Lorenzo Fanara fait ses adieux à Kaïs Saïed    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Le Groupe Baobab cède sa participation dans Baobab Tunisie au Groupe El Hadayek    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Le policier filmé en train de toucher un pot-de-vin, placé en garde à vue    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    L'Alliance pour la Tunisie dénonce l'interdiction des partis de mener des campagnes électorales    Pendant que Kaïs Saïed parle de souveraineté, Najla Bouden fait de la mendicité    Le style Bouden, la flambée des prix et la crise des médias : trois grands dossiers en couverture de Leaders Magazine    Hand – Championnat d'Afrique des Clubs Champions : programme de la J01    Ayachi Zammel : J'ai porté plainte contre le ministre de l'Intérieur    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Une délégation de l'OIF en visite à Djerba    Météo de ce vendredi    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Un collectif d'associations organise une marche de soutien aux Iraniennes    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'incertitude politique et sociale mène à un nouvel abaissement de la notation de la Tunisie, par R&I
Publié dans Tunisie Numérique le 13 - 08 - 2022

L'agence de notation japonaise Rating and Investment (R&I) vient d'annoncer dans un communiqué paru aujourd'hui dimanche 13 août 2022 la revue à la baisse de nouveau de la note d'émetteur en devises étrangères de la Tunisie de B+ à B, assortie de perspectives négatives. La dernière revue à la baisse de la note du pays par l'agence a été faite au mois de novembre dernier de BB- à B+ assortie aussi de perspectives négatives avec retrait du Rating Monitor.
La Tunisie connait une situation économique difficile face à la détérioration du secteur extérieur et à la hausse de l'inflation aggravée par les répercussions de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, indique R&I. Elle considère que compte tenu des pressions budgétaires croissantes causées par ces facteurs, il faudra probablement du temps au gouvernement pour assurer une maitrise de l'endettement public croissant.
Compte tenu aussi de ces facteurs, ainsi que de l'augmentation du déficit courant et de la vulnérabilité aux aléas de la conjoncture internationale, R&I abaisse la note de l'émetteur en devises étrangères pour la Tunisie à B.
Face à cette situation, il est impératif de parvenir à un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) bien que les pourparlers avancent à ce stade, souligne l'agence tout en précisant, par ailleurs, qu'il est difficile de voir si le gouvernement peut assurer un accès continu à l'aide financière du FMI, même s'il parvient à un accord, au vu de l'incertitude politique et sociale croissante. À cet égard, les perspectives de notation sont négatives.
L'agence de notation rappelle qu'en 2022, la croissance économique du pays est entravée par des facteurs restrictifs tels que l'accélération de l'inflation alimentée par la hausse des prix mondiaux de l'énergie et des denrées alimentaires, ainsi que le ralentissement économique en Europe, qui est un important importateur de produits tunisiens.
L'invasion militaire de l'Ukraine par la Russie jette de l'ombre sur l'avenir du tourisme, une source importante de devises étrangères pour le pays, note R&I ajoutant que l'économie ralentira probablement par rapport à l'année précédente sachant que le gouvernement prévoit un taux de croissance de 2,6% contre 2,2% pour le FMI.
Néanmoins, les hausses de prix de l'énergie et de l'alimentation propulseront probablement le déficit de la balance courante à près de 10% du PIB en 2022, contrairement à 2021 où le déficit était tombé à un niveau de 6%, reflétant la diminution du déficit commercial résultant de la faiblesse de la demande intérieure sous la pandémie de COVID-19. Le déficit pourrait persister à un niveau élevé en fonction de l'évolution des prix des produits de base.
Bien que le gouvernement tente de réduire les dépenses publiques, le déficit budgétaire augmentera probablement à un niveau bien supérieur aux projections initiales du gouvernement, selon l'agence. Le déficit budgétaire devrait persister à un niveau élevé à partir de 2023, à moins que des mesures audacieuses ne soient prises pour réduire les dépenses en subventions et salaires des fonctionnaires, afin d'alléger les pressions sur les équilibres budgétaires.
L'encours de la dette publique a bondi à 79,4 % du PIB à la fin de 2021, en raison de la détérioration des équilibres budgétaires au cours des dernières années. Le ratio devrait dépasser 80 % d'ici la fin de 2022.
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.