Ons Jabeur s'incline face à Paula Badosa Gibert    Lyon vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    Concours "Aux cœurs des mots" : aucun officiel Tunisien ne s'est manifesté pour recevoir le prix !    Rencontre entre le ministre de l'Economie et le président de l'Utica    Tunisie: We can    Mehdi Ben Gharbia emmené à la caserne de la Garde nationale de l'Aouina    Foot – La FTF répond au communiqué de la TV Nationale    Brahim Chaïbi : Les mosquées ne doivent pas être exploitées à des fins politiques !    Ali Mrabet : Nous devons éviter les foules et appliquer la distanciation !    Secteur agricole – Investissements et avantages insignifiants en 2021    Mehdi Ben Gharbia adresse un message à Kais Saied [Vidéo]    Rencontre entre le ministre de l'Economie et de la Planification et son homologue libyen    Le dirigeant de Hamas Khaled Mechaâl exprime sa solidarité avec Moncef Marzouki    Entretien téléphonie entre Kais Saied et Josep Borell: La version de la Tunisie VS celle de l'UE!    La Télévision nationale ne transmettra pas les rencontres de la première journée du championnat    Honda City, cinquième du nom, disponible chez JMC à partir de 64.990 dinars    Moncef Marzouki confond Khaled Mechaal et Ismaïl Haniyeh!    Ambassade de France en Tunisie: Conditions d'entrée sur le territoire tunisien    LIGUE 1 PRO : Programme et arbitres des matches de samedi    Business du Foot : Gianni Infantino persiste et signe pour un "Mondial biennal"    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de Samedi    Arabie Saoudite: La grande mosquée de la Mecque fonctionnera à pleine capacité à partir de cette date    Prévisions météo pour ce samedi    Tunisie : Vers un renforcement de la coopération entre l'Intérieur et la Justice    Le nouvel ambassadeur de Tunisie à Stockholm, Riadh Ben Slimane: Une attention royale    Bilan - Covid-19 : 131 nouveaux cas et cinq décès le 14 octobre    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Les membres du Grand Jury des JCC    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Enseignement supérieur privé / Paramédical : Pas d'équivalence pour les bacheliers non scientifiques
Publié dans Tekiano le 22 - 09 - 2021

Les étudiants en paramédical dans le secteur privé se sont retrouvés dans une situation pour le moins délicate. Suite à la publication par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique d'une décision qui interdit à chaque bachelier non issu de branche scientifique ( Math ou science ) de suivre des études dans le paramédical ainsi que les sciences infirmières. Une décision prise aux dépens de milliers d'étudiants évoluant dans l'enseignement supérieur privé.
Prise en 2019 du temps de Slim Khalbous, cette directive entre en vigueur à partir de cette année et a déjà engendré une réelle panique au sein des institutions académiques privées ainsi que dans les rangs des étudiants.
En effet un nombre élevé de bacheliers non scientifiques se sont retrouvés dans une branche certes paramédicale mais qui n'est pas homologuée par l'Etat. Pire, les étudiants n'obtiendront pas l'équivalence qui leur permettra de postuler dans le futur afin de travailler.
Intervenant sur les ondes de Jawhara Fm lors de l'émission Politica avec Zouhaer El Jiss, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Olfa Ben Ouda est largement revenue sur cette décision.
Questionnée sur ce problème, la ministre a déclaré que cette décision a été prise en concertation avec le ministère de la santé, "Il est très important de prendre l'avis des professionnels et des autorités qui régissent ce secteur, les mêmes règles qui s'appliquent dans le secteur public doivent également être appliquées dans le secteur privé". Avant d'enchaîner, "Dans le secteur public un étudiant titulaire d'un bac économie et gestion ne peut pas poursuivre des études en paramédical, la même chose doit s'appliquer sur le secteur privé, tous doivent être égaux "
Olfa ben Ouda a également souligné que la décision prise en 2019, n'est en aucun cas unilatérale, est-elle survenue après la découverte de plusieurs dépassements faits par les établissements privés.
Le ministère de l'enseignement s'était alors réuni avec plusieurs professionnels du secteur médical et paramédical en plus du ministère de tutelle.
Une décision ministérielle avait alors été prise et tous les établissements privés avaient été informés, certains ont pris en compte ces décisions et d'autres non. "Beaucoup d'institutions universitaires privées ont accepté et respecté ces décisions, d'autres les ont ignorées. Les lois sont faites pour être respectées, nous avons été fermes sur ce sujet, nous avons averti les établissements depuis plusieurs semaines maintenant, ils auraient dû à ce moment-là prévenir leurs étudiants."
La ministre a usé d'un parallèle métaphorique pour finir, "quand le feu est rouge il faut s'arrêter".
Un aspect juridique à prendre en compte
Dans ce cadre l'avocat Bilel Tazni a quant à lui déclaré que la loi est au-dessus de n'importe quelle directive, « Une décision ne peut en aucun cas balayer la loi, une telle décision engendrera sûrement des poursuites judiciaire que le ministère perdra automatiquement au profit des institutions et établissements privés ».
Un bras de faire entre l'UTICA et le ministère de l'enseignement supérieur
La fédération des établissements d'enseignement privé relevant de l'UTICA, avait lors de plusieurs réunions demandé au ministère de tutelle de stopper cette directive qui déstabilisera aussi bien les établissements que les étudiants, mais en vain. Plusieurs universités privées n'hésiteront pas à porter plainte contre ces décisions ministérielles, d'autres l'ont déjà fait et ont eu gain de cause.
Pas de marche arrière possible et un avenir en suspens pour les étudiants
Il serait difficile de faire marche arrière tant le ministère semble être accroché à cette nouvelle stratégie. Une réunion sera programmée dans les jours à venir avec le ministre de la santé pour décider d'éventuelles mesures.
Rappelons que les étudiants qui pendant ce temps-là sont laissés de côté, devraient manifester demain mercredi 22 septembre 2021 devant le ministère de l'enseignement supérieur pour au moins faire bouger les choses.
Une décision devra être prise et ce le plus rapidement possible, des centaines d'étudiants ont payé leurs inscriptions et leur année d'étude sont être fixés sur leur sort.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.