Abdelfattah al-Sissi remportera-t-il son référendum lui permettant de diriger l'Egypte jusqu'en 2030 ?    Ligue 1-J20: Résultats de ce dimanche et classement    Tunisie – Nidaa Tounes : Composition du nouveau bureau politique (version HCE)    Tunisie – Ons Hattab : La justice tranchera sur les résultats du congrès cette semaine    Libye : Une nuit de raids aériens et de terreur sur Tripoli    La Chambre syndicale nationale des distributeurs de bouteilles de gaz domestique observera une grève les 22, 23 et 24 Avril    Maroc : Un derby décisif entre le Wydad et le Raja    Tunisie: Léger mouvement dans le corps des gouverneurs    Taux de fécondité : La Tunisie classée dernière en Afrique avec 2.147 enfants par femme    Programme des matchs de ce dimanche et retransmission TV    Ligue 1 : Programme des matchs de ce dimanche    Tunisie [Photos]: Campagne de lutte contre les étales sauvages et le squattage de l'espace public à l'Ariana    Tunisie: Découverte de deux obus datant de la deuxième guerre mondiale à Siliana    Trois églises et trois hôtels de luxe ciblés par des attaques terroristes au Sri Lanka lors de la « messe de Pâques » : Bilan provisoire 156 morts et plus de 300 blessés    Europe: Le programme de ce dimanche 21 avril    Sri Lanka – Explosions visant des églises et des hôtels : Au moins 156 morts    Arrestation à l'aéroport de Tunis-Carthage d'un citoyen malien pour escroquerie, faux et usage de faux    Météo: Prévisions pour dimanche 21 avril 2019    Tunisie – Explosion d'une mine au Jebel Orbta : Plusieurs blessés parmi les parents de l'homme que Daech a annoncé avoir égorgé    La Tunisie à l'ère de l'agriculture BIO : Des exportations en hausses dont les agriculteurs tunisiens pourraient en bénéficier davantage    BCE s'entretient avec une forte délégation du Congrès américain conduite par le Sénateur Lindsey Graham, président du Comité judiciaire    Arrivée à l'aéroport international d'Enfidha des premiers contingents de touristes britanniques venus des plus grandes villes du royaume    En photo…Outia de Ramla et Alaa Chebbi, que pensez-vous du look de Sonia Dahmani ?    Tunisie- Les distributeurs de bouteilles de gaz domestique en gros maintiennent leurs grève    Béji Caïd Essebsi – Rached Ghannouchi : Entre craintes et concertations !    L'Académie diplomatique tunisienne sera construite avec un DON de la République de Chine estimé à 72 millions de dinars    Les examens du troisième trimestre de la 6ème année de l'enseignement de base seront conformes aux standards des examens nationaux    En vidéo : SODEXO TUNISIE désigné Meilleur service Client 2019    En photos : Les plus beaux looks de la cérémonie de clôture de Gabès Film Festival    Programme des matchs du weekend et des rencontres à transmettre directement à la télé    Sami Fehri dévoile le salaire de Faycel Lahdhiri    Tunisie-Ligue 2 (Groupe A): le programme de samedi    Météo du Weekend, orages et pluies isolés attendus dimanche    Tunisie: Les bus de la société régionale de transport de Béja paralysés faute de carburant    La Tunisie, l'Algérie et l'Egypte examinent la question libyenne à Tunis    La famille du berger égorgé à la montagne bloque la route entre Gabes et Gafsa    La Tunisie à Toulouse du 19 au 24 Avril : une 4ème édition des Journées culturelles et économiques !    Claudia Cardinale très entourée à Djerba – Elle jouera dans le film de Ridha Behi « L'île du pardon »    Les combats en Libye au cœur d'une rencontre entre Essebsi et Ghannouchi    Les enfants sur les Traces des Carthaginois à la découverte du Quartier Didon dimanche 21 avril    Film Avengers Engame dès le 25 avril 2019 au Cinéma en Tunisie (Trailer et Synopsis)    TOPNET et Be Wireless Solutions signent un accord de partenariat pour le développement de solutions IoT    Tunisie – Alerte Météo : Vents forts à très forts, sur les régions côtières et le sud, de vendredi à dimanche    Salon International du Livre de Sousse, 6ème édition du 19 au 28 Avril 2019    « Hors Lits Tunisie » se déroulera en 2019 à Mahdia, Sfax, Sidi Bouzid, Siliana et Tunis    Coupe du Monde de football 2022 au Qatar : les inquiétudes européennes !    Les entreprises des réseaux sociaux sanctionnées par l'Union Européenne    L'opération sécuritaire menée minutieusement au Kef confirme l'inexistence de terroristes dans la région ratissée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les dangers collatéraux de l'école !
Publié dans Le Temps le 23 - 01 - 2015

Des parents d'élèves en colère se sont rassemblés hier matin devant l'école primaire « AL Chabab » (Douar Hicher). Venus protester contre le viol de deux écoliers de troisième année primaire, certains d'entre eux n'ont pas manqué de faire porter la responsabilité de cet horrible acte au directeur de l'école et l'ont accusé de négligence. Mardi dernier, constatant l'absence d'un enseignant, le proviseur aurait demandé aux élèves de quitter l'enceinte de l'école et ce qui devait arriver, arriva ! Rencontrant les deux garçons de 8 et 9 ans, seuls sans adultes, sur leur chemin du retour, le présumé violeur en a profité pour commettre son ignoble crime. Il a déjà été arrêté par les forces de l'ordre. Ses victimes l'ont formellement identifié. Pour leur part, les parents d'élèves se sont dit indignés mais surtout inquiets surtout que ce viol est loin d'être un acte isolé et que d'autres agressions sexuelles ont été commises sur d'autres enfants dans la région. Un des pères interrogé à ce sujet, a en effet affirmé avoir très peur désormais pour son enfant et que beaucoup de parents comme lui n'écartent plus l'idée de changer leurs enfants d'établissement scolaire voire d'interrompre leurs études en vue de les protéger de ces dangers.
Morsure de chien...
A Douar Hicher, l'école primaire « AL Chabab » jouxte le lycée qui porte le même nom, situé en bordure de terres agricoles. L'emplacement de ces deux établissements scolaires représente un certain danger pour les élèves car certains doivent traverser les champs pour venir le matin puis rentrer chez eux à la fin des cours. Nombreux sont les parents qui accompagnent quotidiennement leurs enfants matin et soir et leur interdisent de rentrer seuls. D'autres, ordonnent à leurs enfants de marcher toujours en groupe et de ne jamais s'isoler des autres élèves. Car la menace est bien réelle ! Outre les délinquants, les voleurs et les violeurs, il y a aussi des animaux qui errent dans les alentours. En début d'année scolaire, une enseignante de l'école « Al Chabab » a été mordue par un chien alors qu'elle était devant une salle de classe. A la suite de ce grave incident, le corps enseignant avait organisé un mouvement de protestation dans l'enceinte de l'école pour s'insurger sur leurs conditions de travail et le climat d'insécurité qui les empêche de mener à bien leur mission pédagogique avant d'être reçus par le gouverneur de Manouba. Une campagne d'abattage de chiens errants dans la région s'en était alors ensuivie. En octobre 2013, les professeurs des lycées « Douar Hicher » et « Al Chabab » ainsi que les enseignants de l'école « Al Chabab » avaient déjà protesté également contre l'insécurité ambiante mais aussi contre les ordures amassées aux alentours de ces établissements scolaires, l'état de détérioration du matériel pédagogique mais aussi l'absence de personnel administratif nécessaire pour appuyer leur travail.
Les dangers de l'école
Ailleurs que dans les grandes agglomérations, il n'est pas rare que des établissements scolaires soient situés dans des coins reclus, loin des habitations et de toutes commodités. Les élèves, souvent défavorisés, doivent marcher une à deux heures à pied. Par temps de pluie comme sous un soleil de plomb, ils parcourent un, deux, trois kilomètres ou plus pour arriver jusqu'à l'école ou le lycée où ils étudient. Très souvent seuls et non accompagnés, ils sont confrontés à mille et un dangers. Mais pas seulement sur la route ! Même à l'intérieur de l'école et dans les salles de classe, le danger reste encore bien réel, entre murs fissurés, moisissure, plafonds en lambeaux qui menacent de s'effondrer à tout instant, vitres cassées, escaliers vacillants et animaux dangereux qui rôdent dans les alentours tels que les sangliers, les chiens et les serpents. De même, nombreuses sont les écoles, notamment celles situées dans des campagnes qui ne possèdent ni portail ni clôture. Pire encore, certains établissements scolaires ne sont que partiellement clôturés et très souvent, les élèves et leurs enseignants reçoivent la visite inopinée de vaches, de moutons et de brebis venus brouter l'herbe dans la cour... Une réalité désolante qui touche un grand nombre d'écoles, particulièrement celles situées dans les zones rurales. A l'heure où des voix s'élèvent pour exiger des augmentations de salaire et prennent en otage des milliers d'élèves en enchaînant les grèves, certains semblent oublier ou ignorer que quelque part dans ce pays, de petits Tunisiens étudient dans des écoles infectes et insalubres, qui ne serviraient même pas à accueillir des animaux sous d'autres cieux. A maintes reprises, les responsables du ministère de l'Education se sont dits conscients de l'état de détérioration de ces établissements mais des raisons financières empêchent le lancement simultané de chantiers de rénovation dans toutes les écoles concernées. Un plan de réhabilitation des établissements scolaires sinistrés échelonné sur plusieurs années a toutefois été mis en place, par ordre de priorité. Il ne reste maintenant plus qu'à espérer que ce plan soit respecté et que les travaux se fassent à temps pour éviter que des catastrophes, telles que l'effondrement en 2013 des plafonds de deux salles à l'école primaire de Béja, ne surviennent entre temps. Une certitude toutefois, l'état de certaines écoles tunisiennes est une bombe à retardement qui risque d'exploser à tout moment...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.