HUAWEI WATCH FIT, le Partenaire intelligent pour TOUS LES JOURS    Tunisie [Vidéo]: Les syndicats de la santé publique à Sfax protestent    Aquarelles introspectives de Reem Saad visibles du 9 au 20 décembre au palais Abdellia    L'ARP entame l'examen du budget du CSM pour l'exercice 2021    Le Chef de l'Etat préside la cérémonie de commémoration du 68e anniversaire de l'assassinat de Farhat Hached    Le taux d'inflation au-dessous de la barre des 5% en novembre 2020 (INS)    L'ARP entame l'examen du budget du ministère de l'Enseignement supérieur pour l'année 2021    Le gel des biens de Hosni Moubarak annulé    Programme TV du samedi 05 décembre    CS Sfaxien : Heni Amamou testé positif au coronavirus    12 millions de dinars de dettes payées pour le Club Africain    CONDOLEANCES    La réforme de l'éducation n'est pas enterrée, affirme Sellaouti    Débats budgétaires 2021 : L'Université est devenue "la locomotive du chômage" en Tunisie, clament les députés    « Nahj anjletra » (Rue d'Angleterre), roman en arabe de Maya Ksouri : Diagnostic d'un échec annoncé    Webinaire à l'Institut Français de Tunisie avec Sami Mokaddem et Samir Makhlouf : Goûter littéraire entre écrivains    L'Ugtt commémore le 68e anniversaire de l'assassinat de Farhat Hached : «Ô peuple je t'aime »...    Tunisie: Olfa Ben Ouda, fière d'avoir trouver des solutions à la pénurie de personnel sans créer de nouveaux postes    Tunisie [Vidéo]: Célébration de la Journée internationale du bénévolat Béja    Chronique 1,2,3… Santé | «Mon conjoint ronfle ! C'est grave, Docteur ?»    Agressions répétées contre le corps médical : Quand la présence policière devient indispensable !    Tunisie – coronavirus : La Tunisie compte acquérir 6 millions de doses de vaccin contre le Covid-19    Orange Digital Center et GIZ organisent des formations en ligne pour propulser les talents numériques    Entreprises françaises installées en Tunisie : Résoudre les problèmes en suspens    Covid-19 : Le ministère de la jeunesse prolonge la suspension des compétitions dans toutes les disciplines    C1 | Tour préliminaire – CSS-FC MLANDEGE (15H00) : Une simple formalité !    Covid-19 : Plus d'un million 150 mille personnes ont bénéficié des aides sociales    Météo : Des intempéries orageuses attendues ce samedi    Tunisie: Olfa Youssef: La ministre de la femme a renoncé à ses principes pour garder son poste    Universal Auto Distributors Holding : Prise de participation en attente    Handball | Ouverture de la nouvelle saison : Mercredi prochain, les trois coups    NEWS | Junior Mbélé passe à l'USM    Le musée militaire de Mareth accueille un véhicule allemand ayant servi pendant la IIe guerre mondiale    Le vaccin sera gratuit en Algérie, mais non obligatoire    Le projet de la LF 2021 adopté par la commission des Finances    Abir Moussi s'insurge contre un Mohamed Affes insultant envers les femmes    Un médicament qui bloque la transmission du Covid-19 identifié    Une stratégie nationale des produits du terroir    "CORE, creative hub" : un nouveau programme dédié à l'économie créative et culturelle    People Power Expo Tunis du 5 au 26 décembre 2020 à la cité de la culture Chedli Kélibi    Le marché Boursier a terminé la séance en faisant du surplace    La poésie en questions | Une vocation à l'épreuve de l'islam II    Coronavirus: Joe Biden aux américains: Portez un masque pendant 100 jours    Les députés jugent faible le budget 2021 du ministère des Affaires culturelles    Tunisie [Vidéo]: Espace culturel "Joker Prod" à Sfax pour promouvoir les talents et la créativité des jeunes    L' élection américaine de 2020    L'ONU lève l'interdiction de voyage pour six mois de l'épouse de Kadhafi et sa fille Aïcha    L'ancien chef d'Etat français Valéry Giscard d'Estaing n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Démission du gouvernement allié à Haftar dans l'Est de la Libye
Publié dans Tunisie Numérique le 13 - 09 - 2020


Par Mourad S | Il y a 21 secondes
Le gouvernement intérimaire libyen installé dans l'Est de la Libye et allié au maréchal Khalifa Haftar, a présenté ce dimanche sa démission au président du Parlement, sur fond de manifestations pour dénoncer les mauvaises conditions de la vie, l'absence des prestations de services et la corruption.
Non reconnu par la communauté internationale, il semble que cette démission intervient pour apaiser les tensions après la violente répression des manifestations qui ont fait samedi un mort et trois blessés ainsi que plusieurs arrestations après les tentatives de faire irruption dans un poste de police de la ville d'al-Marj dans l'Est.
Ces manifestations ont été précédées par d'autres dans l'Ouest du pays qui ont été également violemment réprimées alors que des jeunes ont dénoncé les coupures d'électricité et la corruption des responsables politiques ainsi que les détournement des fonds publics.
La Libye possède deux gouvernement concurrents, l'un basé à Tripoli, est reconnu par la communauté internationale et l'autre dans l'Est, est nommé par le Parlement.
Cette division a approfondi la crise politique et sécuritaire qui s'est accrue avec l'attaque par Haftar de la capitale Tripoli avant d'être chassé au bout de 14 mois d'une offensive militaire particulièrement meurtrière lui ayant valu d'être expulsé de la région Ouest frontalière avec la Tunisie.
Actuellement le front de combat se trouve à Syrte et al-Joufra au centre du pays occupés par les forces de Haftar mais que l'armée fidèle au Premier ministre, Fayez al-Sarraj tente d'en reprendre avec l'aide de la Turquie ayant déjà permis de le battre à Tripoli.
La proclamation le 21 août d'un cessez-le-feu par Fayez al-Sarraj et le président du Parlement Aguila Saleh, représentant les deux autorités rivales dans le pays, a permis de relancer le processus politique dans l'impasse depuis plusieurs mois.
Des réunions entre parlementaires s'est tenue à Bouznika au Maroc ainsi que des personnalités politiques libyennes à Montreux en Suisse sous l'égide de l'ONU ayant permis d'insuffler l'espoir d'une relance des pourparlers politique.
A Bouznika au Maroc, les parlementaires ont convenu sur la répartition des postes de souverains entre les trois régions de la Libye et ont décidé de se revoir lors de la dernière semaine de septembre courant pour faire le suivi des discussions.
A Montreux, les recommandations ont fixé une période de transition de 18 mois au terme de laquelle des élections générales seront organisées soit à l'horizon de mars 2021 sur une base constitutionnelle sur laquelle conviendront les Libyens.
Mais ces espoirs restent toujours tributaires des interventions des pays étrangers avec la Turquie et le Qatar qui soutiennent le gouvernement d'union nationale à Tripoli et les Emirats arabes unis, l'Egypte, l'Arabie saoudite et la Russie qui appuient le camp de Haftar.
Les ingérences des pays étrangers sont tellement profondes que les Libyens eux-mêmes détiennent plus l'initiative dans leur pays.
La poursuite de la fermeture des ports et champs pétroliers par Haftar accentue les problèmes économique de la Libye dont la principale source de revenu est le pétrole tout comme elle dévoile l'enjeu des ingérences étrangères dans le pays.
Partagez1
Tweetez
Partagez
1 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.