Tunisie – AUDIO : Les élections seront reportées à cause du projet d'amendement de la loi électorale    Tunisie – Pour quels candidats et quels partis les tunisiens ne vont pas voter ?    Ligue 1 : L'ESS assure l'Afrique, le SG relégué et le Champion encore battu    Tunisie – Hamdi Meddeb et Wadii El Jary chez le ministre de la Justice    Tunisie – Kebili : Un incendie dans une palmeraie : 25 palmiers dattiers brûlés    Tunisie – VIDEO : Sami Fehri prétend avoir acheté 49% des parts d'Attassiaa… La direction de celle-ci dément    En vidéos : Parc d'activités à Zarzis, un pôle économique majeur de La Méditerranée est né    Aujourd'hui, dernier délai pour l'inscription aux élections 2019    La Tunisie remonte à la 25ème place dans le classement FIFA    Après l'incarcération des 2 Premiers ministres algériens Ouyahia et Sellal, les anciens hauts responsables ont la peur au ventre    ESS-CA : un Classique pour l'Afrique    Six orphelins de djihadistes de l'EI rapatriés en Belgique    Sonia Ben Cheikh et Abdelkrim Zbidi supervisent la clôture de la saison sportive militaire    Devant la mascarade survenue à l'ARP : Nabil Karoui est plus que jamais attaché à son droit constitutionnel de se présenter aux élections    Tunisie: Le ministère de l'Intérieur annonce un nouveau plan contre la migration clandestine    Météo: Prévisions pour samedi 15 juin 2019    Le marketing d'influence, quand Instagram rapporte des sous !    Levée par la CAF de la suspension de 6 mois infligée à l'arbitre égyptien Jihad Greisha : il n'y avait donc pas d'arbitrage partial en faveur de l'EST à Rabat !    Pétroliers attaqués : Washington accuse Téhéran, qui dément    MEDIA LOVES TECH est de retour pour une deuxième édition!    Smartfuture, partenaire de Microsoft et représentant officiel de Certiport en Tunisie, organise le Championnat Microsoft Office Specialist Tunisie 2019    Tunisie: Soutien de Nidaa Tounes à Nabil Karoui, “pourquoi pas”, répond Néji jalloul    Rencontre-débat : Violations des droits de l'Homme le long des frontières extérieures de l'UE au Sahel    Dabchy, la seule startup Tunisienne qui participe au programme d'accélération Womentum 2019    Programme TV du vendredi 14 juin    Tunisie – Bac 2019 : Examens des Maths des sections Techniques,Economie, Sciences Exp. et Sport    Festival International De Poésie de Sidi Bou Saïd 2019 du 14 au 16 juin    Bac 2019, des sanctions plus sévères contre les fraudeurs à partir d'aujourd'hui    Classement FIFA : La Tunisie gagne trois places (25e)    En vidéo: Attijari Bank et la compagnie maritime GNV signent une convention de partenariat en faveur des Tunisiens Résidant à l'Etranger    Championnat d'Angleterre : Les dates des chocs de la saison 2019-2020    Tunisie : La HAICA appelle Nessma TV à suspendre immédiatement la transmission    Tunisie – Météo : Températures en hausse atteignant 46 degrés sur le sud avec coups de Sirocco    Attaques de deux pétroliers en mer d'Oman-Washington accusée de “sabotage diplomatique”    « Boulevard Paris 13 », ou le premier Louvre du Street Art conçu par le franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh    L'arrivée des armes et la présence des terroristes en Libye dénoncées par la Tunisie, l'Algérie et l'Egypte    BardoFest du 19 au 30 juin 2019 avec du théâtre, du cinéma et du jazz (Programme)    TTS accueille le premier vol charter touristique via Iraqi Airways de retour en Tunisie depuis 28 ans    Le blocage de la transition démocratique en Tunisie impactera la région, déclare Jean Pierre Raffarin    Tunisie: Approbation par le FMI d'un versement de 247 millions de dollars    Tunisair Express et Tunisie Telecom, une confiance renouvelée    Arabie Saoudite : IMAGES : 26 blessés par un missile des houthis qui a frappé l'aéroport d'Abha au sud du Royaume    Organisé par Le Pont Genève, huit maires tunisiens en voyage d'échange en Suisse    L'association Jeunesse et Horizons, en partenariat avec la Fondation Orange, organise la 5ème édition du TABARKA SKY LANTERN FESTIVAL    Le producteur de musique Jamel Saibi victime d'un sérieux accident    L'association Jeunesse et Horizons, en partenariat avec la Fondation Orange, organise la 5ème édition duTABARKA SKY LANTERN FESTIVAL «حلمة »    Lancement des travaux de restauration du site archéologique d'Oudhna (Photos)    Le Maréchal Haftar remet à l'Egypte le terroriste égyptien le plus recherché, Hicham el-Achmawy arrêté à Derna en octobre 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En France, des milliers de manifestants soutiennent Gaza
Publié dans Tuniscope le 15 - 07 - 2014

Plusieurs rassemblements de soutien aux Palestiniens ont eu lieu ce week-end en France. Une tentative d'intrusion dans une synagogue à Paris a suscité de nombreuses réactions, tandis qu'à Nice, les défilés ont été interdits. Pour François Hollande, le conflit «ne peut pas s'importer en France».
Présent sur la scène internationale, le conflit israélo-palestinien mobilise également en France.Plusieurs rassemblements de soutien au peuple palestinien ont eu lieu en ce week-end du 14 juillet dans différentes villes. Les manifestants entendaient interpeller l'opinion publique sur l‘offensive israélienne à Gaza, dont le bilan s'élève mardi à 189 morts.
À Paris, plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche pour dénoncer ce qu'ils ont qualifié d'agression israélienne contre Gaza. Le cortège, comptant 7000 manifestants selon la police et 30.000 selon les organisateurs, était parti en début d'après-midi de la station de métro Barbès avant de descendre dans le calme le boulevard Magenta en direction de la place de la République, derrière une grande banderole qui affichait «Soutien total à la lutte du peuple palestinien». La foule, très jeune et féminine, scandait des slogans comme: «Nous sommes tous des Palestiniens!», «Israël assassin!» ou «Une seule solution, fin de l'occupation!».
La manifestation a été ternie, selon la police, par «de petits groupes très mobiles» qui ont provoqué de rares incidents et quelques dégradations matérielles en marge du défilé. Des heurts avec les forces de l'ordre ont en effet éclaté, près de la place de la Bastille, au moment de la dissolution du cortège. Des manifestants ont par ailleurs tenté de se rendre vers des synagogues voisines, rue de la Roquette et rue des Tournelles. Des CRS sont intervenus pour les repousser et mettre fin à un «début d'échauffourée» avec des membres de la communauté juive devant la synagogue de la Roquette, ce qui a permis d'éviter toute intrusion dans les lieux de culte, selon la police. Deux membres de la communauté juive ont été légèrement blessés, ainsi que six membres des forces de l'ordre.
Ce rassemblement faisait écho à ceux qui se sont tenus durant le week-end dans plusieurs villes de province, notamment Lille ou Bordeaux, et ont réuni des centaines voire des milliers de personnes. À Lille, entre 6.000 personnes et 2300 se sont rassemblées dimanche en fin de matinée dans le quartier populaire de Wazemmes et ont scandé des slogans hostiles à Israël, qualifié d'Etat «assassin» et «criminel». Un nouveau défilé a eu lieu lundi, rassemblant entre 1200 et 2000 personnes. Samedi, des manifestations similaires avaient eu lieu dans le calme à Bordeaux (mille personnes selon les organisateurs, 400 selon la police) et à Marseille (environ 1200 selon la police). À Marseille, le réseau «Palestine» a fait état «des dizaines de bombardements chaque nuit depuis des semaines sur la population de Gaza terrorisée». Lundi à Avignon, jour des célébrations du 14-Juillet, quelque 200 personnes ont également manifesté
À Nice le même jour, les cortèges ont en revanche été interdits. La préfecture des Alpes-Maritimes a pris un arrêté interdisant «tout rassemblement et défilé propalestiniens» dans la ville, motivant sa décision par un risque de trouble à l'ordre public» et l'impossibilité «d'identifier des organisateurs responsables». Elle a souligné que les des deux précédents «appels à manifestation» en soutien au peuple palestinien «n'ont pas fait l'objet de la déclaration préalable à la préfecture exigée par la loi». Vendredi, 350 personnes s'étaient rassemblés dans le centre de Nice, puis 500 samedi selon la police. La préfecture avait été sollicitée par le maire de Nice Christian Estrosi dans une lettre ouverte, afin d'interdire les cortèges. «Même si je considère que le droit de manifester est un droit fondamental, j'estime que la tenue d'un tel rassemblement le jour de la fête nationale est une provocation intolérable», a estimé l'élu, faisant état de «rumeurs» de possibles perturbations du défilé niçois.
Crédit photos : le Figaro


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.