Coronavirus: 2 décès et 3905 nouvelles contaminations, Bilan du 16 janvier 2022    Météo: Températures comprises entre 8 et 12 degrés, ce mardi    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Tunisie : Reprise du lancement du projet de délivrance d'un passeport et d'une carte d'identité biométriques    Kasserine : Deux mandats de dépôt en prison contre le directeur de l'usine de chaux et un employé    Tunisie : Libération de l'avocate accusée d'avoir agressé un agent de sécurité à l'aéroport de Djerba Zarzis    Najla Bouden reçoit Slim Hentati et Faouzia Yacoubi    La bourse de Tunis renoue avec les pertes    CAN 2021 : Où regarder les 4 matches de mardi ?    Libération de Mustapha Khedher    CAN 2021 – Gr A : Le Burkina Faso décimé mais qualifié aux 1/8    France : Une autre grève générale qui tombe au plus mal pour Macron    Covid-19 : Mahjoub Aouni écarte le recours à la suspension des cours    Libération de Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi    Autos-Renault: Les ventes de voitures en chute libre depuis 3 ans    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Tunisie-coronavirus : La plupart des hospitalisés sont des non-vaccinés    JSK : On ne chôme pas...    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Météo : Légère hausse des températures    Express    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Tunisie : Un capitaine de la garde nationale retrouvé pendu, son avocate balance des dossiers    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Obsèques de Rachid Driss
Publié dans TAP le 06 - 09 - 2009

CARTHAGE-BYRSA, 6 sept 2009 (TAP)- Les obsèques de Rachid Driss, homme politique et diplomate, décédé, samedi, à l'âge de 92 ans, se sont déroulées, dimanche matin, au cimetière de Carthage-Byrsa.
Sur instructions du président Zine El Abidine Ben Ali, M. Foued Mebazaa, membre du bureau politique du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) président de la Chambre des députés, a prononcé l'oraison funèbre du défunt, en présence d'un grand nombre de responsables, de militants, d'hommes de lettres, des médias et de la culture, ainsi que des cadres administratifs et constitutionnels démocrates et les membres de la famille du défunt.
Il a passé en revue les qualités du grand disparu qui a consacré sa vie pour le labeur et le don de soi dans le cadre de ses différentes responsabilités et dans toutes les étapes, au service de la gloire de la Tunisie et de son invulnérabilité.
M. Foued Mebazaa a rappelé les différentes activités du défunt durant l'occupation qui ont eu pour conséquences son exil. Une peine de mort a été également prononcée à son encontre en 1946. Il a relevé que Rachid Driss était un acteur principal et un fervent défenseur de la cause tunisienne à cette époque avant de regagner le pays en 1955 pour s'engager dans une nouvelle phase de la lutte nationale, celle de l'édification du jeune Etat et de la consolidation de ses fondements.
Il a mis l'accent sur la contribution du défunt dans l'élaboration des orientations de l'Etat tunisien indépendant et son rôle actif au sein de l'Assemblée nationale constitutive à l'occasion de la proclamation de la République ou au moment de l'élaboration de la Constitution de la République.
M. Mebazaa a également passé en revue les étapes marquantes de l'itinéraire politique et diplomatique du grand disparu qui était membre de l'Assemblée Nationale à plusieurs reprises avant d'accéder au poste de ministre de la poste.
Il a été aussi membre du bureau politique du Parti socialiste destourien (PSD) plus d'une fois. Il fut également nommé ambassadeur à Washington et à Mexico puis représentant permanent de la Tunisie auprès des Nations unies, de même qu'il assuma des missions diplomatiques onusiennes auprès de nombreux pays dans le monde, a encore précisé M. Mebazaa.
Evoquant la contribution du défunt à la vie associative, M. Mebazaa a rappelé que le grand disparu a pris l'initiative, en 1980, de créer l'Association des études internationales, considérée comme un acteur important de la société civile en Tunisie et un espace pour la diffusion des valeurs du développement solidaire entre les Nations, de la justice et d'une paix internationale permanente. Cet apport est illustré par la richesse des différentes activités intellectuelles de l'association ainsi que par sa revue périodique qui constitue une référence incontournable dans le domaine des relations internationales.
Il a ajouté que le défunt a été parmi les premiers à soutenir le Changement du 7 novembre 1987 conduit par le président Ben Ali qui l'avait nommé, en 1991, à la tête du Comité supérieur des droits de l'homme et des libertés fondamentales.
M. Mebazaa a expliqué qu'en signe de considération pour les services méritants du défunt dans ce domaine, M. Rachid Driss a reçu, en 1993, le prix du président de la République pour les droits de l'homme.
Il a été également décoré des insignes de Commandeur de l'Ordre du 7 novembre, ainsi que des insignes de l'ordre de l'indépendance, de l'ordre la République et de l'ordre du mérite national au titre du secteur culturel. Il a également reçu différentes autres décorations arabes et étrangères.
M. Mebazaa a relevé que le riche parcours du défunt nous interpelle tous, et particulièrement, les hommes de culture, les intellectuels et les représentants des organisations nationales à approfondir la réflexion concernant les différentes étapes de la vie du grand disparu et des valeurs et nobles principes pour lesquels il a milité et pour éterniser son oeuvre et la faire connaître afin qu'elle demeure présente pour les générations d'aujourd'hui et les générations de demain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.