Tunisie – Moncef Marzouki sous le coup d'une enquête judiciaire    Tunisie – Najla Bouden se réunit avec les membres de son gouvernement    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Bilan - Covid-19 : 131 nouveaux cas et cinq décès le 14 octobre    Les membres du Grand Jury des JCC    Parlement européen : La plénière du 19 octobre se penchera sur la situation en Tunisie    PSG vs Angers : Où regarder le match en direct et live streaming ?    Communiqué – Une autre voie possible : Informer et sensibiliser sur le choix d'une migration régulière    La championne olympique Raoua Tlili privée de son salaire !    Covid-19 : L'Allemagne retire la Tunisie de la liste des pays à haut risque    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de vendredi    Revue de la semaine du 8 au 15 octobre 2021: Premier conseil des ministres après la formation du gouvernement    Les préparatifs de la fête du Mawlid à Béja [vidéo]    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée        Un jour férié à l'occasion des fêtes du Mouled    Journée internationale des femmes rurales : Engagement à défendre les droits des filles partout en Tunisie    Kaïs Saïed commémore le 58ème anniversaire de la fête de l'évacuation à Bizerte    Foot – Premier League : ZIDANE, l'option des saoudiens de NEWCASTLE ?    Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Tunis, un gigantesque cadavre pourrissant    Qualifs Mondial 2022 : le Brésil de NEYMAR déroule et l'Argentine de MESSI assure    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Notation : La Tunisie classée dans la case "obligation spéculative de très mauvaise qualité"    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Noureddine Tabboubi dénonce les appels à l'ingérence étrangère    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Hichem Ajbouni- Le scénario libanais s'approche à grands pas    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    INLUCC : Les ministres du gouvernement Bouden déclarent leurs biens    Quarts de finale du Tournoi d'Indian Wells :Où regarder le match de Ons Jabeur du 14 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    L'argentin Hernan Crespo limogé du poste d'entraîneur de Sao Paulo    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Oscar 2022 : Le film Tunisien "Fartattou Dhehab" de Abdelhamid Bouchnak en lice pour le meilleur film international    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Nouvelle secousse sismique à Béjà    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Musée du Bardo: inauguration de l'exposition temporaire "Peintures et sculptures kairouanaises sur bois"
Publié dans TAP le 05 - 08 - 2012


Tweet
Share
TUNIS (TAP) - Consacrée à l'étude du bois archéologique en Tunisie, l'exposition inédite "Peintures et sculptures kairouanaises sur bois" porte sur un pan peu connu de notre patrimoine culturel.
Exclusivement réservée à l'histoire du bois qui a orné et qui embellit encore de nos jours la première mosquée de l'occident musulman, la mosquée Okba Ibn Nafaa, l'exposition met en exergue un constituant fondamental du monument de l'art et de la culture de l'islam.
Première du genre en Tunisie et dans le monde arabe, cette exposition temporaire qui célèbre les récents travaux d'agrandissement et de modernisation du musée national du Bardo, a attiré samedi soir, un large public, venu au Bardo, pour la cérémonie d'inauguration, à laquelle ont assisté le ministre de la Culture, Mehdi Mabrouk ainsi que plusieurs ambassadeurs de pays arabes et islamiques (Maroc, Palestine, Iran, Turquie) accrédités à Tunis.
Une exposition que Adnane Louhichi, directeur général de l'Institut national du patrimoine, qualifie de tournant en matière de mise en valeur du patrimoine tunisien. "Elle constitue le point de départ d'une démarche visant à valoriser les collections méconnues ou injustement peu sollicitées par les musées. Nous espérons aussi ouvrir des perspectives de recherches archéologiques et archéométriques afin d'approfondir les études sur l'histoire de l'art en Tunisie dont notamment l'évolution de la calligraphie islamique de l'Ifriquia" a-t-il précisé.
Les pièces exposées, au nombre d'une quarantaine, sont extraites parmi des centaines de pièces entreposées mais non encore totalement restaurées parmi les réserves de l'Institut National du Patrimoine (INP) à Kairouan.
Ces pièces ont été choisies et traitées au vu de leur valeur artistique et historique et représentent d'une part les composantes des plafonds et d'autre part des oeuvres maîtresses des gouvernants de l'islam classique ifriqiyen. Elle comporte notamment le coffret du célèbre Coran, celui que Fatma, la nourrice du prince Badis avait en 1019-1020 offert à la Grande Mosquée.
L'exposition qui occupe une aile spécialement aménagée du musée du Bardo ne comprend qu'une infime partie de la collection de bois de la mosquée de Kairouan. Une collection considérée comme la plus grande du monde islamique. Plusieurs pièces en bois sont toujours présentes, scellées in situ dans le faux plafond de la salle de prière de la Grande mosquée. Trois milles autres pièces restent conservées dans les dépôts archéologiques de l'INP à Kairouan.
Une autre partie de la collection est exposée dans les musées de Raqqada (Kairouan), du Bardo et de Monastir. Si certains lots ont bénéficié de traitements réalisés dans les années soixante du siècle dernier à l'occasion des travaux de restauration de la grande mosquée, tel n'est pas le cas de milliers de pièces qui nécessitent un travail de restauration en toute urgence.
Tweet
Share
Suivant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.