BCT : Légère appréciation de dinar face à l'Euro    Nafaâ Ennaifer appelle à défendre les exportations tunisiennes contre les mesures pénalisantes de l'Algérie    Algérie : Deux militaires meurent dans des affrontements avec des terroristes    Corruption : Mandat de dépôt contre un ancien gouverneur et 2 autres responsables    CAN 2022 – Quarts de finale : Tunisie – Burkina Faso, où regarder le match en direct et en live streaming    CAN 2022 – Quarts de finale : Programme des quarts de finale, où regarder les matchs du samedi et dimanche    CAN (Quarts de finale) : les matches de ce samedi    Tunisie: La compagnie "EasyJet" programme 3 vols par semaine Genève Enfidha    Noureddine Taboubi : La Tunisie n'est pas à vendre!    CONDOLEANCES    MEMOIRE : Hajja Khadija Bembla    Les raisons de la dégradation de la note souveraine de la Tunisie : La solidité des finances publiques, le maillon faible    Lecture des premiers résultats de la consultation nationale électronique : Tendance vers un régime présidentiel, des réformes politiques et une justice indépendante !    CAN 2021 : le classement final de la 9ème à la dernière place    CAN (1/4 de finale) : formation probable de la Tunisie contre le Burkina Faso    L'attaquant nigérian Kingsley Eduwo officiellement "sang et or"    Express    Tunisie-Covid: 13 décès et 8660 nouvelles contaminations en 24 h !    Pourquoi? | Cimetière mal entretenu    Avec l'apparition du variant BA.2 : L'épidémie de Covid-19 touche-t-elle à sa fin ?    Rached Ghannouchi écope d'une amende de 10 mille dinars    Tabboubi: Aucune partie ne peut délimiter le champ d'action de l'UGTT    30 migrants portés disparus au large de la Tunisie    Bizerte-Agriculture: Hausse de 12% de projets financés en 2021    Enquête judiciaire contre Ezzar pour des soupçons de spéculation    Ouverture d'une procédure judiciaire à l'encontre de Abdelmajid Ezzar    Météo : Temps nuageux et températures en baisse, ce samedi    Tunisie : Ghannouchi rencontre une délégation de l'Alliance Civile Nationale    Taboubi : nous voulons un dialogue participatif des forces républicaines    Un plan terroriste dans une région touristique déjoué    Russie-Ukraine : Macron réussit là où Biden a lamentablement échoué    Tunisie : La Tunisie classée rouge par...    Bourses de création : Appel à projets aux artistes tunisiens    Coronavirus : Le Maroc rouvre son espace aérien    Don algérien de 1 million de doses de vaccin anti-Covid-19 à la Tunisie    EN : Kebaier et Ben Romdhane remis du Coronavirus !!    CAN 2021 | Quarts de finale Tunisie-Burkina Faso – Demain soir (20h00) : Au gré du covid !...    Messenger vous dira quand quelqu'un prend une capture d'écran d'un chat    Neïla Sellini, déclarée morte par la CNRPS    Tunisie : Du nouveau concernant Imed Trabelsi    Adel Megdiche, le peintre qui s'en va avec son monde    Décès de l'artiste peintre Adel Megdiche    Attaque du Capitole: Donald J. Trump entre le marteau et l'enclume    César 2022 : l'acteur Sami Oitalbali nominé pour le César du meilleur espoir masculin    salon des créateurs MOOD TALENT: 6e anniversaire du 4 au 6 février 2022 à l'hôtel Dar El Marsa    Le chanteur Florent Pagny annule sa tournée à cause d'un cancer, sera-t-il présent à The Voice?    Google Doodle rend hommage à l'actrice Egyptienne Souad Hosni, la Cendrillon du monde arabe    Exposition au musée de l'Institut du Monde Arabe : Slimen Elkamel à cœur ouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Libye est en passe de s'embraser, et la Tunisie consolide ses remparts
Publié dans Tunivisions le 08 - 04 - 2019

La situation en Libye ne fait qu'empirer, depuis le début de l'offensive lancée le 4 Avril dernier par le maréchal Khalifa Haftar contre la Capitale Tripoli, une offensive qui aurait fait, jusqu'à ce jour, prés d'une trentaine de victimes et autant de blessés.
Des dizaines d'éléments des troupes de Haftar auraient été fait prisonniers par les forces sécuritaires du Gouvernement d'union nationale dirigé par Faïyez Sarraj, qui n'a pas hésité à qualifier le maréchal de « traitre », lors d'un discours prononcé à la suite de l'offensive.

Il n'échappe à personne que le gouvernement de Tripoli et l'autorité militaire à Benghazi se disputent le pouvoir depuis plusieurs années, dans ce pays frère en proie au chaos politique et sécuritaire depuis l'intervention de l'OTAN en 2011.
Profitant de ce chaos, la menace terroriste s'était amplifier, faisant de la Libye un pays déchiqueté où tout un chacun tente, de n'importe quelle manière, à s'accaparer de régions autant que d'une partie des ressources pétrolières, sans toutefois chercher à lui faire retrouver le chemin de l'unité, de la stabilité et de l'unité.
Les Libyens de l'Est, placés sous la tutelle d'un gouvernement reconnu par la communauté internationale, à travers le GNA (gouvernement d'union nationale) chapeauté par Sarraj, et ceux de l'Ouest, sous l'emprise du maréchal Haftar, revendiquant sa légitimité du Parlement de Tobrouk, ne font que se déchirent entre eux, malgré les diverses promesses faites par les deux hommes, devant les instances internationales, pour se mettre à table et trouver un compromis dans l'intérêt du peuple libyen.
Du côté diplomatique, plusieurs initiatives ont été lancées pour aider les libyens à sortir de leur crise, comme l'initiative du président Béji Caïd Essebsi qui rassemble autour d'elle l'Algérie et l'Egypte, et qui tente de renforcer les efforts du représentant du Secrétaire général des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé.
Une autre conférence importante sur la Libye avait eu lieu à Palerme le 13 Novembre 2018, sans toutefois aboutir aux prémices d'une solution politique globale et pacifique.


Dans le même contexte, une conférence internationale sous l'égide de l'ONU est prévue de se tenir du 14 au 16 Avril prochain à Ghadamès (sud-ouest de la Libye).
Arrivera-t-on à faire cesser ces affrontements armés et à rapprocher toutes les parties afin de trouver une issue politique au conflit ?
Toute cette situation ne fait qu'aggraver les choses pour les Tunisie, qui a reconduit dernièrement l'Etat d'urgence, et qui a renforcé la sécurité militaire tout le long des frontières tuniso-libyennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.