Hamadi Jebali admis en urgence au service de réanimation de l'hôpital Habib Thameur    Hamma Hammami accuse des milices du président d'attaques contre les manifestants    Entrée en exploitation de la première centrale solaire flottante de la zone Mena à Tunis    Phosphates :Transport par des pipelines hydrauliques    Météo | Hausse remarquable des températures à partir de dimanche    Les magistrats campent sur leur position    Phosphates et environnent ,le revers de la médaille    Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Leila Toubel : j'ai présenté un ensemble de propositions au sein de la commission consultative    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Mondial Hand Juniors Filles 2022 : la Tunisie bat la Guinée et se qualifie au 2e tour    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Sfax: Une réunion tendue du conseil municipal [Vidéo]    Petite histoire d'une grande réussite: Il réussit à décrocher son bac à l'âge de 47 ans [Vidéo]    Sousse: Après 15 ans de fermeture, le parc municipal de Msaken rouvre ses portes [Photos]    Covid-19 : un décès à Bizerte    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Statistiques – Un immigrant toutes les 131 minutes à partir de la Tunisie
Publié dans Tunisie Numérique le 14 - 05 - 2022

Des estimations récentes des Nations Unies ont révélé qu'une personne émigre de Tunisie toutes les 131 minutes, alors que le total des migrations quotidiennes dans le pays s'élève à 11 personnes, et il est probable que la Tunisie vivra de l'impact d'une population vieillissante après trois décennies.
Les données publiées indiquent que la Tunisie souffrira d'une immigration nette négative chaque année et que le taux de fécondité ne dépassera pas 2,2 naissances par femme au cours des trois prochaines décennies, soulignant que ces deux facteurs continueront et entraîneront une réduction du taux de croissance démographique jusqu'à ce qu'il atteigne zéro, sachant que la population commence à décliner après 2058.
Les statistiques montrent aussi que la croissance démographique en Tunisie atteindra son apogée en 2058 avec 13,96 millions de personnes, après quoi elle commencera à décliner lentement et atteindra 13,01 millions de personnes d'ici 2099. On indique, sous ce même angle, que la pyramide démographique en Tunisie se dirige vers le vieillissement, alors que la société tunisienne n'a généralement pas bénéficié du succès de la politique démographique adoptée par le pays depuis les années 1960, du fait que la prédominance de la population active entre 15 et 59 ans ne permets pas d'atteindre la croissance économique escomptée.
Certes, le vieillissement de la population en Tunisie entraînera une pression sur les services publics de santé et les établissements qui prennent en charge les personnes âgées, et engendrera des changements majeurs dans le système éducatif en raison de la baisse prévue des effectifs des élèves.
Le vieillissement de la population et l'hémorragie continue de l'immigration affecteront dans les années à venir les familles tunisiennes qui maintiennent encore le modèle familial traditionnel et de nouveaux phénomènes vont émerger dans la société tunisienne, dont notamment les personnes vivant seules.
Par ailleurs, la politique démographique en Tunisie n'est plus aussi claire qu'elle l'était au cours des décennies précédentes en raison d'une mauvaise planification et du manque de prévoyance outre la détérioration du management des institutions qui ont joué un rôle dans la planification familiale et l'élaboration de la politique démographique du pays.
Les appels se multiplient depuis des années pour une analyse approfondie des effets de la transition démographique en Tunisie, notamment en ce qui concerne le vieillissement progressif de la population, l'âge du mariage de plus en plus avancé pour les deux sexes et la montée du célibat sachant que les migrants sont la force vive que le pays est en train de perdre.
Il est à noter que d'après les statistiques, le taux de fécondité des femmes est en baisse, et il se situe actuellement à 2,2 naissances par femme, et il est probable que ce taux continuera de baisser en raison des conditions économiques et sociales difficiles que vivent les tunisiens, ce qui accentue le déclin de la force de travail et des forces productrices de richesses dans les décennies à venir.
Il convient de noter que la population de la Tunisie, selon les dernières données des Nations Unies, est actuellement de 12031556 personnes, alors qu'il est prévu que la population atteindra 12046656 personnes au 1er juillet 2022. Selon les données des Nations Unies, le taux de croissance démographique n'a pas dépassé 1,06% entre 2019 et 2020, et le gouvernorat de Tunis est le gouvernorat le plus peuplé avec 693210 habitants, suivi du gouvernorat de Sfax avec 277278 habitants.
Dans les années 1960, le gouvernement tunisien a introduit le premier programme de planification familiale en Afrique pour freiner la croissance démographique afin d'améliorer le développement social et économique. Les experts et chercheurs soulignent que les politiques sociales et économiques n'ont pas permis de profiter du dividende démographique, soulignant que l'inversion de la courbe démographique aura des répercussions néfastes sur la croissance et la situation et les caisses sociales.
D'autre part, une étude publiée par le ministère de la Famille, de la Femme, de l'Enfance et des Personnes âgées a révélé que les indicateurs démographiques indiquent une baisse attendue pour les enfants âgés de trois à cinq ans de 18% en 2030 par rapport à 2020.
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.