Coronavirus | L'UE va aider les pays de la rive sud de la méditerranée à acquérir le vaccin    Mechichi poursuit ses discussions avec les députés sur le PLF 2021    Coronavirus : 51 nouveaux décès et 1.168 nouvelles contaminations, Bilan du 25 novembre    L'ancien ambassadeur d'Allemagne à Tunis, Dr Andreas Reinicke, nommé conseiller pour la coopération digitale pour l'Afrique du Nord    Les représentants des structures judiciaires réclament la création d'un Fonds d'appui à la justice    BCT : 45% des transactions financières en Tunisie sont effectuées par chèques    Bourse de Tunis : Le Tunindex termine la séance de jeudi sur une note morose    Inauguration d'un nouveau centre de formation inter-entreprises dans le secteur du textile à Bizerte    Des manifestants menacent de fermer la vanne du Gazoduc de Sbikha    L'Iran et la Russie coopèrent sur un vaccin anti-Covid    Tunisie, Egypte et Liban grands bénéficiaires    Le président du Zamalek, Mortada Mansour «persona non grata» pour la finale !.    Repli tactique ou tentative pour sortir de la crise qu'il a pilotée ?    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    Retour, plein d'espoir, des Azerbaïdjanais    Des femmes militantes réduites au silence par les armes    Chiraz Latiri, ancienne ministre des affaires culturelles défend son bilan    Olga Malakhova et les archétypes    Les arts visuels dans tous leurs états    Le documentaire tunisien "Le disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    La Tunisie, 2ème pays où les chercheurs ont amélioré le mieux la sécurité de Facebook    Le court métrage tunisien "Nour", de Rim Nakhli en lice au festival international du film du Caire    Violence faite aux femmes : Le ministère de la Femme signe un accord de partenariat avec l'Association femme et citoyenneté au Kef    Webinar sur les principales leçons tirées de Tfanen-Tunisie Créative le 3 décembre    Projet européen "REUSEMED" pour la création des réseaux de réutilisation des déchets    ARP : adoption du rapport relatif aux projet de loi de finances de 2021 et budget de l'Etat de 2021    Etoile du Sahel : un entraîneur brésilien sur le radar    En photos : En colère, les journalistes protestent à la Kasbah    DECES : Mahmoud TAAMALLAH    Echange de graves accusations entre deux hauts magistrats : Faut-il craindre pour l'indépendance de la justice ?    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 26 Novembre 2020 à 11H00    Calme plat et absence de production au bassin minier    Tunisie [Vidéo]: En direct, rassemblement des journalistes à Sfax    Coronavirus: De nouveaux décès à Sfax    NEWS | Shonga propose ses services à l'EST    Diego Maradona s'est éteint hier : Une légende s'en va !    Ligue des Champions : le Bayern et City qualifiés aux huitièmes de finale    La grève des magistrats prolongée de trois jours    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Habib Ammar : la priorité est de protéger le secteur touristique de l'effondrement    Sénégal : la Banque africaine de développement renforce les capacités nationales pour accroître la performance de son portefeuille    La Chambre africaine de l'énergie propose un guide de réformes pour le secteur pétrolier et gazier de la Guinée équatoriale    Météo : Temps ensoleillé    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Des cercles de réflexion auront lieu à Dar Sebastien à partir du 27 novembre 2020    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    Audition du Ministre des affaires Culturelles: Le budget se réduit comme une peau de chagrin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





307 opérations de migration non réglementaire déjouées depuis janvier jusqu'au 12 décembre 2017
Publié dans Tuniscope le 15 - 12 - 2017

Quelque 307 opérations de migration non réglementaire ont été déjouées depuis le 1er janvier jusqu'au 12 décembre 2017, a souligné vendredi Romdhane Ben Amor, membre du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).
Lors d'un point de presse tenu à Tunis à l'occasion de la célébration le 18 décembre en cours de la journée internationale des migrants, Ben Amor a indiqué que ces opérations ont abouti à l'arrestation de 3424 migrants, 129 passeurs et 150 embarcations et autres équipements.
Selon la même source, Sfax est la région qui occupe la première place au niveau du nombre d'opérations de migration irrégulière (112), suivie de Zarzis (34) et Bizerte (32).
L'âge des migrants varie entre 15 et 60 ans et 66% sont âgés entre 20 et 30 ans.
D'après les chiffres du FTDES, entre le 1er octobre 2017 et le 04 décembre 2017, 59 opérations de migration non réglementaire ont été enregistrées. Le nombre de personnes arrêtées serait de 1383 dont 2.38% sont des étrangers et 1.3% sont des femmes.
Romdhane Ben Amor a ajouté que selon le ministère de l'intérieur italien 7988 migrants tunisiens ont été arrêtés entre janvier et fin novembre 2017 dont 2783 auraient émigré en octobre dernier.
S'agissant du rapatriement ” forcé ” des migrants tunisiens par les autorités italiennes et tunisiennes, l'intervenant a indiqué que le FTDES estime ce chiffre entre 1560 et 2190 depuis le début de l'année soit un taux qui varie entre 29 et 39% du total des Tunisiens ayant émigré clandestinement vers l'Italie en 2017.
Dans ce contexte, Romdhane Ben Amor a réaffirmé la position du FTDES qui plaide en faveur de la libre circulation des personnes.
La conférence de presse a été une occasion pour donner la parole aux parents de jeunes migrants tunisiens dont les corps n'ont pas encore été retrouvés depuis des mois pour les uns, voire des années pour d'autres.
” Depuis la révolution plus de 30 mille jeunes tunisiens ont émigré clandestinement vers l'Italie. 504 d'entre eux, nous avons les preuves qu'ils sont en Italie mais nous ignorons à ce jour leur sort”, a souligné Jamel Eddine Mili, l'un des parents.
L'intervenant a rappelé que la commission d'enquête et de suivi du dossier des migrants Tunisiens disparus en Italie n'a fourni aucune information aux parents sur le sort de leurs enfants alors qu'elle a été créée depuis deux ans et elle a les empreintes et les analyses ADN des parents.
” Il s'agit bien du destin de nos enfants et il est hors de question que nous abandonnions cette affaire ! L'Etat doit assumer ses responsabilités et nous fournir des informations sur le sort de nos enfants qu'ils soient morts ou vifs “, a-t-il insisté.
Par ailleurs, Romdhane Ben Amor a indiqué que le FTDES appelle aussi le gouvernement à consacrer un terrain à Zarzis pour le transformer en cimetière pour les migrants dont les corps sont retrouvés sur les côtes de la région et revendique la réalisation des analyses ADN pour connaitre l'identité des cadavres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.