Najla Bouden présente son programme de réforme non-pas aux Tunisiens, mais aux diplomates    Twitter interdit le partage des photos et vidéos sans le consentement du propriétaire    Jaouher Ben Mbarek: Le gouvernement actuel est illégitime    France : Kadhafi tient peut-être sa vengeance posthume contre Sarkozy    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 02 Décembre 2021 à 11H00    Grève de la SNCFT: Nous n'avons pas réclamé des augmentations salariales, assurent les employés    Tunisie – Accidents de la route: Plus de 900 décès recensés en 2021    Ben Mbarek: Kais Saied fait partie du problème et non de la solution    Taboubi : Bouden n'a aucun pouvoir de décision    Mövenpick Hotel du Lac Tunis célèbre Noël et les fêtes de fin d'année du 5 au 26 décembre 2021    Programme TV du jeudi 02 décembre    Sidi Bouzid: Les diplômés chômeurs réclament l'activation de la loi n°38 [Vidéo]    La Mauritanie n'a pas fait le poids devant la Tunisie: Comme dans du beurre !    Novembre 2021 : Peugeot leader du marché automobile français en VP    Walid Bel Hadj Amor : Najla Bouden a manifesté une réceptivité encourageante    NEWS: Msakni de retour à l'Etoile    Plus de déplacements entre les gouvernorats sans passeport vaccinal ?    En marge de la première sortie probante du Team Tunisie: Les vertus du pressing haut    Les saveurs d'Italie débarquent à Tunis: Partager la joie de vivre à travers la gastronomie    Tunisie-officiel : Un député Nahdhaoui interdit de voyage    Tunisie-SNCFT : La grève des agents se poursuit    A l'occasion de son 60ème anniversaire: L'UBCI révèle sa nouvelle identité visuelle    Hafedh Boujmil: L'éditeur de l'année    A la galerie « Musk and Amber »: Taher Jaoui ou la peinture-émotion    Première de « Démo » de Moez Gdiri à l'Espace 77: Une œuvre grinçante    Moez Joudi: Même en cas de cession des entreprises publiques, il n'y aura pas d'acheteurs    Laâyouni: On m'a menacé de faire exploser ma maison !    Météo | Temps hivernal à partir de ce jeudi soir    Le nouveau variant Omicron inquiète l'OMS: Aucun cas enregistré en Tunisie    Coupe arabe FIFA 2021 :Tunisie, Chikhaoui et Maaloul blessés    Kaïs Saïed – Ennahdha: L'ultime bras de fer ?    Le PDL en tête des intentions de vote, selon Emrhod Consulting    Entreprises publiques Nabil Abdellatif appelle l'Etat à se retirer des secteurs compétitifs    Tunisie: 40 tonnes d'oxygène liquide octroyées par l'Arabie Saoudite    NBA : Programme TV de la nuit de mercredi    Coronavirus-USA : Vers l'annonce de nouvelles mesures    Tunisie - Kia Motors annonce le démarrage des "Kia Clinic Days Pre Winter"    JTC et JMC: Le ministère de la Santé organise des campagnes mobiles de vaccination contre le Covid-19    Maroc-Algérie : Des confidences terrifiantes sur la guerre qui se prépare à Alger    Par Abdelaziz Gatri : Rendez-nous notre capitale    Tunisair programme un vol de rapatriement depuis Casablanca    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    La Coupe arabe 2021 : Ooredoo soutient les aigles de Carthage    Aujourd'hui, ouverture de la 2e édition de « Vues sur les arts » à l'Agora : Enrichir le savoir cinématographique    La Fashion Week Tunisienne diffusée au Cinéma    Majdi Karbai appelle les médias à entendre les témoignages des jeunes récemment expulsés d'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Société Manufacture de panneaux Bois du Sud admise à la Bourse
Brèves... Brèves...
Publié dans Le Temps le 21 - 09 - 2013

Le Conseil d'Administration de la Bourse de Tunis, réuni le mardi 17 septembre 2013, a donné son accord de principe pour l'admission de la société Manufacture de panneaux Bois du Sud au marché principal de la Cote de la Bourse. Dans ce cadre, la société procédera à la réalisation d'une augmentation de capital en numéraire portant sur l'émission de 1 850 000 actions nouvelles,
soit une ouverture du capital de 30% après son augmentation. Cette opération se fera au moyen d'une offre à prix ferme. La société MPBS vise par son entrée en bourse à diversifier ses sources de financement, renforcer sa notoriété à l'échelle nationale et internationale et bénéficier de l'avantage fiscal. A rappeler que la société MPBS a été créée en 1980. Son capital actuel est de 8,6 MD. Elle est spécialisée dans la fabrication et l'anoblissement de panneaux de bois.
Les cimenteries privées des subventions à partir de 2014 !
Conjoncture oblige, l'Etat cherche de plus en plus à réduire les dépenses allouées aux subventions. Dépenses qui devraient atteindre les 5 milliards de dinars d'ici la fin de l'année en cours. Et pour cause, Mehdi Jomaa, ministre de l'industrie vient d'annoncer que la consommation d'électricité et de gaz des entreprises énergivores ne sera plus subventionnée qu'à hauteur de 50% à compter du 1er octobre 2013 et que la consommation d'hydrocarbures ne sera plus subventionnée du tout à compter de l'année 2014. Selon le ministre un accord de principe a été scellé avec les industriels concernant cette démarche. Dans une déclaration à l'agence TAP, le ministre a fait remarque que que la compensation des produits de base et des hydrocarbures (électricité, gaz naturel, essence) a cru de 300% entre 2010 et 2013. «La situation est devenue insupportable et aucun budget de n'importe quel pays ne peut assumer cette charge», a-t-il dit. «Il a estimé que la révision des prix des hydrocarbures, décidée en 2013, est minime et n'a pas permis d'alléger les charges de compensation de l'Etat, ajoutant que la Tunisie connaît un déficit énergétique depuis 2000. Le ministre a tenu à préciser que la suppression de la subvention des hydrocarbures ne concernera pas les catégories à faible revenu, rappelant que le principe de la compensation repose sur son orientation vers les catégories vulnérables. Et d'ajouter que cette décision ne touchera pas également la classe moyenne compte tenu de son rôle dans la dynamisation de la consommation et le développement économique.
Mission de suivi du FMI, sur la situation économique et financière en Tunisie
L'évolution de la situation économique et des finances publiques dans le contexte politique actuel, a été au cœur de la rencontre tenue, jeudi, à Tunis, entre le ministre des Finances, Elyes Fakhfakh et une délégation du Fonds Monétaire International (FMI). Selon un communiqué publié, vendredi, par le ministère des Finances, "la délégation conduite par Amine Mati, chef de mission du FMI pour la Tunisie, s'est enquise de l'évolution des indicateurs des finances publiques, jusqu'à fin septembre courant et les prévisions pour l'année 2014, ainsi que du degré d'avancement des réformes structurelles annoncées début 2014 (réformes du système de compensation, de la fiscalité et des banques publiques, ainsi que du code d'incitation à l'investissement)". "La délégation a exprimé ses appréhensions quant à la baisse des revenus des entreprises publiques qui constituent les ressources essentielles de financement du budget de l'Etat". M.Fakhfakh a évoqué, à cette occasion, les pressions qui s'exercent sur le budget 2013, dont la hausse du volume de la compensation et des salaires, en raison de l'augmentation du nombre de recrutements dans la fonction publique, au moment où les recettes fiscales sont en baisse, du fait de la régression de l'activité économique. Il a, également, souligné le ralentissement du rythme de réalisation du budget en matière d'investissements publics, qui reste en deçà des prévisions fixées dans le budget de l'Etat de 2013, malgré une évolution, par rapport à 2012. S'agissant des réformes structurelles, le ministre a annoncé la tenue de la consultation nationale sur la fiscalité, en novembre prochain, pour l'élaboration d'un projet global de réforme fiscale, la finalisation de l'opération d'audit des banques publiques, en décembre 2013, et du programme stratégique de réforme du secteur bancaire, en février 2014. Il a, également, indiqué qu'à l'instar des banques publiques, les entreprises publiques (STEG, STIR et ETAP) seront soumises à des opérations d'audit global, afin de mettre en place un plan stratégique de réforme. "L'évolution de la situation économique dans le pays reste tributaire de la solution de l'actuelle crise politique" a-t-il avancé ( TAP)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.