Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Le bateau transportant des bovins soupçonnés d'avoir la maladie de la langue bleue interdit de débarquer au port de Bizerte    Mercato : Un attaquant ghanéen tout proche de l'Espérance de Tunis    La LTDH préoccupée par les conditions de détention des personnes arrêtées    Covid-19| »Toutes les mesures ont été prises pour garantir une rentrée scolaire sécurisée, lundi prochain »    Les mouvements des grosses capitalisations marquent l'activité boursière de la semaine    Ligue 1 : Le CS Sfaxien freiné par le CA Bizertin, l'US Ben Guerdane 2ème    Mondial des clubs au Qatar : test négatif au Covid-19 obligatoire pour les supporters    Un nouveau record de décès dus au coronavirus enregistré le 21 janvier 2021 : 100 morts en une journée    La Tunisie et le Maroc, meilleurs pays en termes de digitalisation à des fins économiques en Afrique du nord    Signature d'une convention pour appuyer à la dépollution des îles Kerkennah des déchets plastiques    Tunisie-dernière minute: Poursuite des cours scolaires    Programme TV du samedi 23 janvier    CONDOLEANCES : Om Kalthoum KANOUN    Tribune | Un peuple heureux ne se saborde pas...    DECES : Maître Slim CHELLI    Déficit et entreprises publiques : La mise en garde du FMI à la Tunisie    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    «200 Meters» de Amine Nayfeh : Un thriller réussi    JSK : L'incertitude qui désole !    ST : Absences de taille !    Tunisie – Conférence de presse du ministre de la Santé : Décalage Horaire    Covid-19 : 2389 nouvelles contaminations et 103 décès recensés le 21 janvier 2021    Météo : Des pluies éparses le matin et températures en baisse    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    CAB : Le moral en hausse !    Vers un second mandat pour la Tunisie à la tête de l'initiative MENA-OCDE    Coronavirus: Point sur la situation épidémiologique à Nabeul    [TRIBUNE] Olfa Hamdi (PDG de Tunisair) : La forme et le fond !    CAN-U21 : tirage au sort lundi prochain à Yaoundé (CAF)    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Tunisie : Le juge Mekki Ben Ammar, libéré    Le musée national du Bardo : Cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015    Donner sa chance à la chanson tunisienne ?    Présentation du livre de Khaled Derouiche : «Le dernier texte», traduction de M. Mohamed Baligh Turki    Le film "Fathallah TV,10 ans et 1 révolution plus tard" disponible en ligne sur le site de la FCAPA    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Exposition personnelle «Des moments de peinture» de Qays Rostom à la galerie Saladin: Des actions de création    [ ETUDE ] – Tunisie : comment la crise sanitaire rebat les cartes du recrutement    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La pièce Mille et un Titanics : le calvaire d'un réfugié
Publié dans Tuniscope le 22 - 10 - 2015

La pièce illustre le dilemme des réfugiés, déchirés entre la décision de rester dans un pays ravagé par la guerre ou celle de se déraciner pour rejoindre un nouveau pays qui ne lui ressemble pas.
A travers le pantomime et la manipulation des marionnettes on raconte l'histoire d'un jeune homme chétif dans un no man's land, qui, malgré sa peur tente de prendre une embarcation de fortune pour migrer clandestinement vers d'autres cieux…
Il était une fois... un garçon qui prend la mer pour chercher refuge en Europe: la pièce de théâtre "Les mille et un Titanics", une co-production libano-palestinienne utilise l'art du conte et le célèbre personnage de Shéhérazade pour raconter au Liban ce drame actuel.
Sur la scène, Shéhérazade raconte au roi Shahrayar l'histoire d'Ahmed, un petit garçon frêle menant une vie simple dans un pays arabe. Mais survient la guerre. Les roquettes se mettent à pleuvoir sur son village jadis tranquille et le garçonnet est contraint de prendre la mer pour trouver refuge en Europe. On voit ensuite Ahmed serrant ses mains contre son cœur tandis que son bateau en papier s'éloigne, flottant derrière lui, laissant le spectateur se demander s'il a survécu...
Malgré son thème sombre, "les mille et un Titanics" parvient à arracher des sourires au spectateur. Comme lorsque Ahmed essaie de monter sa valise sur le fragile bateau en papier qui flotte sur les planches bleutées du théâtre. Mais à chaque tentative, la valise s'éloigne, comme si elle refusait d'embarquer pour ce périlleux voyage.
C'est un spectacle qui n'ambitionne pas de traiter des problématiques houleuses, il expose seulement la mésaventure d'un jeune homme ordinaire entre rêves et incertitudes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.