DECES : Salsabil Drira épouse Besbes    Billet : Confiance, quand tu nous fuis !    MEMOIRE : Abdelkader Kachlouf    Tunisie : Slim Choura: le ministère travaille sur « des solutions rapides et stratégique »    Il semble que les frères marocains ont un problème avec nous, déplore Tebboune    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 6 juillet à 11H00    La réussite des élèves au cœur de toutes les démarches de l'Académie du Lac et du Collège du Lac    Les rendez-vous IJA : la culture en accès libre chaque vendredi au Coworking Space Al Badil    Ils ont dit    Express    Tunisie: Ennahdha remporte les élections municipales partielles de Hassi El Ferid à Kasserine    Mise en garde contre une page de recrutements fictifs sur Facebook    D'un sport à l'autre : La CAN de rugby, tremplin pour le Mondial    À la rencontre de la lutteuse Marwa Amri : «Aux JO, nous serons jugés sur les résultats»    Devant la difficulté de se projeter : L'ESZ navigue à vue    Anas Hammadi reconduit à la tête de l'Association des Magistrats Tunisiens    Tunisie : Taux de participation de 18,75 % aux élections municipales partielles à Jbeniana    Tests négatifs pour 240 tunisiens rapatriés de Libye    Travail des mineures : Quand les traditions prennent le dessus sur la loi    Tunisie: Le ministère des Affaires sociales met en garde contre une fausse page Facebook    Le directeur de la Zitouna demande à Abbou d'enquêter sur la HAICA    Les indiscrétions d'Elyssa    La Tunisie abrite la 2ème édition des jeux électroniques arabes et le Forum arabo-européen de la jeunesse en 2021    Tunisie : Le taux d'inflation se replie à 5,8% en juin 2020 (INS)    L'OSAE appelle à exclure l'agriculture des conventions internationales dont l'ALECA    Tunisie: Noureddine taboubi [vidéo]: « il est temps de tirer la sonnette d'alarme »    Météo : vent fort et mer très agitée    3 morts dans un accident de la route à Monastir    Les douaniers inquiets    Les 7 bonnes nouvelles de Nizar Yaiche pour les Startupers    "Patrimoine culturel et développement durable", thème d'une Journée d'étude au Musée archéologique de Sousse    Football : Programme TV de ce lundi 06 juillet 2020    Budget : Baisse des recettes propres de l'Etat de 10%, à fin avril 2020    L'Arabie Saoudite annonce des mesures sanitaires pour le Hadj    L'Observatoire de la Souveraineté Alimentaire met son veto contre l'ALECA    Mariages, plages et terrasses :Le Prince de l'été terrassant le Mutant couronné    Amnesty International relaie l'appel au secours    Quand s'élargit le champ du rêve et des possibles !    Un écrivain qui ne cherchait pas à plaire    Les festivals d'été auront et n'auront pas lieu !    Etoile du Sahel : "nous sommes en contacts avancés avec Lemerre" (R.Chrafeddine)    Manel Souissi, Présidente de la fédération tunisienne des cinéclubs: «Les plateformes de cinéma et le streaming : pierre d'achoppement»    Le droit à l'euthanasie au XIXe siècle: «S'accabadoras», les prêtresses de la mort    Football : Programme TV de ce dimanche 05 juillet 2020    20 Saoudiens jugés par contumace en Turquie    La France a un nouveau PM, Jean Castex    Russie, réforme de la Constitution : Vladimir Poutine peut rester au pouvoir jusqu'en 2036    Abdelaziz Kacem - 3 juillet 2013 : Le jour où tout a basculé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tripoli suspend les pourparlers de paix après les violations de Haftar
Publié dans Tuniscope le 19 - 02 - 2020

Le gouvernement libyen, reconnu par l'ONU, a interrompu, mardi, les pourparlers entamés sous l'égide des Nations unies. Il accuse les forces du maréchal Haftar, qui tient l'Est, d'avoir bombardé le port de Tripoli.
Le bombardement du port de Tripoli par les forces du maréchal Khalifa Haftar auront eu raison des pourparlers de paix, qui se tenaient à Genève depuis un mois. Le gouvernement libyen d'union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, a annoncé, dans la nuit de mardi à mercredi 19 février, la suspension de sa participation aux travaux d'une commission conjointe militaire à Genève, sous l'égide de l'ONU.
"Nous annonçons la suspension de notre participation aux pourparlers militaires [...] jusqu'à ce que des positions fermes soient adoptées à l'encontre de l'agresseur (Khalifa Haftar) et ses violations" de la trêve, a indiqué le GNA dans un communiqué.
Les négociations auxquelles prenaient part cinq membres du GNA et cinq représentants du maréchal Haftar, homme fort de l'Est libyen, s'étaient ouvertes à Genève, après le sommet organisé le 19 janvier à Berlin, pour pérenniser le fragile cessez-le-feu obtenu un peu plus tôt par la Turquie et la Russie.
Mais mardi, en début d'après-midi, le port maritime de Tripoli et d'Al-Chaab, un port secondaire, ont été la cible de plus de 15 roquettes, malgré l'entrée en vigueur en janvier d'un cessez-le-feu peu respecté par les forces en conflit en Libye.
Selon Amin al-Hachemi, porte-parole du ministère de la Santé, trois civils ont été tués et cinq autres blessés. "Il est clair que l'objectif des bombardements systématiques des zones résidentielles, de l'aéroport et du port, en plus du blocage total des installations pétrolières, est de provoquer des crises pour les citoyens dans tous les aspects de leur vie", a noté le communiqué.
Selon le GNA, ayant "échoué militairement à s'emparer du pouvoir, l'agresseur (Haftar) tente, en vain, de créer un état de confusion pour déstabiliser" la population. En outre, le GNA a condamné les "violations commises avant et pendant la trêve", les qualifiant de "crimes de guerre documentés", nécessitant "des mandats d'arrêt" internationaux.
Il a dénoncé "le mépris continu" de la résolution du conseil de sécurité, adoptée la semaine dernière, et des décisions du sommet international de Berlin. "Sans un cessez-le-feu durable (...) les négociations n'ont aucun sens. Il ne peut y avoir de paix sous les bombardements", a souligné le GNA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.