincères excuses pour avoir contribué à accroître la méfiance de l'opinion vis-à-vis de la politique", a-t-il ajouté.
De son côté, M. Abe a assumé "l'entière responsabilité" de la nomination de M. Endo, mais il a exclu, une nouvelle fois, de démissionner.
Dans un premier temps, M. Endo, un député vétéran du PLD promu lundi dernier, avait exclu de partir. Mais il a reconnu qu'un organisme de mutualité sociale agricole qu'il dirigeait avait perçu une subvention illégale de plus d'un million de yens (6.330 euros).
Il a aussi admis avoir accepté un petit don politique de 50.000 yens en 2005 de la part d'une coopérative agricole subventionnée par l'Etat, ce qui est prohibé.
Le départ de M. Endo constitue une incroyable série noire pour les ministres de M. Abe. Un de ses prédécesseurs à l'Agriculture s'est suicidé en mai, accusé de corruption, tandis qu'un autre a dû démissionner le mois dernier à la suite de malversations répétées.
Pour ne rien arranger, la vice-ministre des Affaires étrangères, Yukiko Sakamoto, nommée il y a une semaine dans la nouvelle équipe gouvernementale, a également annoncé son départ en raison d'un scandale de fausses factures impliquant un de ses comités électoraux.
"Le PLD va s'effondrer si nous ne prenons pas des mesures urgentes pour nous redresser", s'est inquiété un parlementaire du PLD, Masazumi Gotoda.
Cette saga ininterrompue de scandales et de bévues a largement contribué à la défaite historique du Parti libéral-démocrate (PLD, droite) de M. Abe aux récentes élections sénatoriales.
La nouvelle affaire tombe on ne peut plus mal pour le Premier ministre, à une semaine de l'ouverture d'une session parlementaire qui s'annonce particulièrement difficile pour la coalition de droite au pouvoir.
M. Abe doit en effet désormais composer avec une opposition complètement requinquée qui a décidé de passer à l'offensive.
Cette dernière menace de déposer une motion de censure contre le Premier ministre au Sénat.
Cette motion n'aurait qu'une portée symbolique puisque la coalition gouvernementale possède une écrasante majorité à la Chambre des députés, qui a le plus de poids, mais elle risque de fragiliser encore un Premier ministre de plus en plus affaibli.
Le chef de la principale force d'opposition, le Parti démocrate du Japon (PDJ), Ichiro Ozawa, réclame la démission du chef du gouvernement et veut obtenir une dissolution de la Chambre basse et des élections législatives anticipées.
"Les problèmes se succèdent car le Premier ministre n'a pas de lui-même assumé sa responsabilité en tant que dirigeant politique", a accusé M. Ozawa.
Pour les observateurs, la démission de M. Endo accroît encore la pression sur M. Abe.
"Le PLD ne peut même plus se défausser des soupçons et des scandales, quelles que soient les précautions prises pour sélectionner les ministres", a critiqué le quotidien de gauche Asahi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.