Le brouillon de la résolution du sommet de Berlin dévoile les motivations réelles des participants    Le Derby de la Capitale remporté par l'Espérance Sportive de Tunis 2 à 1 face au Club Africain    Crise libyenne : Affrontements armés, initiatives de cessez-le-feu, réunion de Moscou, conférence de Berlin…quel rôle jouent la Turquie et la Russie dans ce conflit ?    CONDOLEANCES : M. Adel Attia    DECES : Héla Ben Cheikh née Hamza    Sfax: Près de 218 tonnes d'olive reçus dimanche au marché de Guremda à prix de base de 920/kg    Nizar Chaari s'entretient avec S.E. l'ambassadeur de Chine en Tunisie, Wang Wenbin, lors du colloque sur la Route de la soie    MEMOIRE : Taher SASSI    Du 24 au 26 janvier : Première édition du festival du hayek à Kairouan    EST: Ne rien laisser aux concurrents    l'invité – Moncef Tabka, ancien gardien international de l'USM et de l'ESS : «Attouga était très malin»    Sport plus – Retransmissions des matchs en clair à la télévision : Y a encore du foot à la télé !    Le CSS convoque une assemblée générale ordinaire    ‘‘Miss Hayek de Kairouan 2020'' : Qui sera l'heureuse élue ?    Football : Programme des plus importants matchs de ce dimanche 19 janvier 2020    Ligue 1 : Un Derby très attendu entre l'Espérance de Tunis et le Club Africain    Hand – CAN 2020 : La Tunisie termine le premier tour contre le Cameroun    L'Europe coupe la vanne financière à la Turquie    Algérie : 12 morts et 46 blessés dans une nouvelle catastrophe de la route    Conférence de Berlin : Ni la Tunisie et ni le Maroc n'y participent !    François G.Bussac et la CIE des Vives Voix présentent « Au plaisir de Lire » à l'Agora : Eloge de la Légèreté    Pharmacies d'officine: entre acquis et vide juridique    Les bus et les usagers…    Banlieue Nord: Le train bleu du TGM s'essouffle    Météo: Prévisions pour dimanche 19 janvier 2020    En vidéo : Ce dont rêverait Lamia Fourati pour les Tunisiens, les Femmes et l'Economie    Tunisie – Pourquoi l'Etat veut-il vendre la société confisquée AVS en se débarrassant de ses agents ?    Fadhel Abdelkefi et Hakim Ben Hamouda finalistes chez Kais Saied ?    Samir Gharbi: Pourquoi la Tunisie n'a pas été invitée par l'Allemagne à la Conférence de Berlin sur le conflit libyen?    Tunisie : [ photos+vidéo] Tunisie Telecom consacre 240 mille dinars pour les prix du concours “Marbou7a”    Tourisme : Prés de 3 Millions de touristes Algériens ont visité la Tunisie en 2019    Tunisie: Régression du taux de transparence dans les municipalités    Où regarder en direct le grand test avant les vols habités de SpaceX vers l'ISS?    L'armée de Haftar dénonce le déploiement en Libye de systèmes antiaériens turcs    MOOD TALENT : FELFEL réchauffe les cœurs à DAR EL MARSA*****    Pression internationale pour impliquer la Tunisie à la conférence de Berlin sur la Libye    Tunisie: Plan terroriste visant à l'assassiner, première réaction de Mbarka Aouania    La Tunisie au Salon international de gaz vert renouvelable à Nantes    Tunisie – Météo : Ciel nuageux sur la plupart des régions pendant le Week-end    Mosquée saccagée à Sbeitla    Festival de la musique et de la Chanson tunisiennes 2020 : Ouverture des candidatures pour la compétition nationale    Secteur de l'Huile d'olive : 320 mille producteurs et 16 unités de raffinage    Iran: pour la première fois depuis 2012, Ali Khamenei préside la grande prière du vendredi    Aziza Guermazi expose à la Maison de France à Sfax : « Au pays des couleurs »    Onze soldats américains affectés lors de l'attaque aux missiles par l'Iran    Appel à candidature Festival Voix de Femmes: Compétition Officielle    Théâtre de l'Opéra : « Noor », création du Pôle Musique et formations symphoniques    Théâtre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer
Publié dans Tuniscope le 19 - 08 - 2019

La Tunisie refuse de laisser accoster un bateau avec des migrants à son bord. Le pays est débordé par l'afflux de migrants en provenance de Libye.
Voilà onze jours que 75 migrants partis de Libye patientent sur le pont d'un bateau au large de la Tunisie. Les autorités tunisiennes refusent de laisser le remorqueur égyptien Maridive 601, arrivé le 31 mai au large de Zarzis, dans le sud du pays, entrer dans le port. La Tunisie fait désormais ce que l'Europe fait depuis plus d'un an maintenant avec les bateaux de migrants : du blocage.
Les centres d'hébergement de la ville de Médenine, à quelques kilomètres de la frontière libyenne, qui prennent en charge les migrants sauvés en mer ou qui fuient la Libye par le désert, sont débordés. Le téléphone de Mongi Slim ne cesse de sonner. Il est dépassé. Il souhaite accueillir les migrants bloqués pour l'heure en mer, mais rappelle que les centres d'accueil sont pleins.
"Nous sommes déjà au complet, affirme Mongi Slim, responsable local du Croissant-Rouge tunisien pour la région. "Médenine accueille entre 700 et 800 personnes, c'est beaucoup pour une petite ville, reprend-il. Les moyens sont très limités, les foyers sont complets…
La place manque, la nourriture et les soins également. Comment, dans ce contexte, accueillir de nouveaux arrivants ? Ici, on fonctionne à flux tendu. Les migrants ne peuvent rester que 60 jours dans le centre. Ensuite, ils n'ont pas le choix, ils doivent faire la place aux nouveaux arrivants.
Une jeune femme, qui a échoué ici comme tant d'autres après avoir été vendue et condamnée à travailler comme esclave en Libye, fait part de son désarroi. Violée à plusieurs reprises, elle est angoissée à l'idée d'avoir été contaminée par le VIH. "Je ne sais pas si j'ai été contaminée, dit-elle, en larmes.
Il n'y a pas d'argent pour les traitements, ici. Rien. J'ai besoin d'un contrôle, mais je ne peux pas le faire." À la douleur d'avoir été violée s'ajoute l'angoisse de ne pas savoir ce qui lui arrivera une fois qu'elle sera sortie du centre. "C'est un bon pays la Tunisie, mais il n'y a pas de travail. Alors où est-ce qu'on va pouvoir aller ? Je n'en sais rien", dit-elle.
En refusant d'accueillir de nouveaux migrants, la Tunisie veut montrer à l'Europe qu'on ne peut plus lui déléguer la responsabilité des migrants qui continuent à affluer encore plus depuis le début de la guerre en Libye. "Les migrants veulent être accueillis par un pays européen", a lâché un responsable du ministère de l'Intérieur pour justifier le refus de les accueillir. En attendant, 75 migrants, dont 32 mineurs, doivent patienter en mer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.