Tunisie: RTCI suspend l'animateur Anis Moraï    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Avril 2021 à 11H00    La Tunisie classée destination à très haut risque de Covid-19 selon les CDC américains    Ministère de l'Education : des sanctions pour toute décision unilatérale entravant les cours    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    L'Assemblée adopte un projet de loi sur un accord de prêt entre la Tunisie et l'UE    Les directeurs des journaux et les avocats condamnent l'incursion de la police dans les locaux de TAP    Tunisie: La réception de la deuxième dose du vaccin Pfizer à cette date    Tunisie – météo : Temps pluvieux et baisse des températures    Tunisie: De nouvelles mesures restrictives à Zaghouan à partir de demain    Programme TV du vendredi 16 avril    Interview avec M . Mongi Rahoui :l'enfant prodige de la gauche à coeur ouvert avec L'EXPERT    CONDOLEANCES : Hassen MZOUDI    Le prix du «Manager de l'Année 2020» livre ses secrets    Le Parlement autorise l'Etat à souscrire à la 7ème augmentation du capital de la BAD    CONDOLEANCES : Feu Aicha ZAIBI    Santé et économie : L'impossible équation    Commentaire | Le spectacle n'a que trop duré...    La Tunisie va inscrire les sites d'el Magtaa et Sbeïtla au patrimoine mondial de l'UNESCO    Mohamed Ennaceur : J'ai écrit ce que j'ai vécu, vu et entendu durant le jeudi noir !    [La Tunisie qui gagne] Startup : «Il n'y a pas de monopole dans l'aviation légère, nous visons 5 à 10% du marché mondial», Foued El Kamel, PDG d'Avionav    Badreddine Gammoudi : Il faut réquisitionner les cliniques privées !    Europa League : Les résultats des quarts de finale retour et les qualifiés    Ligue des champions (1/2 finale aller) : Real-Chelsea le 27 avril, PSG-Manchester City le 28    Un gouvernement sans réaction    Tunisie – Noureddine Bhiri ne sait plus pour qui il roule ?    Tunisie – Ministère de l'éducation : Vers une suspension des cours ?    Le Groupe QNB : Résultats financiers du 1er trimestre 2021    Tournoi de Charleston 2 : sans forcer, Ons Jabeur en quarts de finale    Vers l'inscription des sites d'el Magtaa et Sbeïtla au patrimoine mondial de l'UNESCO    La bourse de Tunis, en pleine zone de turbulences...    Campagne spécial Ramadan 2021 de Ooredoo Tunisie: Vivez le meilleur ramadan avec Ooredoo    Décès d'un citoyen dans l'explosion d'une mine à Kasserine    Tunisie-Kasserine: Une personne décédée dans l'explosion d'une mine au Mont Mghilla    L'Agora abrite l'expo-vente Ramadan'ART By le collectif des créateurs    Zellige, l'un des piliers de l'artiste Slim Gharbi    400 éditeurs tiendront en septembre 2021 à Tunis les états généraux du livre francophone    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 15 Avril 2021 à 11H00    Appel à des mesures efficaces en faveur des professionnels des arts dramatiques    USM-ESS (3-1) : L'USM avec bravoure    News | Lassaâd Jarda intronisé au Raja    Tunisie [Vidéo]: Tir du canon de l'Iftar à Béja    L'entreprise autrement | Processus grippé, rêve brisé (*)    Le neveu de Bayrem Ettounsi, Mahmoud Bayrem, à La Presse : « Saïed a ravivé la mémoire de Bayrem »    Afghanistan : Retrait de toutes les troupes américaines avant le 11 septembre    Militant des droits de l'homme et farouche critique des états unis, Ramsey Clark est mort    Visite du Chef de l'état en Egypte : Saïed veut renforcer les liens entre Al-Azhar et la Zitouna    Kais Saied visite Al-Azhar et la Cathédrale de la Nativité au Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pourquoi Saied continue à tourner le dos à l'Afrique?
Publié dans Tuniscope le 25 - 02 - 2021

L'absence du président tunisien Kais Said aux grandes rencontres africaines soulève de grandes questions, notamment sa non-participation au 34e sommet - quoique virtuelle - de l'Union africaine début février, mais aussi au 33e sommet africain qui a eu lieu l'année dernière à Addis-Abeba.
Ce manque d'implication a poussé ses détracteurs à dire qu'il n'est pas attaché à l'Afrique et qu'il opte à isoler la Tunisie de son continent.
«Jeune Afrique» a indiqué dans son article "Kais Saied et l'Afrique, le grand malentendu?" que lors de ce récent sommet africain, deux questions principales étaient en jeu: Premièrement, la nomination de l'équipe de direction de la délégation africaine pour les quatre prochaines années. Et en deuxième lieu, les approvisionnements en vaccins sur le continent dans le cadre de la lutte contre Covid 19.
Par ailleurs il ne faut pas oublier la polémique, fin 2020, sur les prétendues sanctions émises par l'Union africaine, qui auraient empêché la Tunisie de s'exprimer lors de ses réunions pour un période de six mois en raison du non-paiement de sa contribution de l'année dernière. C'est un manquement de la Tunisie envers ses obligations reconnu par le ministre des Affaires étrangères Othman Jerandi.
'Jeune Afrique' a poursuivi en disant qu'il semble que les amitiés africaines du président Habib Bourguiba, qui ont suivi l'indépendance, et son long voyage de plusieurs semaines en Afrique subsaharienne au sommet de l'unité africaine, ne sont rien de plus que des souvenirs fanés.
La Tunisie a également participé activement à la mise en place de l'Organisation de l'unité africaine (en 1963), mais «depuis l'ère Ben Ali, la Tunisie a subi une régionalisation continue de sa diplomatie et s'est désintéressée de l'Afrique, selon la chercheuse Sophie Bessis.
Ce processus s'est accéléré depuis 2011 en raison de l'ampleur des problèmes internes du pays. Au cours des 23 années de son règne, l'ancien président tunisien Ben Ali n'a participé qu'à un seul sommet de l'Organisation de l'unité africaine, accueilli par la Tunisie en 1994.
Le Plan d'action de Ben Ali pour l'Afrique, adopté au milieu des années 2000, a permis de doubler le nombre des échanges économiques et commerciaux avec de nombreux pays d'Afrique subsaharienne, selon Bouzkari Ramli, ambassadeur de Tunisie en République démocratique du Congo.
Jeune Afrique a poursuivi en expliquant qu'après la révolution tunisienne, le président tunisien Moncef Marzouki (2011-2014) a montré un réel intérêt pour le continent africain. Il a été actif en participant aux sommets de l'Union africaine en 2012, 2013 et 2014, avant de se lancer dans une tournée au Mali, au Niger, au Tchad et au Gabon à la tête d'une délégation de 90 hommes d'affaires.
Par ailleurs, une étude approfondie sur la vision tunisienne du continent africain a été lancée à l'Institut tunisien d'études stratégiques, mais elle a été victime de désaccords de la part du pouvoir exécutif et de l'absence d'une simple traduction tangible de ses recommandations.
Depuis la révolution, la Tunisie a eu du mal à relever la barre après des décennies d'orientation quasi exclusive vers la rive nord de la Méditerranée. Même si l'intégration avec le reste du continent était présentée comme l'une des priorités par le gouvernement Fakhfakh à moyen terme en janvier 2020, sous la rubrique «CAP AFRIQUE», l'instabilité politique et les fréquents changements de ministres des Affaires étrangères ont en quelque sorte endommagée ce projet.
Certains reprochent également le manque d'envie, car «la Tunisie a raté une belle opportunité pour la politique d'influence subsaharienne en ayant le siège de la Banque africaine de développement sur son territoire de 2003 à 2014».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.