Décès du juge Mongi Chalghoum    Rencontre à Davos entre la cheffe du gouvernement et la directrice générale du FMI    Mission d'hommes d'affaires Tunisiens à Malte : La Conect veut dynamiser l'investissement bilatéral entre les deux pays    Hajer Gueldich: Célébration de la journée mondiale de l'Afrique du 25 mai    Finales Conférence Est NBA : Boston éteint Miami avec fracas dans le Game 4    Mercato : Aïssa Laidouni dans le viseur de ce club français    Météo: Températures élevées, ce mardi    Forum de Davos : Bouden rencontre un certain nombre de dirigeants politique et d'institutions internationales    Monde : Un tribunal ukrainien ordonne l'arrestation de l'ex-président Ianoukovitch pour trahison    Abu Dhabi : Plusieurs blessés dans l'explosion d'une bonbonne de gaz    Tunisie-Djerba [PHOTOS] : Retour du marché italien une pause de deux ans    La nouvelle Skoda Fabia remporte le Red Dot Award    Un Tweet. 41 mots. Deux photos ... et des messages    Le gouverneur de Ben Arous continue d'attirer les regards    La HAICA appelle le gouvernement à garantir des élections libres et équitables    "Time" : Poutine parmi les 100 personnes les plus influentes de 2022    Sfax: La coordination de l'Environnement rejette l'idée de réutiliser les équipements de la SIAPE [Vidéo]    Béja | Une tortue marine relâchée à la plage de Zouaraa    Sommet de la Francophonie en Tunisie...700 journalistes étrangers seront présents    Golf | Finale du championnat de Tunisie : La fête annuelle du golf à Gammarth    L'ancien ministre de la Culture, Ahmed Khaled est décédé    GCF se poursuit en ligne et propose les films de la compétition en streaming gratuit (Programme)    La Tunisie capable d'exporter 2,3 milliards d'euros d'habillement vers l'Europe    L'UGTT: Bientôt, une grève dans le secteur public    En dehors du stade, Ronaldinho n'est pas un bon joueur    Comar d'Or 2022: Liste des écrivains lauréats de la 26e édition récompensés au théâtre municipal de Tunis    Le Salon de la Tunisie à Lyon ouvre ses portes ce week-end : Authenticité et qualité    Pourquoi | Internet et ses problèmes    Enquête | Energies renouvelables : Une porte vers la justice sociale...    Tribune | Festival des fleurs de Namangan 2022 : La ville de Namangan fleurit pendant le printemps    Tourisme | 1.000 postes d'emploi disponibles à Djerba et Zarzis : L'absence de main-d'œuvre se fait sentir    Tribune | Réflexions autour du livre « Prison et Liberté, parcours d'un opposant de gauche de la Tunisie indépendante », de Chérif Ferjani : Quand la prose du narrateur fait trembler les frontières    Expatriés | Maâloul, sauveur d'Al Ahly SC    ESZ : Ça passe ou ça casse !    Noureddine Ben Ayed : je suis le président légitime de l'Utap    Le Courant démocrate boycottera les élections et le référendum    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Officiel : Najla Bouden en Suisse...les raisons    Classement WTA : Ons encore 6e, un seul changement dans le Top 10    Commission consultative : Fadhel Moussa mécontent de la démarche de Kaïs Saïed    Inauguration d'une rue au nom de Claudia Cardinale à la Goulette : Un hommage amplement mérité    Coopération Tuniso-Mauritanienne : Renforcement des liens culturels et des projets communs    Claudia Cardinale en Tunisie du 25 au 30 mai courant    Ons Jabeur: Je suis déçue mais...    Palmarès de la 26ème édition du Comar d'Or    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    Un excellent nouveau livre de Hatem M'rad : Les dérives contraires en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Comment Saied encaissera les mises en garde et conseils de son premier soutien?
Publié dans Tunisie Numérique le 19 - 01 - 2022

Le mouvement Echaâb, soutien de poids du chef de l'Etat – mais qui l'affiche de moins en moins -, a tenu à clarifier ses rapports avec Kais Saied. Par la voix de son secrétaire général, Zouheir Maghzaoui, le parti a fait quelques mises au point et quelques mises en garde en direction du palais de Carthage…
Maghzaoui a invité le président de la République à ne pas se laisser griser par sa cote de popularité du moment. Il a ajouté qu'elle peut se dégonfler aussi vite qu'elle est montée. «Les manifestants du 25 juillet ne sont pas sortis pour exiger une gouvernance par le peuple et la réforme de la Constitution. Nous vivons une crise majeure. Nous devons trouver d'autres alternatives pour sortir le pays du joug des bailleurs de fonds et du FMI. La Tunisie doit diversifier ses partenariats économiques…», a déclaré le chef de file de Echaâb ce mercredi 19 janvier sur une radio privée…
Il est d'avis que le système des deux présidences à la tête du pays n'est pas viable. "Le dispositif régissant les élections, les médias et les sociétés de sondage doit être réformé, mais ça doit se faire entre le président de la République et tous ceux qui ont appuyé le coup d'arrêt du 25 juillet. cet événement n'est pas seulement l'affaire du chef de l'Etat. Certes il a pris une décision courageuse, toutefois il doit se souvenir que plusieurs personnes ont accompagné la dynamique. Il doit prendre en compte la portée d'une démarche inclusive pour avancer", a dit Maghzaoui…
Selon lui, "il faut en finir définitivement avec l'autre camp, les islamistes, responsables de tous les maux de la Tunisie ; il faut résolument aller vers le front du peuple qui demande à être structuré. Le chef de l'Etat doit parler avec les bonnes personnes pour débloquer la situation. Il ne peut pas impulser un changement à lui tout seul. Il doit converser avec les organisations nationales et la presse", a déclaré le secrétaire général de Echaâb…
Il a invité le locataire du palais de Carthage à entamer sans tarder un dialogue avec la société civile, les partis politiques, les médias et les organismes de premier plan. Pour lui un Comité de réflexion sur les réformes serait salutaire pour la Tunisie, à condition qu'il soit composé de personnalités publiques et qui parlent au nom de tous les Tunisiens…
Reste à savoir ce que le président de la République fera de toutes ces recommandations, lui qui jusqu'ici a balayé d'un revers de la main toutes les propositions, qu'elles soient formulées par des organisations et parties locales ou les partenaires étrangers. Kais Saied mène sa petite barque, tout seul, vers une destination qu'il est le seul à connaitre…
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.